L'erreur

  • Par docjunior
  • Le 19/02/2017
  • Commentaires (5)

Vous souvenez vous de mon article ou je vous parle de SIDES ? Oui ce nouvel outil pédagogique ou l’on passe désormais une partie de nos examens (60% de la note de chaque matière environ).

Hé bien, il y a une chose dont je n’ai pas parlé tout simplement parce que ça ne nous était pas (encore) arrivé. Et oui, le #SIDESbug a encore frappé ! Et oui, il faut se rappeler de la promo crah test qui passé les 1er ECNi (I pour informatique) et de tous les bugs des tablettes. Il faut se souvenir de toutes les fois où la plateforme plante en plein milieu d’un dossier ce qui agace au plus fort les externes.

Et bien, il faut y rajouter la fois où le système a «  oublié «  de corriger et noter une partie des questions de l’examen. Et oui ! Rien que ça !!! Notre examen de dermatologie n’a en réalité que partiellement corrigé. Du coup je vous replace tout dans le contexte. C’est parti pour un tour dans ma tête.

Nous sommes le 11 janvier. Je viens de finir d’assister au jury. Globalement, les profs sont plutôt satisfaits. Le nombre de personnes au rattrapage est correct. La promo a globalement bien travaillé. Mais moi, je ne suis pas serein. En effet, j’avais déménagé avant les exams, et je fais plein d’autres activités à côté avec YouTube et ce blog. Mais aussi à la Corpo et au tutorat où j’ai quelques responsabilités. Tout ça prend du temps et forcément étudier en plus n’est pas simple même si je fais de mon mieux. Alors oui, j’aurai surement pu plus travailler et j’ai ma part de responsabilité. Mais je pense que cet engagement étudiant est indispensable et pas assez reconnu.

 

Les résultats seront affichés le lendemain. Je pars me coucher la boule au ventre. Allez doky doc de toutes façon tu ne peux rien y changer, on verra demain. Mais malgré ça je me triture la tête, j’y pense puis j’y repense. Car j’ai absolument pas envie d’avoir des rattrapages et je m’y attends pourtant. Enfin bon vu les résultats corrects de la promo, je me dis qu’avec un peu de chance je n’en aurai peut-être pas (youpidouuu), ou juste un (snif) ou au pire du pire deux (bouhouuu *pleure à chaudes larmes ^^*)

Alors je me tourne puis retourne la tête alors que j’ai fichtrement aucun moyen de changer les choses. Absolument aucun ! Bon allez Nico arrête de te torturer. Bonne nuit moi-même ! Et couper court à sa pensée qui t’empêche de penser n’est pas simple. STOP ! Shut down ! Mais si ça se trouve je vais avoir un rattrapage à une question près, à une erreur près ! On se calme. On s’est calmé. On dort.

Réveil. Ça y est, on va savoir. 13H, ce sera l’heure fatidique. Bon. On est Jeudi et cet aprem j’ai master de physiologie de 14 à 18H. Bon alors tu iras voir ça juste avant alors !

 

Puis tu sais là tu as tous les gens en stress et ça te stress encore plus. Le pire c’est ceux qui sont inquiets voire très inquiets puis gémissent en cœur alors qu’ils n’ont jamais eu de rattrapages et n’en auront pas à cette session. Ça vous énerve pas vous ? Alors que toi tu sais que oui, tu es vraiment en danger. Que c’est panique à bord, que toutes les alarmes sont enclenchées et les sirènes activées.

Pimpon Pimpon. Alerte rattrapage. Pimpon pimpon Alerte rattrapage. Capitaine, rattrapage en vue ! Matelot, activez les dispositifs de stress, demandez confirmation visuelle. Rapport des avaries.

Chef oui chef !

Le temps passe mais moi je trépasse. L’heure approche. Sauf que la scola nous apprend qu’on risque de n’avoir les résultats que dans l’aprèm tard au mieux. Au pire demain !

Quoi ?

Nooon !

Je peux pas passer une journée de plus comme ça ! Non mais non c’est juste pas possible. Alors je stresse, je me morfonds dans mes sombres pensées et je vais en cours. Il est 14H.

J’écoute. Je n’entends pas. Je ne pense qu’à une chose. A votre avis ? Le prof me jette un regard en mode «  toi t’as pas l’air de suivre le cours, hé coco reviens au présent là ». Okay, message pigé, retour à la réalité.

 

Pour pas longtemps, il est maintenant 16H. Je vois que quelqu’un de la promo a publié sur le groupe. Ah oui, d’ailleurs j’ai oublié de mentionner le petit malin qui a midi avait posté pour dire que les résultats étaient là tout chaud, tout beau. Gros Fake. Bien sûr. On le remerciera pour ceux qui sont tombés dans le panneau et ont couru à la fac pour se prendre un râteau.

Mais non cette fois ci ça n’en est pas un ! Il a mis les photos. Mon cœur s’emballe. Quoi ? Je savais pas que j’étais tachycarde-moi si ? Je clique fébrilement pour aller sur les photos, mon regard parcourt avidement mon PC, cherchant mon numéro étudiant et mon résultat. Car oui, tout est ainsi «  anonymisé » par numéro étudiant.

3 clics plus tard, plusieurs battements de cœur après, 5 gouttes de sueurs en plus, je suis sur la photo. THE photo quoi ! Mais juste pour une des 4 matières. C’est l’hormono repro. Je cherche, je cherche. MERDE. Rattrapage +1 ; Moi -1000. J’ai 38, 38 mince ! 38 sur 80 soit 9,5 sur 20. Et je n’ai pas été rattrapé. Je suis dégouté. Mes craintes se confirment. Pitié faîtes que l’hémorragie s’arrête là et que ça ne devienne pas une hécatombe, une débâcle générale, un massacre sanglant. Je manque un battement de cœur. Ma vision se trouble un moment. Pas de larme, mais de confusion, de déception. Enfin bon, 1 rattrapage ça se rattrape (ahah !). Mais je suis très déçu, j’avais eu un peu plus de la moyenne à la partie QCM, c’est le dossier qui m’a entraîné vers l’abysse des rattrapages. Mais quel dommage ! Fichtre, diantre, sacrebleu, palsambleu ! Mais pourquoi ???? Pourquoi est-ce que j’ai été un tout petit peu moins bon que ce qu’il aurait fallu ? Pourquoi on ne m’a pas rattrapé ? Bon ça fait une couleuvre, une couleuvre à avaler (c’est gros les couleuvres, ça passe mal)

 

Mais il faut bien comprendre un truc. Avoir 1 ou deux rattrapages ne m’inquiète pas plus que ça. Car mon année je vais l’avoir c’est quasi sûr. C’est juste que ça va demander plus d’effort. 3 rattrapages ça devient déjà plus limite, il faudrait plus anticiper et au-dessus là ça devient compliqué. Même si au final, y’a quelqu’un qui en a eu 7 et qui l’a eu. Ouais 7 !!! Et il a eu son année ! D’autres en avaient 5 et on tout de même réussi…

Alors regardons la seconde matière.

C’est l’appareil digestif. Que j’ai trouvé très dur. Surtout les QCM. Ouf ça passe ! Avec une petite marge de sécurité mais pas énorme non plus. Un peu plus de 11,5 sur 20. C’est bien mais c’est pas glorieux. Et j’ai la confirmation de ce que je pensais, j’ai à peine la moyenne aux QCM et un peu plus de 13/20 au dossier ! Mention passable donc.

Puis là panique totale. Je ne trouve plus les photos des autres matières. Faut se dire que ça en fait des dizaines et dizaines de photos postées sur facebook quand même. On est enseveli sous les données ! Arffffff je trouve toujours pas !!! Ça m’agace et visiblement mon cœur est d’accord ^^

Petite pensée au prof. Qui voit des visages souriants, d’autres déconfits et d’autres très déçu, presque larmoyants tentant de faire bonne figure. Clairement je ne suis pas dans la première catégorie. Le tout est de savoir si je vais rester dans la deuxième catégorie ou passer dans la 3ème.

 

Une demi-heure passe. Je n’ose pas aller voir la suite. Je chauffe, je bous, je monte en pression, j’explose ! Bouum, la cocotte-minute !

Retour sur facebook.

Je retourne sur le groupe et cette fois ci je les trouve les photos (est-ce que mon inconscient n’avait pas fait exprès de ne pas les trouver ? Grand mystère. Qui ne sera jamais résolu…).

On passe à l’hémato/immuno. Là pour le coup je ne suis que peu inquiet. Impossible que j’ai un rattrapage. En effet, j’ai une bonne note, plus de 14 sur 20. Sur une matière toutefois aussi facile j’aurai pu faire mieux mais bon ne crachons pas dans la soupe (c’est sale quoi). Mention satisfécit.

Dernière matière. La dermato avec ses superbes images. Autant dans toutes les autres matières on avait eu le droit à 4 dossiers avec environ 15 questions chacun et donc on pouvait passer à travers et se rattraper sur le reste autant là, il n’y avait eu qu’un seul pauvre dossier. Une jeune fille de 19ans avec un Naevius puis un mélanome au niveau de la poitrine (photos à l’appui).
Je savais avoir réussi les QCM. En effet, j’ai une note assez satisfaisante. Par contre le dossier, c’est la catastrophe. Le vide intersidéral. Le néant du néant le plus obscur (pire que le Mordor c’est pour dire !). Le chiffre tombe. Il fait mal. Tellement mal que je n’ai même pas le courage de l’écrire ici. Mais comment ai-je pu être aussi NUL ! C’est pas possible quand même ! Mince ! OOUAIIIS youhou et encore un rattrapage et un !!! Et celui-là, il est mérité ! 30/80 en tout, pas de regrets comme en Hormono Repro où une ou deux bonnes réponses de plus auraient pu tout faire basculer !

 

Là non, c’est ce qu’on appelle littéralement un massacre (à la tronçonneuse, une vivesection !). Mais franchement, je veux bien être passé à côté du dossier mais à ce point ??? Quand même c’est pas possible si ?!! Hé bien si ! Pas de regret tant pis ! Même si ne mettre qu’un seul dossier c’est un peu du pile ou face et c’est dommage. Peut-être que d’en avoir 2 aurait été plus juste. Stooop arrête de critiquer les profs dans ton fort intérieur. Me voilà que je commence à devenir médisant sous l’effet de la tristesse car au final c’est moi qui suis le seul à blamer pour ça et chercher des coupables n’est que de la poudre aux yeux.

Bon au moins y’a pas de regrets à avoir. Et puis, dokydoc dis-toi que comme ça tu l’auras rerévisé et tu seras meilleur pour plus tard ! Mais qu’est-ce que ça fait **** (grossièreté qui n’a pas sa place sur le blog). Mais mes yeux se mouillent tout seul, la boule dans la gorge aussi.

Vous en P1, vous autres vous me direz mais oui, ce n’est pas bien grave, après tout tu vas y arriver. Et vous aurez raison. Mais pourquoi est-ce que je n’arrive pas à penser comme ça ? La déception m’envahit et ne veut pas me lâcher.

Mais je dois me faire une raison. J’ai deux rattrapages. 1 totalement mérité, 1 autre qui a 1 ou 2 erreurs près ne serait pas arrivé. Et là vous vous dites ahhhh l’erreur ! Le titre du billet ! C’est pour ça !

ET BIEN NON !!!!!!

Car justement on est qu’à 70% du billet
(veuillez-vous abonnez pour lire les 30% restant :-P) nan je déconne mais vous verrez que je déconnerai plus dans la suite du billet ! ^^

 

 

Deux semaines plus tard. Le temps est passé depuis, l’eau coulé sous les ponts, je suis passé à autre chose. Après tout oui deux rattrapages bon et bien on fera avec. On va maintenant tout faire pour ne plus en avoir coute que coute parole de Doc Junior. Et là la nouvelle tombe. Tu sais la nouvelle qui ne te fais pas plaisir alors qu’elle devrait te faire plaisir. Le bonne mauvaise surprise, la triste joie (ou la joyeuse tristesse au choix). En fait c’est tellement incroyable que je n’y ai pas cru de suite. C’était trop énorme pour être vrai.

Il y a un bug. Un gros gros bug. Et que s’est t-il passé ? Hé bien le système a tout simplement « oublié » de corriger deux questions. Les 2 questions où il avait fallu taper la réponse sur la tablette, dire qu’il s’agissait d’abord d’un naevius puis ensuite d’un mélanome. Et donc tous les résultats sont FAUX ! Normal. Si c’est pas beau la magie du numérique.

Du coup grosse conséquence : tous les résultats seront republiés à 14H sur le panneau (enfin la vitre) d’affichage. De toute façon, j’étais au courant depuis la veille, avant même que le mail envoyé par notre scola vienne se loger au chaud dans notre boite mail. Comment ? Tout simplement que pour certaines personnes au rattrapage ça avait tout changé ! Ils étaient sous la moyenne, sous 40/80 et ne l’étaient plus après. Alors ils se sont fait convoquer par le responsable pédagogique pour qu’on leur annonce la bonne nouvelle.

Inutile de vous dire que je n’en étais pas. On avait oublié de m’inviter à la fête. De toute façon, j’étais loin non ? 30/80 Il manquait 10 points. 10 points, une montagne, une énormité. Tout ça c’est du pareil au même, c’est synonyme. Alors bon oui je me disais que c’est quand même assez incroyable. Un peu comme à Bobigny en 2015 où une erreur avait entraîné en juin 2015 une modification des résultats médecine. Et vu les enjeux on peut comprendre que c’était plus qu’intolérable pour ceux concernés. L’affaire avait fait grand bruit à l’époque.

 

La nôtre pas du tout puisque ce n’est qu’un examen intra promo et que l’erreur au final n’entrainera que comme conséquence des personnes qui n’avaient pas été repêchées lors du jury mais qui passeront finalement. (Et puis, rappelez-vous qu’il n’y avait que 10 questions alors ça fait quand même 20% de la note environ !).
Mais bon, moi je m’en fichais, j’étais passé à autre chose alors je ne me suis pas précipité pour voir les résultats. Je ne les ai vu que le lendemain en sortant d’un atelier et que parce que j’avais entendu des camarades de promo qui allaient aller voir. Moi j’avais oublié, enfin presque, c’est pour dire à quel point mon intérêt était faible. J’avais deux rattrapages. Point. Je l’avais accepté, je n’avais pas le choix de toute façon et je m’étais dit qu’au pire ça me permettra d’être meilleur pour plus tard. Il fallait passer à autre chose, on avait eu l’exam de locomoteur et d’ici 2 semaines allait avoir lieu la partie QCM de l’examen le plus dur de l’année. L’AIH. Alors oui j’avais d’autres chats à fouetter, n’en déplaise aux associations de protection des animaux !

Mais bon je suis allé voir tout de même, par curiosité sans rien en attendre. Gros contraste entre le moi d’il ya deux semaines devant son pc et le moi de maintenant devant les vitres de la fac ou sont scotchés les nouveaux résultats.

 

ET LA C’EST LE CHOC !

 

Quoi ?

Comment ?

Je Hurle

Je m’étrangle

Sans un bruit, en silence.

Ma note a radicalement changé. RADICALEMENT. Mais pas assez. Non pas assez. Je passe de 30 à 39/80 !!!!!!!!

Je vous laisse faire le calcul. 1 point sur 80 ! Combien ça fait ? Hein combien ? Rapporté à 1 note sur 20 ? Hé bien je vais vous le dire. Ça fait 0,25 points. 0,25 points !!! Et ce qu’il faut savoir c’est que les années passées des gens sont rattrapés et ne vont pas en rattrapage selon les cas et à condition d’être très prêt de la moyenne. Comme moi !!! Sauf qu’au moment du jury, ils croyaient que j’avais 30/80 et pas 39 ! Qui dit que je n’aurais pas été rattrapé ? Je n’en sais rien mais je veux savoir !

Sauf que pour le moment, je m’effondre, je suis dégouté. Et si vous avez bien lu le billet, vous devez facilement comprendre que je passe de «  j’ai raté de beaucoup, je comprends pas comment j’ai autant pu rater le dossier mais bon tant pis et on va tout donner aux rattrapages » à « j’ai raté à 0,25 points, si j’avais répondu bon à la première question du dossier, que je n’avais pas fait cette ERREUR (vous comprenez maintenant pourquoi j’ai deux fois une raison d’appeler le billet ainsi) pourrie, si j’avais dit que la patiente était de phénotype 2 et pas 3, hé bien je ne l’aurai pas eu ce rattrapage »

 

Immense déception donc, je cours me faire consoler par une amie qui avait eu aussi des rattrapages. Je m’étais déjà fait consoler par une autre amie lors de ma crémaillère (et oui, nouvel appart = crémaillère) qui en avait eu 1. Et qui m’avait justement convaincu que c’était pour le meilleur et pas pour le pire.

Puis là un espoir. Et si ! Et si ! Et si le jury avait su, m’aurait t-il rattrapé ? Peut-être que 38/40 ne suffisait pas pour l’hormono repro mais là j’ai 39 ! Franchement deux rattrapages à si peu c’est tellement bête. Il fallait tellement peu en plus. Une pincée de lucidité, un grain de chance aurait pu faire pencher la balance du bon côté.

Bref j’étais très déçu. Je décide alors d’envoyer un mail au responsable pédagogique pour lui demander si ma situation pouvait être révisée ou au moins reconsidérée étant donné que ma situation avait changé par rapport au moment où ils s’étaient penchés sur mon cas.

J’en profite pour rappeler mon engagement pour la faculté qui s’il est fait en connaissance de cause, peut peut être jouer en ma faveur… Ma présence à la corpo, es articles dans le journal local étudiant, mon poste au tutorat depuis 2 ans, l’organisation des séances d’exercices, la participation à la moitié de ces dernières (toutes les semaines 4 séances de 1H30) pour les gérer, les organiser, réserver les salles auprès de la fac, mon rôle de tuteur organisateur en UE3 qui organise la mise en page, les colles et les permanences de colles suivies des corrections orales 3 fois par semaine, ma présence aux congrès nationaux en tant que représentant de notre faculté (d’ailleurs j’ai toujours pas fait mon billet sur le WER de Bordeaux), le rôle de tuteur référent pour soutenir les P1 et puis aussi mon travail de délégué pour la promo (bien sûr pas un mot du blog ni de YouTube ^^).

 

Oui ça fait beaucoup, oui je l’ai fait en sachant ce dans quoi je m’engageais et qu’on n’était pas obligé de le prendre en compte et que dans ce cas, on pourrait tout de même reconsidérer que j’avais gagné 9 points. Mais je trouvais important qu’il y ait des personnes qui le fassent. Sans eux il ne se passerait plus rien, sans eux la fac ne pourrait plus avancer comme elle fait etc…  (voir le prochain ou le prochain prochain billet un peu coup de gueule d’ailleurs, oui en ce moment j’ai des choses à dire).

Je me suis alors fendu d’un long, très long mail pour faire part de ma vive déception, de cette fausse joie et que dans tous les cas j’avais besoin de savoir, rattrapé ou pas, ce que le jury aurait décidé s’il avait su ma note réelle.

Alors que s’est t-il passé finalement ? Hé bien, je suis convoqué à la rentrée directement dans le bureau (loin loin, il faut prendre le bus pour aller dans une annexe du CHU que je ne connais pas du tout) du responsable. Que va-t-il me dire ? Je sais pas pourquoi mais je sens que je vais me déplacer pour m’entendre dire qu’on est désolé pour moi, qu’on ne m’aurait pas rattrapé (alors même que l’an passé beaucoup de gens l’avaient été avec même des notes un peu inférieures à la mienne) et qu’il était nécessaire que j’acquière les compétences en repassant l’examen.

 

Après tout. Peut-être. Peut-être pas. Je suis plutôt, enfin non totalement dans l’incertitude. Alors quand un autre amis m’a demandé ce qu’il m’était arrivé pour la dermato, j’ai fait l’analogie d’un match de foot ou mon équipe aurait bien résisté en première mi-temps puis se sera faite démonté en 2ème période. Puis finalement serait presque revenue au score dans le temps additionnel avec un litige sur le dernier but à trancher par l’arbitre. Cet arbitre, c’est mon responsable pédagogique. Faites qu’il ne commette pas pour moi une 3ème erreur !

obstacles découragement D1 examen exam épreuve erreur

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (5)

docjunior

Pas grave ^^ Merci à toi et petite cuillère pour le soutien, c'est oublié de toute façon on se tourne vers le futur ;-)

Orso

PS : Désolée j'ai pas répondu sous le bon article haha... Maaaais ! ça ne change rien au message.

Orso

"On apprend de ses erreurs". Je sais que ce n'est pas suffisant comme réconfort. C'est vrai que ça fait vraiment chier de rater de si peu. Mais la vie n'est-elle pas fait de si et de peu ?
Peut-être que tu l'oublieras vite, peut-être que tu resteras amer un moment, peut-être que tu en tireras un enseignement... peut-être pas ! Qu'importe, pour le moment tu trouves ça injuste et ça te met en colère. Rien de plus normal et compréhensible ! On a tous le droit à l'erreur.
Bisous.

docjunior

Je croise les doigts aussi, j'ai fait ce même raisonnement mais malheureusement je m'attends à tout... et à rien ^^

Petite-Cuillère
  • 5. Petite-Cuillère | 20/02/2017

Quoi ? Mais tu peux pas nous lâcher dans le suspense comme ça !! La suiiiiite !
Plus sérieusement, je trouve que c'est vraiment problématique ce genre de chose. Les résultats d'examen sont quelque chose de très stressant pour tout le monde, donc les erreurs d'organisation devraient être évitées au maximum. Dans notre fac, certaines personnes (beaucoup) ont été marquées "absentes" à une épreuve alors qu'elles étaient présentes, mais qu'il n'y a plus aucune trace de leur copie. Où sont-elles passées ? Mystère... Une de mes amies a ainsi trois épreuves pour lesquelles sa copie a été perdue, et comme par hasard, ce sont les trois matières qu'elle a le mieux réussi...
En tout cas, j'espère pour toi que ça va s'arranger. J'ai tendance à penser que si le responsable était contre l'augmentation de ta note, il t'aurait plutôt exprimer un gentil refus par mail plutôt que de te convoquer. Mais je ne veux pas te donner de l'espoir pour rien, je croise les doigts.

Ajouter un commentaire

×