stage

Stage infirmier jour 10 : Le Bilan

Infirmier 1

Saluuut ;-)

Oui je sais ça fait un moment que je n'ai pas donné de nouvelles (depuis début janvier au moins, ça fait tant que ça ?!!! Le temps passe si vite en fait ! Je vous écrirai surement un petit billet quand je pourrai ou un plus long pendant les vacances de février. Car en vérité je suis assez overbooké. On vient de finir l'examen sur l'appareil locomoteur qui était assez différent des annales mais comme je connaissais bien les cours je m'en sors avec mention honorable (quoi ça n'existe pas ? Bah je l'invente alors !) Sauf que dans 2 semaine il y a l'examen sur la matière la plus dure de l'année : j'ai nommé : L'AIH (Agent Infectieux de l'Homme) avec énormement de cours, de noms de virus avec leur caractéristiques, diagnostics, traitements, plein de parasites, de l'hygiène, les principales maladies infectieuses, toutes les bactéries de la planète, les infections à l'hôpital (nosocomiales pour se la jouer ^^) etc etc. Bref pas du gateau, ni même de la tarte ! C'est LA matière de D1 tout comme le fibroblaste est LA cellule du tissus conjonctif ou le tissu synovial est THE atteinte lors de la poly arthrite rhumatoïde (oui, on vient de passer l'examen d'appareil locomoteur, vous savez l'arthorse, l'arthrite, la PR, l'ostéoporose, les fractures, luxations, entorse, cancer qui vont toucher l'os, les marqueurs de l'inflammation, les différentes douleurs, les conflits entre les disques et les racines nerveuses dans la colonne vertébrale etc etc...

Bon je vous saoule et ça se comprend alors voici le dernier article sur le stage infirmier pour clore une série de plus de 10 articles tout aussi passionnants les uns que les autres (vive la modestie !!!). Alors c'est parti ! 

 

Lire la suite

Stage Infirmier : Jour 9

Stage Infirmier : Jour 9

Reconnaissance de soi et des autres

 

Infirmier 1

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour lire les les précédent billets c'est par ici !

--> Jour 1 1/2 ; Jour 1 2/2 ; Jour 2 ; Jour 3 1/2 ; Jour 3 2/2 Jour 4 ; Jour (5) et 6 ; Jour 7 ; Jour 8 (1/2) ; Jour 8 (2/2) <--

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

22H : Et oui, vous l’avez compris, je suis de nuit aujourd’hui et d’ici peu, je serai cuit, frit. Enfin crevé quoi ! Parce que les nocturnes, c’est juste pas mon truc. Mais alors pas du tout ! Vers 2H du mat, je commence déjà à dormir sur place que je sois debout ou assis alors imaginez mon état à 6H ! Je dois surement ressembler à un zombie-vampire, un cadavre ambulant… Et j’exagère à peine pour le coup !
Sincèrement, je vais faire comment quand je serai interne ? Une perfusion caféinée peut-être ? Ou bien un lavement intestinal à la théine ? En tout cas si une chose est sûre c’est que jamais, au grand jamais je prendrai des substances à caractère plus ou moins légal. Oh ça non ! Bien que j’entende par ci par là que certains n’ont trouvé que ce moyen pour tenir... Ça fait peur n’empêche 

Lire la suite

Le calme ouragan 2/2

Et oui en ce moment, je n'écris plus trop car j'ai pas mal de boulot (et j'ai du mal à m'y mettre). Enfin bref, vous vous en fichez non ? Là si vous avez cliqué c'est plutôt pour lire les aventures d'un petit néo P2 en stage infirmier !N'est-ce pas ? Comment que je lis dans vos têtes mouahahah je suis doué du don de mind reader ne le saviez vous pas ? 

Pitié pitié pas de tomate pour cette intro diaboliquement POURRIE (j'ai pas d'immagination en ce moment). Non non là je vous vois au fond en train de déballer les cageots ! Nooooon ! * s'enfuit sous les projectiles *

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour lire les les précédent billets c'est par ici !

--> Jour 1 1/2 ; Jour 1 2/2 ; Jour 2 ; Jour 3 1/2 ; Jour 3 2/2 Jour 4 ; Jour (5) et 6 ; Jour 7 ; Jour 8 (1/2) <--

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Jour 8 : Le calme ouragan (2/2)



 

Lire la suite

Une journée à oublier

 

J’écris. Oui j’écris et je sais pas trop pourquoi. Pourtant j’ai pas envie d’écrire là. Pas trop, pas du tout même. Clairement aujourd’hui fut une journée de merde. Du début à la fin. Sans interruption. Enfin si, une petite parenthèse de 2H à la salle de sport qui m’a empêché d’éclater.

Ce matin, réveil tardif. 7H50, j’ai pas réussi à sortir du lit. Tu sais là oui quand tu es bien au chaud, épuisé et que tu ne veux/peux pas te lever alors que ton réveille te réveilles ou plutôt essaye de te réveiller depuis plus d’une demie heure. Sans succès, tu es en mode veille. Pas complètement éteint, pas complètement réveillé. Ni complètement levé, ni complètement allongé. Tu planes, entre deux mondes. Sauf qu’un des deux, celui des songes te parait bien plus attractif que la vraie réalité. Quoi que vivons-nous dans une réalité ou dans notre réalité ? Peut-on parler de réalité tout court ? Vous voyez, je commence à partir en mode rédaction de dissertation de philo. Je file pas un doux coton là hein, c’est bien la preuve que mon cerveau divague. VAGUUUEEE !!! Bah oui quoi, je dis vague… Bon pardonnez-moi vous voyez je suis fatigué. Autant mentalement que physiquement. Il est 22H environ, accident de personne sur la voie. Train bloqué depuis plus de 3H. Fatigue. Dans ces cas là, c’est marrant tu ne penses plus qu’à toi. A peine vaguement (oui je surfe sur la blague qui prend l’eau…) à l’accident. Aux personnes blessées ou bien est-ce un suicide ? Quelqu’un qui n’en pouvait tellement plus au point de considérer la mort préférable à une vie de souffrances ? Bref relativisons mon état, c’est juste un peu d’épuisement moral.

Et comme je disais, dans ces cas là, c’est incroyable la façon dont on se désolidarise. On ne pense pas aux victimes mais au temps qu’elles nous ont fait perdre. Ohhh encore un mec qui s’est suicidé ! Il aurait pas pu le faire après que j’ai pris mon train ? Quel con celui-là !!! Voilà en substance ce que la plupart des gens se disent.

Lire la suite

Habillez-vous, rhabillez-vous qu'ils disaient

 

Tu te déshabilles ici. Entièrement, enfin presque, tu gardes ton boxer si tu veux. Tu te laves les mains et tu entres. 1er SAS. Fais attention, tu ne pourras pas revenir en arrière une fois la porte franchise. SOS. On t’avait prévenu pourtant ! Et malgré ça, une fois tu te feras emprisonner et délivrer par le plus grand des chirurgiens, celui qui t’a fait cours d’anatomie en P1 ! Moment de gêne. Intense. Erreur de débutant non ? Ça tombe bien c’est exactement ce que tu es. Pour l’instant en tout cas. Plus le temps passera, plus les stages s’accumuleront et plus ça changera !

Lire la suite

Quand tu es confondu avec l'externe

Petite anecdote se déroulant pendant mon stage infirmier. C'est cadeau c'est pour vous !

Lire la suite

Et c'est reparti pour un tour !

 

Et voilà, à peine commencées, déjà finies. Les vacances trop vite passées et me voici en DFGSM3, D1, 3ème année de médecine, année de la Beaugossitude, dernière année avant l'externat (et tout ce que vous voulez !).

Lire la suite

Quand les fils filent et s'enfilent

 

Quand les fils filent et s'enfilent

Les électrocardiogrammes (ECG)

 

 

Des noeuds. Encore des noeuds. Des tas et des tas de noeuds. Alambiqués et compliqués. Les fils se mèlent et s'emmèlent sans pouvoir être démélé. Et, impuissant, on assiste à cette gigantesque confusion croisée. Quand à moi je m'emmèle.... les pinceaux !!! Pris dans ce tourbillon de cables et d'électronique, une terrible tempête de capteurs multicolores qui file dans une pénible complication.  Attention risque exacerber de péter un cable ! Enfin un fil plutôt. A croire qu'ils en font exprès ceux là, incapable de filer doux !

Ai-je parlé des fils ? Il y a aussi ces satanées ventouses incapables de ventouser ! Et puis la machine qui m'en fait voir de toutes les couleurs (autant que le nombre de fils à vrai dire).

Et vive vive les gros (euuuuh pas de mauvaises pensées, on reprend). Et vive les ECG (ou pas) !!!

Lire la suite

Stage infirmier : Jour 3 2/2

Infirmier 1

Et c'est reparti pour un billet sur mon stage infirmier, ça faisait longtemps non ?

Ps : Tous ces billets ont été écris chacun immédiatement après à chaud et je n'ai pratiquement rien changé pour garder mes impressions telles quelle juste après chaque journée de stage ;-)

Voici les liens pour lire les autres billets :

Jour 1 1/2 ; Jour 1 2/2 ; Jour 2 ; Jour 3 1/2

Lire la suite

Deuxième semaine de stage

Salut à tous !

Alors pour le coup je vais faire un rapide billet (il est dimanche soir et je rentre de train, j'ai un eu rangé l'appart, j'ai fini le montage d'une vidéo pour paces et là j'ai juste envie de dormir. Surtout que demain je vais me lever plus tôt pour lire des cours d'AFGSU)

 

Lire la suite

Résumé de ma 1ère semaine en stage de sémiologie

La semaine est passée à la vitesse de l'éclair et j'ai plein de choses à vous raconter !

Lire la suite

Bilan de la première semaine de stage

Hopital

Salut à tous !

Je fais ce billet pour vous résumer « rapidement » et sans étincelles ma première semaine de stage

Lire la suite

1er jour de stage, 1ères impressions

Hopital

Et oui, petit billet écrit rapidement à la suite du premier jour de stage en biochimie à l'Institut de biologie clinique pour vous expliquer ce que j'ai fait. Je ne ferai pas de billet pour tous les jours du stage (trop long et inintéressant) mais pourquoi pas un petit bilan chaque fin de semaine pour vous expliquer le déroulement !

Lire la suite

Début du stage médico technique

Hopital

Et ouuuui !!! Enfin ! Après le stage infirmier je retourne enfiiiiin à l'hôpital ! L'hôpital ? En fait non, il s'agit plutôt de l'IBC : Institut de Biologie Clinique. Là où se passent des analyses, des dosages enfin je connais pas trop c'est normal je suis là pour découvrir. Je me demande ce que l'on va bien pouvoir faire, j'espère que ça ne sera pas passer toute la matinée de 8H30 à 12H30 à regarder des biologistes faire leurs analyses...

Lire la suite

Stage infirmier : Jour 3 1/2

Infirmier 1

Voici le 3ème jour de mon stage infirmier 1/2 post- PACES juste avant la P2 !
Si vous ne l'avez pas lu voici le 1er article sur ce stage et voici l'article précédent portant sur le 2ème jour

Bonne lecture :-)

Lire la suite

Mon stage infirmier : jour 2

Infirmier 1

Comme hier arrivée aux urgences adultes très tôt à 6H du mat, la tête dans les vapes prêt à affronter une journée qui s'annonce encore passionante ! 

Autres anecdotes et petites histoires marrantes comme l’infirmière qui raconte avoir dit involontairement à sa grand-mère manchot qu’un achat lui a couté un bras. Et pleins de discussions de filles. Ok c’est pas pour moi !

PS : oubliez pas de lire l'article précédent sur mon 1er jour de stage infirmier !

Lire la suite

Stage infirmier : Jour 1 2/2

Infirmier 1

La suite de mon 1er jour aux urgences !

Si vous n'avez pas lu le début c'est par ici : mon premier stage infirmier jour 1 : 1/2

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Lire la suite

Le stage de pré rentrée

Stage pre rentree

Ça y est ! Le jour de la rentrée ou plutôt le glas de la rentrée a sonné ! Enfin, plutôt celui de la pré rentrée. Alors, en bon petit paces consciencieux, j’avais décidé d’arriver avec mes lames déjà affutées pour découper tous mes autres concurrents ! Parce que oui, j’étais dans cet esprit-là au début. Au début seulement

Enfin, ne plaçons pas la charrue avant les bœufs. Je vous restitue le contexte : J’ai 17 ans et viens d’avoir mon bac plutôt brillement. Sans modestie vraiment car plus de 19 de moyenne avec les compliments du jury ça reste rare. Alors bien sûr j’étais très confiant dans mes capacités. Trop... Pour moi, l’échec n’était tout simplement pas envisageable. Ça serait dur oui, mais j’y arriverai au bout du compte, ça j’en étais AB-SO-LU-MENT persuadé. En fait je n’avais aucune idée dans quoi je m’engageais. Parce qu’en fait, on a beau te dire que c’est dur, on ne s’en rend vraiment compte que quand on le vit soi-même.

 

Lire la suite

×