Créer un site internet

Stages

Soucis et tracas d'externe (stage de cardiologie #4)

Là on est le mardi de la semaine qui suit, je suis à l'USIC soins intensif de cardio et ma journée était à mort remplie (mais comme il est minuit trente et j'en peux plus je vous résumerai demain mes 3 premiers jours en usic) :

- en gros réveil à 7h,

- départ à 7H50,

- arrivée à 8H30 à l'hopital,

- visite à 9h et missions dans la matinée jusqu'à 13H,

- pause déjeuner,

- vers 14h je termine mes missions du jour

- 15h : je suis descendu voir 2/3 consultations

- puis suis remonté faire l'entrée à 17H (je la fais bien, enfin j'essaye et ça prend une bonne heure surtout qu'au début on est pas tout seul avec le patient y'a l'infirmière, l'aide soignante qui ont leurs papiers d'entrée aussi à faire de leur côté)

- puis à 18H contre visite et moi je finissais mon entrée

- A 18H30 un des internes me sauve et me dis de partir ouf pfiou sauvé ^^

Lire la suite

Le récap #26

Il est 22H.

Je commence enfin à réviser. C'est un peu la deuxième journée dans la journée qui commence. Le boulot perso après le boulot pro, CaD après le stage (8h à 18h30 avec 30 min de trajet).

Et je suis déjà CLAQU
ÉÉÉÉÉÉÉ !!!

Pffffff

Stage de cardiologie #2

Et c'est parti pour une nouvelle journée en hospit trad suivi d'une garde.

Rien de notable à signaler, la visite le matin entrecoupée de missions comme prendre des rdv pour des patients, faire des bons de transports, vérifier des ordonnances (les infirmières ont dit que je travaillais bien *roule des mécaniques*).

L'après midi pas particulièrement passionante au début à faire une demande de bon interservice de consultation endocrino pour le bilan d'une hyperthyroidie puis un test d'hypotention orthostathique.

En gros prendre la tension allongé après 30 minutes de décubitus minimum, puis debout à 0 ; 1 ; 3 et 5 minutes, si la pression arterielle chute de 20 en systolique ou 10 en diastolique (le 1er chiffre c'est la systole quand le coeur expulse le sang et le 27me qui apparait sur la machine c'est le diastole quand le coeur se remplit), cela veut dire que le patient fait des hypotensions en se mettant debout et le test est positif.

Dans ce cas, boire, mettre des bas de contention et ne pas se lever trop vite sera la solution. Je ne vous embete pas plus avec les mécanismes qui causent tout ça, disont simplement qu'allongé le retour du sang vers le coeur se fait plus facilement, pas besoin de lutter contre la pression alors que debout c'est plus dur et ça fait un peu comme si on avait moins de sang ce qui fait baisser les pressions et augmente le poul, voilà pour le très grosso modo ^^.

Ensuite encore plus ennuyant, je fabrique des fiches d'antécédent pour la moitié des patients du service, je regarde leur dossier, lis les comptes rendu pour trouver tout ça et enfin je vais les voir pour faire le point. Bon au moins ça aidera pour les prochaines hospitalisations d'avoir le dossier complet.

Puis je vais au secteur 2 car une des entrées est une endocardite et donc je viens jeter un oeil au dossier. Je termine la journée en suivant l'interne qui fait les éhographies ce jour ci mais je n'aurai pas l'occasion d'en faire. Par contre on découvre un épenchement péricardique, un thrombus intra oreillette droite et un thrombus intra ventricule gauche. Pour le thrombus intra VG c'est le 3ème en 10 J alors que c'est sensé être ultra rare ! Et surtout hyper grave si non pris en chatge avec des anticoagulants pour dissoudre le caillot et éviter qu'il se fragmente et vienne boucher les coronaires, l'aorte, le cerveau et tout autre organe puisque tant qu'il reste dans le ventricule gauche ça va mais après il peut être envoyé n'importe où et c'est plutôt très dangereux !

Je reste dans la salle des internes bosser un peu un chapitre de cardio sur les dyslipidémie, je passe à la cafet acheter à manger et boire un café et go la garde.

Rien de passionnant, beaucoup de monde qui vient pour rien, lumbago qui aurait pu être vu chez le généraliste de garde ou le médecin traitant, sinusite allergique, entorses etc etc et en plus des gens pénibles qui se plaignent de l'attente et te mettent la pression pour que tu accélères parce que oui ils ont pas que ça à faire et ils consomment les urgences omme un autre service.

Seul cas intéressant, une patiente a qui on a diagnostiqué une maladie auto immune, le syndrome de Goudjerot Sjrogen, qui doit avoir une bes glandes salivaires bientôt qui vient pour angine et otite séro muqueuse bilatérale et douloureuse, l'occasion pour moi de voir une image typique à l'otoscope et d'apprendre à m'en servir.

Ah et aussi un oncle vraiment pénible qui part avec son neveu qui s'est cogné fort sur la patella (rotule), a super mal, et n'a pas la patience d'attendre un peu qu'on regarde la radio qui est un peu suspecte, donc on appelle les radiologues qui disent qu'il n'y a rien puis on va voir les chefs pour confirmer avant de prescrire les antalgiques et une attelle pour l'ado qui souffre vraiment mais l'oncle est parti parce que c'était trop long entre temps.

Ah oui et aussi j'ai pu voir une suture d'ongle suite à un doigt coincé dans un portail après un coup de vent, j'ai pas osé le faire mais au final ça avait pas l'air si compliqué donc la prochaine fois si j'ai le feu vert de l'interne je pourrai suturer un ongle à moitié arraché sans soucis. Là j'avais juste préparé le matos, nettoyé et anesthésié.

Vous aurez le plaisir de savoir que je n'ai plus de problème pour mettre correctement les gants stériles haha moi qui galérait comme pas possible à mon stage infirmier et j'en avais fait tout un patacaisse ( bon ok ok ça s'écrit pataquès, j'ai massacré le patois du Sud *tire la langue à tous les lecteurs choqués par cette afreeeeuse erreur ^^) dans mes billets.

Je me couche à 4H pour me réveiller vers 8H30 et rentrer cez moi. Coiffeur à 11H, déjeuner puis dodo jusqu'à 19H30, j'avais prévu de bosser mais pour le coup mon corps a décidé que non donc pas le choix.

Et voilà !

Stage de cardiologie #0

Et nous y voilà !

Enfin revoilà !

2ème stage de l’année, du 30 décembre au 14 janvier !
(oui je sais ce que tu te dis, ils sont pas un peu timbrés de nous faire commencer à ce moment-là ? Surtout quand il n’y a plus personne dans les services et que la moitié des cardiologues sont en vacances ?!)

Lire la suite

Mon stage de MedG #1

Le bilan

Pourquoi commencer par le début quand on peut commencer aussi bien par la fin ? Pourquoi être logique quand on est pas obligé de l’être ?

Lire la suite

Nuages d'imagerie et d'anatomie

Le récap #26
Jeudi 10 octobre 2019
Nuage d'imagerie et d'anatomie

Lire la suite

Moi et les stages

Grrrr

 

Lire la suite

Aventures et péripéties d'un carabin à l'hopital #2

Aventures et péripéties d'un carabin à l'hôpital #2

Chirurgie vasculaire#2

Lire la suite

Aventures et péripéties d'un carabin à l'hopital #1

Aventures et péripéties d'un carabin à l'hopital #1

Lire la suite

Assistants médicaux



Dernière nouvelle du jour, on va créer des postes d'assistants médicaux à mi chemin entre infirmier, aides soignants et sécrétaires.

Lire la suite

Vive l'angiologie !

On me demande souvent ce que je voudrais faire plus tard et pendant longtemps j'ai répondu que je ne savais pas, peut être médecin généraliste avec une mini spécialisation en ostéopathie, ou addictologie ou autre. Puis un jour je suis passé dans un stage de pédiatrie dans un hopital périphérique ou j'ai pu faire 5 stages en 1 : pédopsychiatrie, un peu d'urgences pédiatriques, oncologie pédiatrique, nourissons et grands enfant.

Ce fut un petit " déclic " : j'ai vraiment beaucoup aimé même si ce n'était pas toujours joyeux.

Puis là j'ai regardé la réforme de l'internat ou l'on passe de ECN + 4 à ECN + 5 (soit bac plus 11 sans compter que j'ai redoublé la 1ère et la 4ème année).

Et là je déchante car ça commence à faire long et si officiellement le but est d'améliorer la formation des futurs pédiatres en leur rajoutant 1 an de plus, officieusement ça fait quand même 1 an d'internat sous payé par rapport à un médecin (et je pense que ça doit pas leur déplaire, au passage ceux qui nous rabattent les oreilles avec les études payées par l'état, elles sont largement et encore plus remboursées lors de l'internat).

Puis je regarde le salaire des pédiatres et je me rends compte que c'est une des spécialités les moins rémunérées parmi toutes.

2500 euros en début de carrière, désolé mais à bac plus 10 (et maintenant 11) c'est pas la folie même si en soit c'est bien plus que le salaire médian mais il ne faut pas oublier que pendant les études on a pas gagné ( bac + 1 --> bac +3), quasiment pas (200 euros par mois de bac + 4 à bac + 6) ou peu (1500 euros plus garde de bac + 7 à bac + 11 [même si ça augmente petit à petit] en faisant bien plus que les 35H mais plus près des 60/80h selon les spécialités)


Si pour moi le salaire n'est pas le premier paramètre de choix, ça reste à prendre en considération. Disons que mon but premier c'est de faire un métier qui me plait, en me gardant une qualité de vie et du temps pour profiter de ma famille sans avoir l'oeil sur la calculette en faisant les courses et de quoi pouvoir partir en vacance sans stresser pour remplir le frigidaire.

Ensuite, j'ai vu qu'un medG pouvait devenir angiologue via un diplome (DESC : diplome d'étude spécialisé complémentaire) supplémentaire et je me suis dis : pourquoi pas. Sauf que raté, la réforme supprime les DESC. Et instaure entre autre une nouvelle spécialité : l'angiologie ou médecine vasculaire.

J'ai regardé les classements nécessaires et les derniers pris sont environ 4500ème sur 8500 donc viser en gros la première partie du tableau, soit dans les 4000 premiers ce qui sera difficile mais loin d'être infaisable.

Attention toutefois, on parle de 8500 personnes qui ont déjà réussi un concours en 1ère année : celui de la PACES autrement dit le niveau est encore plus relevé qu'en P1 !

Mais je pense que si tout se déroule sans trop de tempête mon petit navire pourrait arriver à bon port sans couler à condition que les vagues ne soient pas trop hautes et la houle forte sur le trajet. Enfin bref pas facile, même assez difficile mais tout à fait faisable quand même.


Et cette année j'ai pu pas mal étudier des maladies en UE 7 sur les vaisseaux, faire de la cardiologie ce qui me donne suffisamment de connaissance pour dire que ça peut me plaire. Je pourrai avoir mon cabinet et faire aussi des examens d'imagerie en ville (écho doppler par exemple). Pour être déjà passé en cardiologie en hopital périphérique et avoir apprécié le stage je pense que ça pourrait être intéressant de rester dans le même domaine (le cardiologue étant spécialisé sur le coeur alors que l'angiologie c'est un peu le généraliste de tous les vaisseaux sanguins).

Si je veux devenir angiologue, ça influe sur mes potentiels choix de stage.

Pour le stage d'été je pense évacuer mon stage obligatoire de chirurgie (on doit faire 1 stage en chirurgie minimum et 1 stage minimum chez le généraliste) en chirurgie thoracique et vasculaire à condition que d'autres mieux placés dans l'ordre des choix de stage ne le prennent pas avant moi.

Je me dis que le stage de chirurgie sera surement fatiguant donc autant le prendre durant l'été ou il n'y aura pas d'examen à réviser (même si je vais essayer de travailler quand même, prendre un peu d'avance pour l'an prochain en commençant le programme et préparer mes rattrapages).

Ensuite si je souhaite choisir la chirurgie thoracique et vasculaire c'est parce que je devrai surement y voir des patients que je pourrai prendre en charge sur la partie médicale. Voir le côté chirurgical pour savoir concrètement de quoi il s'agit sachant que je n'y passerai pas en tant qu'interne ne peut être qu'intéressant pour ma formation (car oui, les internes dans ces services sont de futurs chirurgiens).

Et je me dis aussi que ça pourrait être pas mal de repasser en service de cardiologie (de l'hopital périphérique). D'une car la cardiologie est assez demandée mais sur Rouen et pas en périphérie donc obtenir ce stage même moins bien placé en ordre de choix est plus simple et de deux parce qu'il était très intéressant dans mes souvenirs.

Mais à l'époque lors de ma première D2, ça n'allait vraiment pas bien comme vous le savez et y repasser en étant bien bien plus calé en cardiologie pourra être bien plus intéressant pour comprendre la prise en charge et le pourquoi du comment (et bien sur, pour vous en faire de joli billets). Et ça sera peut être pour l'année prochaine vu que mon prochain stage c'est Réanimation chirurgicale + MTC (Med Training Center) et celui d'après sera le stage d'été (que j'espère ... on croise les doigts ... en chirurgie vasculaire et thoracique)

J'ai encore 2 ans pour changer d'avis, selon mes envies, mes stages et la vie mais pour le moment je me dirige vers l'Angiologie !


Et commencer à savoir vers où on se dirige, à se donner un cap, un but, un objectif sans aide à s'ancrer dans la réalité et à se motiver même si rien est encore fait et qu'il faudra travailler dur pour cela !

Comme stage sympa que j'aimerai faire car surement utile par rapport à la Médecine Vasculaire, ça serait de passer en service d'Hématologie. Et je vais voir avec ma fac pour savoir si je pouvais trouver par moi même un stage chez un angiologue en ville pour voir comment c'est. Etant donné que c'est dans un cadre de projet professionnel, il y a peut être moyen d'obtenir une dérogation puisqu'un stage en angiologie ça n'existe pas mais si je m'en trouvais un, peut être qu'ils voudront bien...

A défaut il faudra que je passe en médecine interne (j'y étais allé en fin de D1 pour mon stage à l'étranger mais forcément j'en savais moins qu'aujourdhui et c'était un stage à l'étranger donc pas pareil qu'en France) le hic étant qu'il s'agit d'un stage assez éprouvant dans le sens ou on commence tôt 8 ou 9H et on finit tard, souvent vers 18H et que derrière il faut travailler encore ses cours et donc je préfèrerai éviter de passer dans trop de stages lourds et me ménager puisque la dernière fois, les urgences m'ont laissé complètement essoré prêt à décompenser mentalement tant c'était dur physiquement et mentalement.

Enfin bref, je me laisse porter par le courant de la vie et on verra bien ou celui-ci voudra bien me mener !


 


 

Quoi de neuf docteur ?


J'ai été interviewé avec Doc Adrénaline par un jeune journaliste, Guillaume Pannetier en service civique pour newvoradio un média que vous ne connaissez peut être pas mais que je vous recommande de tout coeur. Régulièrement mis à jour avec de nombreux articles on y trouve de tout et on y apprend plein de choses. On y retrouve aussi de la musique et des émissions de radios.

 

Dans le cadre de son enquete, j'ai répondu à des questions sur ma vision de la médecine, du système de santé, de mes études et de mes stages dont les urgences qui est mon dernier stage en date et dont j'écrirai bientôt un billet pour vous raconter le déroulement.
 

Avec cette interview vous comprendrez peut être un peu plus en détail la symbolique de certains billets comme la chute et du coucher de soleil et pourquoi je n'ai pas trop écrit cette année même si je reviendrai peut être dessus un jour.

 

Cet interview permet vraiment d'entrer sans filtre dans mon monde et de confronter des points de vue complémentaires il me semble puisque l'article comporte aussi les réponses de Doc Adrénaline qui est urgentiste et dont j'ai trouvé les réponses très intéressantes et complémentaires aux miennes car on y voit la même chose mais d'une autre perspective et vous fera surement découvrir plein de choses.

Elle tient aussi un blog que j'aime beaucoup d'ailleurs (et je viens de m'apercevoir que j'avais oublié de la rajouter dans ma blogroll, erreur que je vais corriger sous peu ^^) et que je vous conseille d'aller lire !


Voici l'introduction de l'article " Quoi de neuf docteur ? " 

 

 

" Cet univers s’ouvre à vous de deux façons différentes : soit vous venez vous faire soigner, soit vous avez 10 ans d’études derrière vous et vous êtes le soignant. Nos deux héros du quotidien sont de ceux là. DocAdrénaline comme son nom l’indique est une femme médecin urgentiste qui exerce, depuis plusieurs années, dans une des plus grandes villes de France (mais chut, l’anonymat c’est sacré !). L’autre doc’ c’est Junior et c’est un jeune homme qui découvre les joies de l’externat. A eux deux, avec leurs ressemblances mais aussi leurs diversités, ils portent un regard neuf et objectif sur cette profession unique.

« En médecine d’urgence, les jours se suivent et ne se ressemblent pas ! »

1/ Après des années d’études, vous voilà confronté à la réalité du métier : est-ce stimulant et surtout conforme à vos attentes ? "
 

La suite c'est par ici sur https://newvoradio.fr/quoi-de-neuf-docteur/ !

Stage infirmier jour 10 : Le Bilan

Infirmier 1

Saluuut ;-)

Oui je sais ça fait un moment que je n'ai pas donné de nouvelles (depuis début janvier au moins, ça fait tant que ça ?!!! Le temps passe si vite en fait ! Je vous écrirai surement un petit billet quand je pourrai ou un plus long pendant les vacances de février. Car en vérité je suis assez overbooké. On vient de finir l'examen sur l'appareil locomoteur qui était assez différent des annales mais comme je connaissais bien les cours je m'en sors avec mention honorable (quoi ça n'existe pas ? Bah je l'invente alors !) Sauf que dans 2 semaine il y a l'examen sur la matière la plus dure de l'année : j'ai nommé : L'AIH (Agent Infectieux de l'Homme) avec énormement de cours, de noms de virus avec leur caractéristiques, diagnostics, traitements, plein de parasites, de l'hygiène, les principales maladies infectieuses, toutes les bactéries de la planète, les infections à l'hôpital (nosocomiales pour se la jouer ^^) etc etc. Bref pas du gateau, ni même de la tarte ! C'est LA matière de D1 tout comme le fibroblaste est LA cellule du tissus conjonctif ou le tissu synovial est THE atteinte lors de la poly arthrite rhumatoïde (oui, on vient de passer l'examen d'appareil locomoteur, vous savez l'arthorse, l'arthrite, la PR, l'ostéoporose, les fractures, luxations, entorse, cancer qui vont toucher l'os, les marqueurs de l'inflammation, les différentes douleurs, les conflits entre les disques et les racines nerveuses dans la colonne vertébrale etc etc...

Bon je vous saoule et ça se comprend alors voici le dernier article sur le stage infirmier pour clore une série de plus de 10 articles tout aussi passionnants les uns que les autres (vive la modestie !!!). Alors c'est parti ! 

 

Lire la suite

Stage Infirmier : Jour 9

Stage Infirmier : Jour 9

Reconnaissance de soi et des autres

 

Infirmier 1

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour lire les les précédent billets c'est par ici !

--> Jour 1 1/2 ; Jour 1 2/2 ; Jour 2 ; Jour 3 1/2 ; Jour 3 2/2 Jour 4 ; Jour (5) et 6 ; Jour 7 ; Jour 8 (1/2) ; Jour 8 (2/2) <--

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

22H : Et oui, vous l’avez compris, je suis de nuit aujourd’hui et d’ici peu, je serai cuit, frit. Enfin crevé quoi ! Parce que les nocturnes, c’est juste pas mon truc. Mais alors pas du tout ! Vers 2H du mat, je commence déjà à dormir sur place que je sois debout ou assis alors imaginez mon état à 6H ! Je dois surement ressembler à un zombie-vampire, un cadavre ambulant… Et j’exagère à peine pour le coup !
Sincèrement, je vais faire comment quand je serai interne ? Une perfusion caféinée peut-être ? Ou bien un lavement intestinal à la théine ? En tout cas si une chose est sûre c’est que jamais, au grand jamais je prendrai des substances à caractère plus ou moins légal. Oh ça non ! Bien que j’entende par ci par là que certains n’ont trouvé que ce moyen pour tenir... Ça fait peur n’empêche 

Lire la suite

Le calme ouragan 2/2

Et oui en ce moment, je n'écris plus trop car j'ai pas mal de boulot (et j'ai du mal à m'y mettre). Enfin bref, vous vous en fichez non ? Là si vous avez cliqué c'est plutôt pour lire les aventures d'un petit néo P2 en stage infirmier !N'est-ce pas ? Comment que je lis dans vos têtes mouahahah je suis doué du don de mind reader ne le saviez vous pas ? 

Pitié pitié pas de tomate pour cette intro diaboliquement POURRIE (j'ai pas d'immagination en ce moment). Non non là je vous vois au fond en train de déballer les cageots ! Nooooon ! * s'enfuit sous les projectiles *

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour lire les les précédent billets c'est par ici !

--> Jour 1 1/2 ; Jour 1 2/2 ; Jour 2 ; Jour 3 1/2 ; Jour 3 2/2 Jour 4 ; Jour (5) et 6 ; Jour 7 ; Jour 8 (1/2) <--

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Jour 8 : Le calme ouragan (2/2)



 

Lire la suite

Le calme ouragan 1/2

Infirmier 1

Et on est reparti sur un des plus beaux stage qu'il m'a été donné de faire, en tout cas j'en garde un souvenir mémorable et cette journée que j'ai coupée en deux tellement elle est chargée y a bien contribué !

Comme je suis gentil :-) , c'est cadeau c'est pour vous, les liens des précédents billets --> Jour 1 1/2 ; Jour 1 2/2 ; Jour 2 ; Jour 3 1/2 ; Jour 3 2/2 ; Jour 4 ; Jour (5) et 6 ; Jour 7 <--

Lire la suite

Une journée à oublier

 

J’écris. Oui j’écris et je sais pas trop pourquoi. Pourtant j’ai pas envie d’écrire là. Pas trop, pas du tout même. Clairement aujourd’hui fut une journée de merde. Du début à la fin. Sans interruption. Enfin si, une petite parenthèse de 2H à la salle de sport qui m’a empêché d’éclater.

Ce matin, réveil tardif. 7H50, j’ai pas réussi à sortir du lit. Tu sais là oui quand tu es bien au chaud, épuisé et que tu ne veux/peux pas te lever alors que ton réveille te réveilles ou plutôt essaye de te réveiller depuis plus d’une demie heure. Sans succès, tu es en mode veille. Pas complètement éteint, pas complètement réveillé. Ni complètement levé, ni complètement allongé. Tu planes, entre deux mondes. Sauf qu’un des deux, celui des songes te parait bien plus attractif que la vraie réalité. Quoi que vivons-nous dans une réalité ou dans notre réalité ? Peut-on parler de réalité tout court ? Vous voyez, je commence à partir en mode rédaction de dissertation de philo. Je file pas un doux coton là hein, c’est bien la preuve que mon cerveau divague. VAGUUUEEE !!! Bah oui quoi, je dis vague… Bon pardonnez-moi vous voyez je suis fatigué. Autant mentalement que physiquement. Il est 22H environ, accident de personne sur la voie. Train bloqué depuis plus de 3H. Fatigue. Dans ces cas là, c’est marrant tu ne penses plus qu’à toi. A peine vaguement (oui je surfe sur la blague qui prend l’eau…) à l’accident. Aux personnes blessées ou bien est-ce un suicide ? Quelqu’un qui n’en pouvait tellement plus au point de considérer la mort préférable à une vie de souffrances ? Bref relativisons mon état, c’est juste un peu d’épuisement moral.

Et comme je disais, dans ces cas là, c’est incroyable la façon dont on se désolidarise. On ne pense pas aux victimes mais au temps qu’elles nous ont fait perdre. Ohhh encore un mec qui s’est suicidé ! Il aurait pas pu le faire après que j’ai pris mon train ? Quel con celui-là !!! Voilà en substance ce que la plupart des gens se disent.

Lire la suite

Habillez-vous, rhabillez-vous qu'ils disaient

 

Tu te déshabilles ici. Entièrement, enfin presque, tu gardes ton boxer si tu veux. Tu te laves les mains et tu entres. 1er SAS. Fais attention, tu ne pourras pas revenir en arrière une fois la porte franchise. SOS. On t’avait prévenu pourtant ! Et malgré ça, une fois tu te feras emprisonner et délivrer par le plus grand des chirurgiens, celui qui t’a fait cours d’anatomie en P1 ! Moment de gêne. Intense. Erreur de débutant non ? Ça tombe bien c’est exactement ce que tu es. Pour l’instant en tout cas. Plus le temps passera, plus les stages s’accumuleront et plus ça changera !

Lire la suite