La plateforme SIDES

  • Par docjunior
  • Le 25/12/2016
  • Commentaires (0)

Le SIDES mais qu’est-ce donc ? Un nouvel acronyme concernant les IST, une nouvelle maladie, un nouveau dispositif médical qui a fait avancer la médecine ou un nouvel outil de torture pédagogique ? Huum dans un sens oui on pourrait dire que les 2 dernières propositions sont partiellement vraies ^^

Le SIDES est en réalité une nouvelle plateforme pédagogique pour les étudiants en médecine. Qu’est-ce qu’il y a dessus ? Des QCM ! Mais pas n’importe quoi, des dossiers cliniques progressifs sur chaque pathologie triés par items et plein d’autres joyeusetés que je n’ai pas encore eu le temps de découvrir (LCA et autres joyeux lurons acronymes).

 

 

D’ailleurs que sont les items ? Hé bien quand on est externe dès la 4ème année chaque item fait référence à un point du programme à connaître pour l’ECN. Et des items, il y en a beaucoup beaucoup beaucoup (* vient de se renseigner car il est très au courant de tout * Il y en a exactement 362). Certains sont plutôt «  court » et d’autres peuvent faire des dizaines et des dizaines de pages. De pages ? Et oui ! Car tout ceci se retrouve et s’apprend sur des bouquins qu’on appelle les collèges qui sont la référence officielle même s’il existe pas mal d’autres livres plus ou moins bien. Donc au final je ne veux même pas imaginer les centaines, que dis-je les milliers et milliers de pages à savoir par cœur pour plus tard !

 

Un des bouquins que je vais devoir m'acheter l'année prochaine...

 

Et des collèges il y en a un sacré paquet à acheter, alors à plus de 50 euros le bouquin on sait où passent les 150 euros de salaire mensuel que gagnent les externes (qui travaillent [et apprennent] à mi-temps à l’hôpital de 8H à 18H). Enfin bref, je vous donne rdv l’année prochaine pour plus de précisions quand je serai externe !

 

Revenons à nos moutons, c’est-à-dire SIDES. Je vous disais qu’on y trouvait des dossiers cliniques progressifs concernant les items de l’ECN (le 2ème concours en 6ème année). Assez pratique pour s’entrainer non ? Surtout que tout est mutualisé, on a aussi bien accès à ce que les professeurs de Toulouse ont concocté pour leur étudiants qu’aux épreuves des marseillais ou des parisiens !

 

 

Chacun et chacune des étudiants en médecine peut y accéder via son code universitaire, plutôt bien fait non ? Jusqu’ici ça concernait les externes mais grande révolution (on a coupé la tête au manitou du papier ^^), les P2-D1 aussi y ont accès !

Enfin bon, ce qu’il y a dessus n’est pas vraiment de notre niveau pour le moment même si nos cours de formation générale en science médicale permettent de comprendre plus ou moins ce qu’il se passe voire même parfois de réussir à répondre correctement (heureusement qu’on fait pas tout ça pour rien ^^).

 

Petit exemple de DP

DR*

Oui mais moi jsuis en DFGSM3 (CAD Diplôme De Formation Générale en Sciences Médicales) et pas en DFASM (même chose mais A pour Approfondi ce qui n'est pas mon cas bouhouuu)

 

DR*

Et en plus au fil et à mesure du dossier on a les bonnes réponses (enfin pas toujours), trooop cool de savoir qu'on s'est planté avant même la correction :-)

 

DR*

Youpidou c'est bien chronique ! Mais est-ce que j'ai bon pour glomérulaire (car y'a du sang) et pour stade 2 (ça j'ai mis au pif mais c'est parce qu'en néphro j'ai vu des bio où la créat était bien plus élévée alors jme suis dit allez zouu on tente le stade 2 (pas sur France 2 hein ;-) ) --> Ah bah non la réponse c'était stade 3 jsuis trop nuul ^^ J'irai voir dans mes cours de P2 si on nous en avait déjà parlé ou pas. Grosso modo les questions d'après j'avais beaucoup de mal ^^

Si je me suis trompé, me grondez pas hein les carabins qui passent ici ^^

 

D’ailleurs si vous ne le saviez pas parce que vous seriez resté dans une sombre grotte non éclairée dans le froid intergalactique du coin le plus reclus de l’univers, maintenant tout se fait sur tablette et informatique ! Vive les nouvelles technologies (et les bugs informatiques !). L’an passé les ECN sont devenus ECNi (i pour informatique), fini les dossiers papier ! Du coup chaque faculté s’est équipée de tablettes. Et on veut nous y habituer le plus tôt possible si bien que nouveauté cette année, on passe la moitié des exams avec nos petits QCM traditionnels sur grille optique (comme d’hab quoi, vive les traditions quoi, bah voui quoi) ce qui compte pour 40% de la note dans une matière. Et les 60 autres % c’est le dossier clinique progressif SIDES que nos profs à nous qu’on aime très fort nous ont joyeusement concoctés avec amour. Mais bien sûr on y accède pas comme ça.

 

Alors déjà au début de l’exam, grosse galère, faut arriver ¾ d’heure à l’avance histoire de regarder son numéro, de voir à quelle chariot distribuant les tablettes il faut se rendre, signer un papier comme quoi on a bien pris sa tablette en échange de sa carte étudiant (moi je dis c’est pas équitable, une carte étudiant ça vaut bien plus que ça !!!) après avoir fait la queue pendant 15H (au moins) et s’être bousculé avec tout le monde. Puis il faut trouver sa place et attendre.

 

Du coup à nos examens classiques (les QCM) on était dispatchés sur 2 amphis (pour limiter et éviter la triche), mais là pas possible on est tous logé à la même enseigne. Et voilà que l’épreuve commence. On se connecte sur SIDES via l’interface de notre plateforme universitaire (ya pas intérêt à oublier son ID et son mdp ^^) puis on va dans la section examen et on rentre un code donné au début de l’épreuve. Puis pas un mot c’est parti !

 

Et c’est un vrai changement par rapport à l’année de P2 où on a jamais fait de SIDES (quant aux P2, ils ne connaitront jamais les joies des dossiers papiers, quelle tristesse pour eux). Pourquoi nous fait-on ça ? (j’en parle comme si c’était durement subi ^^). 1er avantage je me répète, nous habituer au format ECNi qui deviendra une habitude (d’où le principe de nous habituer, ok je tourne en rond et je marche en cercle la boucle est bouclée !).

 

2ème avantage, pouvoir nous montrer des images de meilleur qualité et en couleur s’il vous plait. On est tous très exigeant sur la qualité graphique, ils se sont ainsi évités de nombreuses manifestations et grèves d’externes aux hôpitaux ainsi ! Non plus sérieusement, ça permet de montrer des examens en couleur comme des scanners, des écho-doppler et tout ce qui peut utiliser des produits de contraste, en dermato on peut nous montrer telle ou telle lésion en nous demandant de la décrire, nommer ce qui n’était pas aussi bien possible avec du papier.

Enfin dernier avantage et non des moindres c’est de pouvoir faire ressortir le côté sadique de nos profs mouhahah en nous révélant les bonnes réponses au fil et à mesure.

Parfait pour nous dégouter et nous narguer en mode haha tu t’es trompé fallait faire un scanner et pas une IRM, haha il avait bien tel signe prouvant qu’il avait une maladie d’Addison ! Non vous l’avez compris, la vraie raison est de pouvoir nous faire l’examen en suite logique d’un suivi de dossier pour nous permettre de répondre à la question d’après avec toutes les informations à disposition.

Fini l’erreur qui fait ricochet durant toute l’épreuve. Mais j’avoue que c’est rageant quand à plusieurs reprises on hésite devant 2 diagnostics, 2 examens et que bien sûr on choisit le mauvais (coucou c’est moi) et qu’on l’apprend à la question suivante. Raaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah !!!!!!!!!!!!!! * l’auteur n’a plus de voix et le billet s’arrête là. Oh wait y’a pas besoin de parler pour écrire jusqu’à preuve du contraire non ? Alors on continue *

 

Hé bien vous savez à peu près tout je croix ou presque. SI je peux me permettre une toute petite critique (toute pitite hein), c’est que malgré qu’on ait accès aux QCM SIDES de la France entière pour s’entrainer (seulement ^^), on a un peu été lâché dans la nature car les étudiants des années suivantes pourront s’entrainer à l’examen avec les annales constituées cette année (et les années suivantes) mais en attendant nous on a rien à part des épreuves plutôt destinées aux années supérieures qui peuvent certes bien nous entrainer (et au final je me suis «  amusé » à en tester plusieurs) mais pas aussi bien que celles des profs de notre fac vis-à-vis de l’examen qu’ils nous demandent. Enfin bref, on essuye (un peu) les débuts. Puis tout ça sera oublié l’an prochain quand on sera au niveau de tout (enfin pas tout car ya les D3 et D4 qui ont leurs dossiers à eux mais vous m'avez comprit) ce qu’on peut trouver sur la plateforme !

 

Alors vive les tablettes (où l’on ne peut rien faire d’autre que d’aller passer l’examen sur SIDES) et vive la plateforme en ligne ! 

 

* DR Droit Réservé, ces dossiers ne m'appartiennent pas et ne sont pas de ma propriété. Veuillez utiliser l'espace de contact pour quelque réclamation ou demande de supression de ces captures d'écran.

QCM connaissances examen épreuve médecine travail ECNi ECN

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

×