10 jours de stage, des souvenirs ad vitam eternam. Stage infirmier jour 1 : 1/2

Infirmier 1

 

 

 

 

 

Jour 1

4H00 du mat : Est-ce que ça va ? Ouais !!!! Est-ce que ça va ? OUAIS !!! Bon alors on peut y aller.

Ça c’est mon réveil. Pourquoi je ne peux pas mettre une douce petite musique comme tout le monde et qu’il faut ab-so-lu-ment que je me réveille ainsi  avec ce boucan à réveiller les morts ? Mystère et boule de gomme …

Enfin bref ça y est dans 2H, je serai pour la 1ère fois de ma vie à l’hôpital ! Enfin, j’y ai déjà été en tant que patient (notamment par exemple un joli malaise vagal en 3ème pour une raison qui me fait légèrement honte aujourd’huiJ, je vous le raconterai une autre fois). But today is THE day, je commence mon stage infirmier !!! C'est mon 1er stage médical, enfin mon 1er stage tout court !

 

5H00 : départ en tram + train direction le service des urgences adultes pour y arriver à 6H tapantes ! Sur le trajet, je stresse (un peu), je me pose des questions (beaucoup). C’est nouveau pour moi tout ça… Est-ce que l’équipe soignante sera sympa avec moi ? Est-ce que je vais voir du sang (le gros préjugé des urgences où on s’attend à débarquer et voir toutes les 5minutes un patient en arrêt cardiaque direct en soins intensifs) ? Vais-je réussir à retenir le prénom de toutes les infirmières, des AS, ASH, externes, internes, secrétaire, parce que ça en fait du monde une équipe médicale.
Et dernière angoisse est ce que je vais réussir à ne pas me perdre dans le labyrinthe de l’hôpital ? Mais qu’est-ce c’est COOL de passer de l’autre côté de la vitre. De patient je vais enfin pouvoir apprendre à devenir soignant. Je n’arrive pas trop avec de simple mot à exprimer ce que je ressens : une grande fierté mêlée d’angoisse et d’impatience !

 

«  Bonjour, je suis étudiant en 2ème année de médecine, je viens pour mon stage infirmier » On me guide à travers un dédale de couloir jusqu’aux vestiaires. Dieu que c’est grand, mais je vais faire comment moi ? Puis on me dit de m’habiller et de rejoindre l’équipe juste après. J’enfile ma blouse (quelle fierté), mon stéthoscope (que je n’ai pas encore) autour du cou, je me lave les mains. Puis ce qui devait arriver arriva…

 

Euh, c’était où déjà l’entrée ? Ah oui !!! 2ème porte à gauche juste après les extincteurs yes !!! Et, bin non en fait. Perdu (au sens propre comme au sens figuré) Il fallait que ça arrive, décidément ça commence bien !

 

10 minutes plus tard et après une grande inspiration, je vais saluer mes futurs « collègues ». A vrai dire ce n’est pas le bon mot parceque moi je sais rien, je me sens plus comme un élément exogène perturbateur dans un corps étranger (pas de mauvaise pensée les mecs !). J’ai surtout plus peur de gêner qu’autre chose. Je me présente, je fais la bise. Et comme il n’y a quasi personne ce matin, j’attends avec tout le monde au bureau des infirmières. Pendant une demi-heure ¾ d’heure, mes oreilles auront entendu un bon nombre de potins en tout genres, d’histoires et de galère sur la pose des congés, d’anecdotes sur des mecs (comme quoi, les infirmières peuvent être assez coquines), de conseils maquillage sur la façon d’avoir « une bouche à pipe ». Oh wait, y’a des oreilles chastes qui nous entendent là (je ne me sens pas du tout du tout visé à ce moment). En tout cas, elles ne prenent pas des pincettes lors de leurs discussion, on y va à la tronçonneuse de combat !
 

Autre "anecdote" sympa : c’est l’infirmière qui confie être sans cœur. En effet, elle s’est trop amusée lors de la prise en charge musclée d’un patient en arrêt cardiaque. Enfin de l'action, de la vraie quoi ! Puis l’autre trop déçue de ne jamais être là quand il se passe quoi que ce soit. Je suis (légèrement) choqué d’entendre ça mais je le garde pour moi… Quand même, le petit stagiaire ne va pas commencer à poser des questions de ce genre. Puis non en fait c’est trop fort, il faut absolument que je demande !

« - Ça ne te rend pas triste de voir ces pauvres patients décéder comme ça ? (oui, aux urgences, c’est le seul service où tout le monde se tutoie, que ce soit  les aides-soignantes ou les médecins)                           
- Il faut savoir relativiser me répond t-on. Maintenant bien sûr que le décès du patient est triste, mais si on s’attardait sur tous les malheurs du monde, on entrerait en dépression…

Après ça direction le ptit dej que je ne prends pas au grand dam de tout le monde puisque je m’étais goinfré de pain au réveil, persuadé que je ne mangerai plus jusqu’à la fin du service. Et ça papote, toujours et encore. Il y a même une vrai-fausse bagarre générale pour une histoire de dossier renversé au sol et que bien sûr personne ne veut ramasser. Ça déconne bien et tout le monde à l’air super sympa, je sens que ce stage va être génial !

 

Bon c’est très bien tout ça mais les malades, on les voit quand alors ? Bah pas tout de suite en tout cas, il faut nettoyer les boxes, laver les couloirs et sortir des poubelles. Et interdiction formelle d’entrer dans une salle sans patinette au pied ! C’est juste un simple bout de tissus sur lequel on marche pour éviter de salir le sol humide.

Et vient ensuite le temps d’une petite visite guidée du service (je me sens trop VIP à ce moment) avec mon infirmière du jour. Là c’est l’AMC (accueil médico chirurgical) puis par ici l’ophtalmo, le scanner, la radio, la salle d’attente scanner/radio, l’accueil, l’AUV (accueil urgence vitale) avec tout le matos impressionnant et plein de noms en pagaille. Bon j’ai pas retenu grand-chose de ce qu’on m’expliquait je l’avoue ^^.
Ensuite encore un grand couloir avec une salle pour les familles, une autre avec les sérums physiologiques (pour les perf et tout), la salle des médicaments, celles des repas pour les malades puis l’AMC à nouveau et la boucle est bouclée. Au final et avec le recul ce n’est pas si énorme que ça mais à cet instant je crois que je n’étais pas trop de cet avis… Je me sentais à peine plus grand qu’une fourmi dans l'immense fourmilière hospitalière

 

D’ailleurs je décide juste après de partir à l’aventure parce que si vous ne le savez pas encore, le prochain Indiana Jones, c’est moi ! J’appuie sur le bouton pour ouvrir la porte menant à l’accueil et là je me sens con, très con, très très con parce que si on peut sortir, il faut un badge pour rentrer. Et même si je l’avais plus ou moins remarqué lors de la visite, ça m’étais sorti de la tête complètement. Du coup je suis coincé pour 15 minutes le temps que quelqu’un passe. Pas terrible terrible…

 

Puis je vais assister à la réunion de transmission médicale. En gros les médecins font le point sur les patients et expliquent à l’équipe qui arrive comment ces derniers sont pris en charge.

Je m’écrase dans mon siège et me fait plus petit qu’une cellule (20µm selon mes cours de paces). Je me place en position d’observateur attentif (c’est plus valorisant de le dire comme ça non ?).

Pourquoi ? Parce que dans cette pièce sont réunis tout plein de médecins, les internes, externes et que je comprends mais RIEN de RIEN à ce qu’ils racontent. Des cas de dyspnée, d’hystérectomie et une infinité de termes issus d’un charabia médical aussi digeste qu’une bonne choucroute royale. Bon remarque, c’est normal en P1 on apprend rien d’utile ou presque. Il s’agit juste de faire souffrir les gens un max, de voir qui il reste à la fin puis de les achever à coup de QCM vicieux dans la tronche pour savoir qui réussira à s’en remettre (ne vous inquiétez pas, je continuerai dans 2 ou 3 semaine mes post sur la P1, en fait j’ai trop de choses à vous raconter).

 

Puis juste après ça, un externe très abordable (et qui s’occupera vraiment bien de moi pendant le stage) me montre comment on fait des points de suture : 

  • Prendre un kit suture, des gants stériles, des compresses, de la Bétadine et le champ opératoire
  • Nettoyer la plaie et poser le champ
  • Attraper l’aiguille avec un porte aiguille (logique) et l’orienter de façon a ce que soit vers le haut et la gauche (pour un droitier)
  • On insère ni trop près ni trop loin des berges de la plaie, on enfonce profondément et on ressort puis on attrape le bout avec un 2ème instrument dans l’autre main, on relâche l’aiguille du porte aiguille pour rattraper le fil de l’autre côté
  • on va enrouler ce fil autour du porte aiguille dans un sens puis tirer dans le sens de la plaie depuis les 2 extrémités.
  • Puis on recommence l’enroulement une fois dans l’autre sens, on retire puis 2 fois dans le premier (ça y est ma brillante explication du protocole vous a perdu et tout le monde à quitté la page)

Ah oui accessoirement, éviter de faire mal au patient, de s’emmêler les fils lors des tours et de faire trop de bordel. Et qui c’est qui a fait ça ? Bah oui, c’est bibi :/ . Je n’imagine même pas l’horreur absolue qu’à du vivre mon pauvre patient. Il a vraiment du souffrir le pauvre, il fallait qu’il tombe sur moi en plus. Après il ne s’est pas trop plaint car en même temps je suis pas trop sûr qu’une compresse puisse parler ou ressentir quelquechose…

 

Bon et les vrais patients j’en parle quand dans tout ça ? Pas de panique ça arrive au prochain épisode (il faut bien que je fasse trainer un peu parceque sinon je n’ai rien de très médical hormis mon stage infirmier à raconter moi pour l’instant. Mes prochains stages sont en janvier 2016 ce qui nous laisse un peu de temps). Et lors des prochains épisodes du stage, ça commencera à devenir plus médical so don’t worry !

 

-------------------------------------------------------------------------

Edit du 15/03/17 (ah oui il date ce billet ^^) D'ailleurs petite anecdote mais c'est le billet le plus consulté de tout le site ! J'ai plus les chiffres en tête mais c'est fou de chez fou ! (re édit ^^ Je suis allé voir et en fait c'est plutôt le deuxième billet le plus lu avec près de 4000 lectures ! (certes c'est pas le plus commenté mais j'avoue que moi aussi si je tombais sur un billet comme ça je saurai pas trop quoi dire ^^)

Je vous rajoute les liens vers les autres billets de la série qui est à présent finie ;-)

Alors ça t'as plu ? Ça tombe bien ce n'est que la mise en bouche ! Temps de passer au plat de résistance car il y en a encore beaucoup beaucoup à lire ^^ Et bien sûr, si tu as 10s laisse un petit mot sur un des billets pour me dire ce que tu as pensé de cette plongée dans le monde médical à travers mes yeux de néo P2 émerveillé, si des situations t'ont marqué en particulier, fait sourire, ému, si tu as appris des trucs et tout ce que tu veux, même en 3 mots haha les retours sont toujours très appréciés ;-) 

--> Jour 1 1/2 ; Jour 1 2/2 ; Jour 2 ; Jour 3 1/2 ; Jour 3 2/2 Jour 4 ; Jour (5) et 6 ; Jour 7 ; Jour 8 (1/2) Jour 8 (2/2) ; Jour 9 , Jour 10 

--------------------------------------------------------------------------

Retour au blog                     Lire la suite               Billet suivant

Stage infirmier

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (16)

docjunior

Salut !
Oui c'est tout à fait le but haha j'espère que ça t'a permit d'en savoir plus avant de commencer !

Et le réponse est oui, tu suis les horaires de ton équipe d'infirmier donc s'ils travaillent le samedi, toi aussi. S'ils ont des jour de repos en semaine, toi aussi tu les as. S'ils font le système des trois temps (6h-14H puis un autre jour 14h-22h puis une autre fois 22h-6h) tu feras pareil !

Mathilde
  • 2. Mathilde | 12/07/2017

Bonjour,
Tout d'abord j'adore tes posts ils sont super enrichissants pour les ptits nouveaux dans le milieu ;D
Et j'avais une question à te poser par rapport à ce stage de fin de P1: est ce que l'on peut être en stage un samedi et donc du coup travailler un samedi?
Merci de ta réponse!

docjunior

Haha cool c'est le but ;-)

Objectifs stage infirmiers
  • 4. Objectifs stage infirmiers (site web) | 25/03/2017

J'adore ces articles, ça fait rêver !

docjunior

Haha justement avec mes récits de stage infirmier puis de stage par la suite (faut vraiment que je fasse le bilan de mon stage de chir plastique ^^), tu es servie ! Je vais poster d'ici quelques semaines la suite sur le stage infirmier (1 an que je sème ces articles sur le blog petit à petit haha).
En tout cas ravi de te faire découvrir ces études et de te motiver je l'espère pour y entrer réellement !

Emmy
  • 6. Emmy | 23/10/2016

J'adore !!! Continue de nous poster des articles comme celui ci c est genial !! =D Je rentre en PACES l an prochain mais j aimerais vraiment savoir le plus possible sur comment ca se passe VRAIMENT dans les annees supp de medecine (p2,d1,T1,2,3) =)

Mitochondrie
  • 7. Mitochondrie | 16/01/2016

Trop cool merci! ;)

docjunior

Et aussi si tu veux je peux te passer le lien d'une vidéo ou je parle de la P1 ;-)

docjunior

Haha ^^

Mais de rien ;-) Promis juré craché au S2 le pH sera plus facile ! :P

Mitochondrie
  • 10. Mitochondrie | 16/01/2016

Salut docjunior, d'abord bravo pour ton blog, il est vraiment génial, j'aime beaucoup ta prose et ton humour, ça détend entre deux cours... Eh oui je suis une petite PACES primante, dans ta fac en plus! Super tuteur d'optique d'ailleurs qui a pas manqué de nous torturer au concours blanc mais qui s'est bien rattrapé avec sa magnifiiiique fiche de méthodo pour le mois de révisions :) Alors en attendant les résultats du S1 (j'en tremble), je dévore tes articles sur la P2, ton stage infirmier.. ça me fait trop rêver! Donc merci pour tes témoignages qui égaient mes petites pauses!

docjunior

C'est réglé je l'ai désactivé. Merci pour la remarque, j'espère juste que y'aura pas de spam de la part des robots mais j'ai activé Akismet donc normalement ça devrait suffire :)

Embryon médical
  • 12. Embryon médical (site web) | 03/12/2015

Ton blog aurait du s'appeler "Fifty shades of med school students" ? :p
PS : je galère trop à répondre en commentaires avec l'anti spam, le plus souvent il me demande de charger une vidéo qui ne se charge jamais même en rafraichissant la page ou autre ^^

docjunior

J'ai adoré ce stage infirmier et j'ai déjà hâte d'y retourner en P2 ! C'est marrant, ya pas que toi mais aussi plein d'autres qui m'ont dit qu'ils se retrouvaient dans ce que j'ai écrit. A en croire que tous les carabins passaient par des émotions similaires :)

Embryon médical
  • 14. Embryon médical (site web) | 02/12/2015

C'est beaucoup trop mignon la façon dont tu écris tout tout tout absolument tout ! Je me retrouve vraiment dans toi, j'avais un carnet pour mon stage infirmier (toujours un carnet par stage d'ailleurs que je peux ranger, classer, déclasser, reclasser, mon côté maniaque jouit intérieurement rien que d'en parler) et j'écrivais et décrivais absolument tout ce que je faisais. C'était bourré de schémas pour ne rien oublier, j'avais même dessiné les stades des escarres, comment calculer la vitesse d'une perf etc ^^
Tu verras, les "vrais" stage aux urgences sont encore mieux !! Même si tu dors pas c'est hyper formateur ^^

docjunior

C'est ce que je me dis aussi, ça sera sûrement très drôle de me relire dans 10 ans !
Bon courage à toi pour décrocher cette nouvelle blouse.

céline

C'est mignon les petits jeunes, innocent, naïf, ignorant...
Je suis contente de ne plus être nouvelle dans ce milieu. Vivement que j'y retourne... avec une autre blouse.

Ajouter un commentaire

×