épreuve

L'endive

 

La semaine prochaine je passe mes rattrapages. Non pas que je ne sois pas confiant, ils devraient bien se passer (à priori) mais plutôt que j'en suis amer. Le plus dur en fait est de voir tout le monde (ok j'exagère) ou presque en vacances et pas toi. Et pour la 2ème année de suite. Et c'est bien mérité. Le plus dur c'est de se dire que tu pourrais penser à autre chose que tes rattrapages, te détendre, écrire des articles, faire du sport, glander ou partir entre potes mais non ça n'est pas pour toi. 

 

Parce que toi tu bouffes le gout amer de tes rattrapages. Et c'est bien fait, c'est uniquement de ta faute si tu t'es pris cette endive et mérité tu le sais. Au diable les excuses de déménagement, d'un surmenage d'activité, les faits sont là, cruels (pour le S1 tout du moins), 3/4H de boulot en plus, 3 ou 4 QCM bien répondu auraient pu tout changer à tes 39 et 38/80 en dermato et hormono/repro respectivement. 3 semaines de vacances méritées auraient pu être récoltées. Mais c'est un autre légume que tu tiens dans la main plutôt que les fruits du travail d'une année bien chargée.

 

Comme dirait Aviscène : " la vie est une chienne et moi je suis sa croquette "

 

Bientôt on va en rire, je l'espère et promis Birthy si tu lis, c'est mon dernier billet d'humeur morose vu que mon moral sera surement bien plus optimiste après la semaine et les épreuves qui arrivent...
 

En fait c'est plus une question de lassitude de voir et revoir les même cours sans cesse, d'arreter de travailler pour profiter un peu avec l'épée de Damocles des rattrapages sur la tête t'empechant de vraiment profiter puis de t'y remettre à fond pour ces 3 derniers jours. En fait j'en ai juste maaarreee et j'ai pas l'impression d'avancer mais de rester scotché et bloqué à re relire une enième fois le même cours. Je m'ennuie quoi et je déprime (enfin ça va quand même hein ^^) à l'idée de manquer de bons moments entre amis ou famille ou même de bon moment tout courts relevé de la pression psychologique de rattrapages même si ces derniers ne poseront pas problème ça n'en reste pas moins pénible (tout comme cette phrase paragraphe à rallonge. Mouhahah c'est ma façon de me venger sur le lecteur innocent).

 

Alors bon voilà pendant que certains croquent la vie à pleines dents, toi tu croques l'endive des rattrapages. C'est amer.*

Lire la suite

1 mois difficile

Ah tiens ? Mais salut salut ! Comment ça va ça faisait longtemps qu'on ne s'était pas vu ! Plus d'un mois et demi déjà ! Venez venez sur mon billet vous verrez on est bien bien bien :-) Si si je vous jure que ça fait plaisir de se revoir, de vous reparler, de vous confier mes sentiments, mes impressions et puis aussi de vous raconter ma vie un peu quand même (ok l'égocentrismie aigue on va se calmer un peu là non ?). Je sais pas trop pourquoi j'ai un peu laissé à l'abandon le blog si longtemps ? Les examens, le stage de rhumato qui prend la demie journée ? Je ne sais dire, mais voilà que je retrouve le blog et vous avec. 

Vous les voyez là ces mauvaises herbes qui ont poussé entre temps ? Va falloir se retrousser les manches et faire un peu de jardinage pour dépoussiérer tout ça !

Et puis je pense que c'est aussi une question d'habitude. Petit à petit tu la perds et la vie se charge de remplir à ras bord ton emploi du temps déjà bien chargé alors même que tu es déjà un peu occupé à côté. Alors bien sur si tu ne vas pas chercher un peu de place pour arroser chaque semaine les graines de tes futurs articles, c'est sûr qu'il ne risque plus de se passer grand chose par ici. 

J'avais oublié comme ça fait plaisir de vous parler sans vous voir mais d'imaginer vos paires d'yeux sur l'écran lire et parcourir ces lignes devorant les fruits de mon écriture, oui vraiment ça me manquait et je ne sais pas pourquoi j'ai arreté aussi longtemps.

Lire la suite

Le sens de l'apprentissage

Voici un billet que j'ai retrouvé il y a peu et qui date d'il y a un moment déjà. Oui je n'étais surement pas très joyeux en l'écrivant mais je ne l'avais pas posté, par honte peut être qu'il soit lu par ceux qui me connaissaient (me connaissent toujours j'espère) mais comme je l'ai écrit et que j'ai toujours essayé d'être direct, spontané et sincère et que j'avais promi de continuer à l'être quand bien même on connaissait ce blog dans mon entourage, le voici !

(et puis ça correspond un peu à ma triste humeur du moment donc bon)

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Lire la suite

L'erreur

Vous souvenez vous de mon article ou je vous parle de SIDES ? Oui ce nouvel outil pédagogique ou l’on passe désormais une partie de nos examens (60% de la note de chaque matière environ).

Hé bien, il y a une chose dont je n’ai pas parlé tout simplement parce que ça ne nous était pas (encore) arrivé. Et oui, le #SIDESbug a encore frappé ! Et oui, il faut se rappeler de la promo crah test qui passé les 1er ECNi (I pour informatique) et de tous les bugs des tablettes. Il faut se souvenir de toutes les fois où la plateforme plante en plein milieu d’un dossier ce qui agace au plus fort les externes.

Lire la suite

La plateforme SIDES

Le SIDES mais qu’est-ce donc ? Un nouvel acronyme concernant les IST, une nouvelle maladie, un nouveau dispositif médical qui a fait avancer la médecine ou un nouvel outil de torture pédagogique ? Huum dans un sens oui on pourrait dire que les 2 dernières propositions sont partiellement vraies ^^

Lire la suite

Le soignant

Il est petit, il est enfant. Il rêve d’être pilote d’avion de voyager dans le monde, maître du ciel et d’un immense appareil devenu roi des airs. Ou bien pompier dans le camion rouge toutes sirènes hurlantes qui est devenu son jouet préféré. Ou pourquoi pas astronaute et conquérir les étoiles et la galaxie. Ou encore médecin avec sa grande blouse blanche, sa prestance et son stéthoscope, ce serait vraiment top.

Lire la suite

Caramba !!!

Que dit un mexicain quand il voit un accident de car couché sur le bas côté ?
Et oui.... vous l'avez deviné : Caramba !!! (Car en bas).

Bon je sais que mon humour piquant vous avait manqué hein ;-) Alors je profite de cette mini pause de 5 minutes dans mes révisions pour vous écrire cet article miniature (prenez des loupes hein, ya pas grand chose à se mettre sous la dent !).

Mouaahaaaaaa ça piiiiqqueee appelez les pompiers !!!!

 

Il me reste à J-3 4 cours de CBH à apprendre, puis tout est à relire (bien sûr j'ai oublié la moitié de ce que j'ai appris en un tour alors j'ai chaud aux fesses là pour ne pas dire autre chose ^^). Va falloir speeder et puis ya les annales à faire ainsi que l'appareil respiratoire (+ ses annales) à terminer. Là aussi à J-4 il me manque encore 3 cours et je dois tout relire pour appronfondir. Je sens que je vais me faire une nuit blanché pré exam du 29 et rebelotte pour le 30 haha.

 

Enfin, en tout cas je pense arriver mieux préparé que je ne l'étais quand je les ai (lamentablement ?) échoué. Sauf qu'en médecine ça ne rigole pas ! Je me rate sur une, UNE SEULE PUTAIN DE MATIERE, et je dois tout repasser (en redoublant) l'année d'après. Alors je ne veux pas prendre de risques ! Le moins possible en tout cas. Et dire que j'ai des amis qui ont 3,4,5 (ça va jusqu'à 7 dans la promo) rattrapages. Mais comment font-ils ?!!! EN tout cas l'année prochaine j'essayerai d'être plus sérieux car me faire sucrer deux semaines de vacances, l'addition est des plus salées !!! Surtout quand je vois les photos des autres de la promo en train (non pas la gare, bouh je sors !!!) de se la couler douce !

 

Bon c'est pas tout mais moi j'ai ma CBH et ma pneumo à réviser alors on se dit à bientôt, prochain article qui arrive sera celui de Birth et il comporte une petite surprise à la fin ! Laquelle ? Tsss j'en dis pas plus sinon ce ne sera plus une surprise hein !

Au milieu de la tempête

La vague s'abattit de toute sa force sur le pont. Boum. Splash. Balayant tout sur son passage, matelots comme tonneaux, cordages et mousaillons. La mer se déchainait contre le puissant navire, qui, perdu au beau milieu de la tempête avait perdu de sa superbe. Tout au mieux semblait t-il soutenir la comparaison avec un frêle esquif, chahuté par le roulis, tanguant au gré des lames aquatiques partant inlassablement à l'assaut de ce dernier. Se brisant contre la coque, martelant sans cesse, toujours et encore, de plus en plus fort.

Lire la suite

Le grand rush

5 jours, 120H heures. (Allez je vous épargne les minutes et les secondes ;-) ! C'est tout ce qu'il me reste pour apprendre le programme de 3 matières. Le rush, la course contre la montre dans cette arène de la P2 (absolument pas comparable à l'immense cirque de la P1. Non je ne fais pas du cinéma, la P1 c'est bien pire que Gladiator). En tout cas moi, il n'empêche que suis pas dans la merde, pas du tout ! Surtout quand on trouve toujours le moindre pretexte pour ne pas travailler. Entre les réseaux sociaux et surtout Roland Garros en ce moment c'est pas gagné ! (oui je suis un grand fan de tennis ^^)

Lire la suite

Nuit et jour

 

Ou pas copie

Récit d’une journée type de ma paces, entre peines, joies et découragements 3/4

Pour lire le 1er billet, le deuxième billet

Lire la suite

Post a min -3 avant exam (bases mol)

Je streeeeesse !

Jour et nuit

2014 04 24 17 47 59 767705525 (un de mes fonds d'écran en P1)

Journée type de ma PACES, entre joies, peines et découragement 2/3 --> lire ici le premier billet 1/3

Lire la suite

Nuit ou jour

Paces copie 1

Récit d’une journée type de ma paces, entre peines, joies et découragements 1/3

Lire la suite

On s'est fait complètement CBHacher !

Se faire cbhacher

Autant je vous disais que la sémio, c’était de la tartiflette, autant je peux vous dire que l’unité d’enseignement  << concept biologique de l´homme >> (c’est beau hein, ça fait ab-so-lu-ment pas pompeux du tout) ça n’a pas été du gâteau !

Lire la suite

La sémio c'est de la tart(e)iflette !

Oui bon d’accord j’avais promis que ce ne serait pas une section culinaire mais bon, c’était un délice. Merci ma  ***** adorée pour l’aide à la préparation puis au dégustage. La recette ici sauf qu'il faut rajouter de la crème (et des calories sachant que la dose est d'au moins 30Ca par kg par jour pour une personne, et oui je l'ai apprit en sémiologie) et qu'on est pas obbligé d'éplucher les pommes de terres (oui oui Doc Junior est un flemmard);

Lire la suite

13 novembre 2015 : l'horreur

Pourquoi tant de haine ? 
Pourquoi tant de violence ? 
Pourquoi tant de folie humaine ? 
Pourquoi cette inhumanité ? 
Pourquoi cette souffrance ?

Quand est-ce que cela s’arrêtera ? 
Quelle est l'utilité ? 
Quelle est la logique ?
Pourquoi ? Pourquoi ?

#prayforparis

Lire la suite

Sur le ring

  • Doc Junior : « C’est la première année qui est la plus dure » Qui c’est qui a dit ça que je lui dise 2 mots ? Allez qu’il vienne !
     

  •  
  • Doc Junior : Bah alors personne pour répondre, on se dégonfle ?
     
  • Inconnu : Si moi ! Franchement Doc Junior, tu abuses un peu, certes la P1 c’est un mauvais moment  à passer mais après vous êtes assurés de devenir médecin. Et exagérez pas, tout le monde le sait que c’est la touchette après. Surtout en P2 où on n’en branle pas une !
     

Lire la suite

Les premiers jours

Amphi 600

Les premiers jours furent difficiles, très difficiles. Je me sentais complètement perdu comme les nouveau conquistadores au milieu d’un nouveau monde qu'il allait falloir coloniserNouveaux amphis, nouvelles têtes, nouveaux cours. Je crois que je n’ai jamais autant pensé à ce mot ! J'avais crus venir avec des lames affutées (mon bac ou le stage de pré rentrée) mais je me retrouvais face à de véritables pistolets. Le gros choc de civilisations quoi ! D’ailleurs j’aurai pu/du mettre comme titre d’article le début de la fin. Ça aurait été bien plus réaliste !

 

Lire la suite

Le stage de pré rentrée

Stage pre rentree

Ça y est ! Le jour de la rentrée ou plutôt le glas de la rentrée a sonné ! Enfin, plutôt celui de la pré rentrée. Alors, en bon petit paces consciencieux, j’avais décidé d’arriver avec mes lames déjà affutées pour découper tous mes autres concurrents ! Parce que oui, j’étais dans cet esprit-là au début. Au début seulement

Enfin, ne plaçons pas la charrue avant les bœufs. Je vous restitue le contexte : J’ai 17 ans et viens d’avoir mon bac plutôt brillement. Sans modestie vraiment car plus de 19 de moyenne avec les compliments du jury ça reste rare. Alors bien sûr j’étais très confiant dans mes capacités. Trop... Pour moi, l’échec n’était tout simplement pas envisageable. Ça serait dur oui, mais j’y arriverai au bout du compte, ça j’en étais AB-SO-LU-MENT persuadé. En fait je n’avais aucune idée dans quoi je m’engageais. Parce qu’en fait, on a beau te dire que c’est dur, on ne s’en rend vraiment compte que quand on le vit soi-même.

 

Lire la suite

×