Stage infirmier Jour 7

  • Par docjunior
  • Le 19/07/2016
  • Commentaires (2)

Infirmier 1

De retour pour vous livrer ici le 7ème jour de mon stage infirmier (et félicitation à tous les P2 qui sont en ce moment même en train de le faire !).Apparement ça a l'air d'être très apprécié vu que ces billets sont les plus lus de tous le blog (pas forcément les plus commentés). Plus de 1500 vues pour le 1er de cette longue série. C'est juste ouaw merci !

Et justement pour les lire voici les liens :

--> Jour 1 1/2 ; Jour 1 2/2 ; Jour 2 ; Jour 3 1/2 ; Jour 3 2/2 ; Jour 4 ; Jour (5) et 6 <--

 

Après je ne vous ai pas tout dit (bouuuh le menteur !!!), en fait ces jours ne sont pas tous consécutifs, car il y a parfois des jours de repos (et oui c'est épuisant ces horaires, et encore moi par rapports aux infirmières je ne fais pas grand chose). Allez, on attaque pour ce 7ème jour aux urgences !

--------------------

Aujourd’hui, nous sommes un jour férié. Et comme je suis super tête en l’air j’avais complètement oublié ce « détail ». Heureusement que ma grand-mère invitée à déjeuner me le rappelle.

Du coup changement de planning, je vais devoir prendre le bus ce que je n’avais pas encore fait jusqu’à présent (je préfère éviter la nouveauté). Alors, j’ai déjà une petite boule au ventre. Petite boule qui devient grande quand je vois l’horaire de passage du bus. Je risque d’arriver en retard et pour le coup, là j’ai vraiment les boules.

13H28 : Il arrive 2 minutes en avance. J’ai vraiment bien fait d’arriver en avance moi. En attendant le bus, je discutais avec une dame de retraite et d’autres sujets et je lui avais glissé comme ça que j’espérais que le bus arriverait tôt pour ne pas être trop en retard à mon stage.

Une fois dedans, toujours angoissé à l’idée d’être en retard, je demande à des passagers combien de temps il faudrait pour atteindre l’hôpital. 40 minutes on me répond. Quoi 40 minutes ?!!! Je vais vraiment arriver en retard alors !

13H35 : La dame avec qui j’avais discuté sort du bus. Elle a dû entendre où je me rendais pour mon stage et me dis « c’est bien vous avez choisi la bonne voie pour devenir riche ». Je sens la moutarde extra forte de Dijon me monter au nez, vraiment ! Avec le recul je me demande encore comment j’ai fait pour lui répondre calmement qu’elle se trompait. En effet j’ai ce sujet particulièrement à cœur (voir le billet « non nous ne sommes pas des nantis » que je n’ai pas encore publié) et entendre des gens me dire l’air de rien que ça tombe du ciel sans aucun effort me révulse au plus haut point !

Au moins j’aurai moutardé mon stress pendant quelques minutes. C’est déjà ça !

13H40 : On arrive à l’Hôtel de ville. Pas de chance, changement de conducteur. Changement qui dure près de 10 minutes, c’est-à-dire une éternité absolue. Attendez, vous ne vous rendez pas compte ! 10 minutes, c’est une éternité galaxique supra spatiale ! Les dinosaures ont mis moins de temps que ça pour disparaître !

14H05 : Je suis tellement stressé que je prends une décision RADICALE. Je vais m’habiller dans le bus ! Non non, il ne s’agit pas de dévoiler ce que vous savez au grand jour ! C’est juste enfiler ma blouse par-dessus mon T-Shirt ! Mais quand même…
Et là ça ne rate pas, tout le monde dans le bus se met à me dévisager plus ou moins discrètement. J’ai comme l’impression d’entendre des murmures… Alors, comment dire ? Hmmm, je me sentais juste trop mal à l’aise. Vivement qu’on arrive parce que la vue de mes basquets commence à me lasser (même si je les aime bien)

14H10 : Arrivée en catastrophe à l’hôpital. J’adore tellement être le centre de l’attention ! Enfin rien de grave me diront les infirmières. Surtout que comme je ne suis pas infirmier (merci de me le rappeler), ça ne va pas ralentir le fonctionnement des urgences.

14H30 : Vous souvenez vous de l’histoire de l’oxygène d’hier comme quoi si on met quelqu’un sous O2 ça peut avoir l’effet inverse ? Hé bien vous serez ravi de l’apprendre, j’ai ma réponse ! (En passant, j’ai passé la nuit à me demander pourquoi). En fait, chez certaines personnes dont les fumeurs en particulier, il peut y avoir une BPCO (Brocho Pneumopathie Chronique Obstructive). En gros, leurs alvéoles pulmonaires sont de toute petite taille. Donc si on leur envoie de l’oxygène sous pression, on risque tout simplement de leur éclater les alvéoles et du coup d’avoir l’effet inverse de ce qui est recherché. Incroyable non ?

16H00 : Un patient fait une sorte de crise à l’accueil. C’est très impressionnant. Mais en fait dès que l’infirmière lui parle un peu et discute avec lui, il se calme plus ou moins. Comme si sa crise était destinée à attirer l’attention. Sauf que moi, j’ai vraiment crus quand j’étais tout seul à côté de lui qu’il avait quelque chose de très sérieux physiquement. Heureusement non. Le problème est plus d’origine mentale.

J’apprends qu’il s’est fait virer de sa boîte à cause de la crise et qu’il est au chômage. Il vit seul même si ses enfants viennent le visiter. Et surtout, sa femme est morte il y a 15 ans dans son appartement actuel. Tout le monde lui conseille de déménager et il sait qu’il devrait mais il reste dans cet appart empli de souvenirs. Forcement que c’est pas l’idéal pour faire son deuil.

Bon voilà, encore une histoire triste comme j’en vois tous les jours à l’hôpital. En 7 jours, j’en aurai appris de ce point de vu là autant que dans toute ma vie… N’empêche, ça fait réfléchir…

16H30 : J’apprends autre chose d’essentiel : ne JAMAIS se mettre derrière la porte quand on est dans la chambre d’un patient. Quand quelqu’un veut rentrer, que la porte se coince (ça arrive) et qu’il doit forcer. Ce n’est jamais évident pour celui qui est derrière de se prendre la porte lancée à pleine vitesse en pleine poire. Bon heureusement, je ne tombe pas dans les pommes puisque j’avais la patate (oui d’accord, elle était un peu facile et surtout complètement nulle à compoter cette blague. Enfin, moi je la trouvais plutôt fruitée mais bon).

17H20 : La catastrophe a été évitée de justesse. Je sortais tout juste de la chambre d’un patient, un pistolet rempli d’urine à la main (une de mes activités favorites hein !) et que je manque de me faire renverser par une fusée une infirmière qui arrivait plutôt rapidement. Je vous lance imaginer la poussée d’adrénaline à l’idée de s’empapahouter d’urine.

18H : Youpidou, je vais pouvoir voir ma première échographie sur une femme enceinte ! Si j’ai vu le bébé ? Et bien non, pas du tout. Si on fait une échographie à cette femme enceinte c’est parce qu’il n’est pas possible de lui faire un scanner à cause du bébé justement. Les médecins recherchent des signes d’une embolie pulmonaire comme un caillot dans les artères de la jambe. (Enfin, j’ai compris un truc dans le genre mais je suis absolument pas sûr pour le coup donc si quelqu’un à des compétences médicales et que je raconte des bêtises, go commentaire !).

Malheureusement pour elle, on trouve quechose qui ne plait pas du tout aux médecins. Conclusion, madame va devoir être transférée aux urgences gynécologiques ou je ne sais quel autre service.

18H45 : J’apprends un truc très intéressant DONT JE VOUS PARLE SUR CE BILLET : il faut savoir qu’en général dans les hôpitaux, tous les dossiers sont informatisés pour gagner du temps, du papier, de la place et faciliter la logistique.
En général, quand les pompiers ou d’autres services amènent des patients, ils remplissent des fiches papiers qu’il faut retranscrire dans l’ordinateur. Puis, en théorie toutes les informations futures et passées pourront se retrouver dans ce dossier informatique. Mais en théorie seulement…

Bah oui, pourquoi se faciliter la vie quand on peut se la compliquer ? Dans mon hôpital, il existe 4 logiciels différents pour les dossiers. Et je suis sûr que vous ne serez pas surpris, ils ne sont pas compatibles entre eux ! Du coup, quand quelqu’un est transféré d’un service à un autre et que les logiciels ne peuvent pas basculer les informations. Ça veut dire une grosse galère et une perte de temps colossale à re-rentrer toutes les informations manuellement.

Ah d’accord, maintenant je comprends pourquoi les médecins passent plus de temps sur leur ordinateur que devant les patients ! Surtout que chaque détail de l’examen clinique doit être retranscrit dansle dossier et que ça prend beaucoup de temps. Alors bien sûr si les patients attendent des heures et des heures après… Il faudrait un logiciel automatisé à qui on pourrait dicter toutes les observations. La technologie existe (Siri par exemple) mais les moyens n’existent pas hélas.

Pour revenir sur les logiciels incompatibles, vous ne serez pas non plus étonnés qu’ils peuvent également varier d’un hôpital à l’autre entrainant encore du temps perdu. Ah si seulement on pouvait avoir ce fameux « choc de simplification », les choses seraient beaucoup plus simples et efficaces. Mais non, il a fallu inventer des dizaines de logiciels pour la même chose et les mélanger en peu partout. Bravo ! Voilà fin du coup de gueule !

19H30  C’est l’heure de la pause. * Note à moi-même, les infirmières sont HUMAINES avant tout et peuvent avoir éventuellement faim à certains moments de la journée… Hé oui, il paraîtrait que les médecins l’oublient en permanence et débarquent en réquisitionner quelques-unes puis se montrent surpris quand elles leur expliquent qu’il faut bien qu’elles mangent aussi.

A propos de manger, il y a une infirmière qui suit un régime Wight Watcher (celle qui avait peur des fantômes de cyclistes), alors on n’arrête pas de compter les points. Chaque aliment vaut des points et selon son mode de vie et ses objectifs, elle a le droit a X points par jour. Si vous voulez mon avis, je ne la trouve pas particulièrement grosse ou quoi que ce soit et elle n’a pas vraiment besoin de son régime. Mais enfin, c’est drôle de compter avec elle ses points !

21H : J’accompagne une jolie et jeune infirmière (assistée de Mme Wight Watchers) pour la voir faire un plâtre.  Enfin, ce que nous les moldus appelons un plâtre. Il s’agit plutôt d’une résine qui va sécher et protéger l’articulation. Un vrai plâtre, c’est beaucoup plus lourd et gênant. Et c’est fait avec beaucoup de maîtrise et de technique en plus. Pendant ce temps, il y a un malaise donc la seconde infirmière part gérer la situation (avec un grand sérieux professionnel également).

Moi je n’ai pas peur des fantômes ou autres chose de ce genre, par contre je ne suis pas à l’aise avec les patients un peu déments ou agressifs. C’est juste pas trop mon truc quoi. Alors quand l’infirmière me raconte pendant qu’elle faisait sa résine qu’une patiente la agressée… Hé bien c’est bon, maintenant je me méfierai des petites mamies qui mine de rien ont de la force !
Edit : et gérer ce genre de situation ça s’apprend en cours de communication


En fait il y a des barrières de part et d’autre des brancards et quand la jeune infirmière s’est approchée d’une mamie, celle-ci lui a attrapé et tordu le poignet puis lui a écrasé les doigts contre la barrière. Qui a dit qu’infirmière n’était pas un métier à risques ? A horaires pénibles ? Fatiguant parce qu’il faut toujours être à fond ? Hein, qui a dit ça ?

22H : Il ne s’est rien de particulier hormis les prises de constantes et les petits services habituels que je rends comme apporter à manger ou à boire, aider les gens à se soulager, trainer dans les couloirs, brancarder, aider à changer un draps, une couche ou autre.
Ah si ! Monsieur Y qui est venu plus de 100 fois (aux urgences, car si on ajoute l’hôpital ça double ou triple). Bien sûr tout le monde le connait, et en particulier une aide-soignante (que j’adore comme toute l’équipe d’ailleurs) qui est là depuis 25 ans si je me souviens bien

22H30 : De retour à la maison. Et encore une journée de stage. Au risque de me répéter, j’adore et j’ai hâte d’être à demain !

Stage infirmier hôpital médecine

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

docjunior
Merci Birth, j'espère que ça te motivera encore plus pour ta P1^2
Birth
  • 2. Birth | 21/07/2016
Aaaaaaaah je suis contente d'avoir ma réponse pour l'O2 ! Bon dans le BPCO j'ai eu que le BP (c'était horrible T.T) alors je suis excusée de mon ignorance x)
16h30.... sérieusement c'est quoi ces jeux de mots ? x)
18h45 : mais c'est quoi ce délire de logiciels pour les dossiers ? mais c'est débileuuuuuuh !
*Weight Watchers U.u
Très bon billet, très intéressant !

Ajouter un commentaire

×