Du (faux) rythme de travail en P2 et des révisions chaotiquements catastrophiques

  • Par docjunior
  • Le 10/02/2016
  • Commentaires (6)

Futur P2, cet article est pour toi ! Tu t'es toujours demandé si le mythe de la P2 était une réalité ? Toutes les réponses à tes questions et bien plus dans cet article !

Du (faux) rythme de travail en P2 et des révisions chaotiquements catastrophiques

La P1 est derrière soit. On peut enfin souffler ! Ouf ! C'est la P2 ! Enfin pas si sûr...

Cette année je la vis à présent comme un à coup permanent. Des accélérations et des freinages sur la pédale. C'est irrégulier, c'est particulier. En réalité, il y a du travail, il ya des cours, il y a des examens. Ce n'est pas moins simple que la P1. Sauf qu'il suffit d'avoir 10, juste 10 et que le concours est passé. On a été lessoré, lessivé, étouffé. Pendant une éternité d'un voire 2 ans. On a pas envie de se remettre à travailler.

Travailler. Au moins en PACES, on ne faisait que ça. Du matin au soir (bien qu'il y avait de rares mais ô combien nécessaires moments de pauses). On était habitué à un rythme régulier. Dodo, cours, colles, boulot. Mais là, la pression s'est totalement envolée. Dur dur le matin de se lever pour bosser alors qu'il n'y a plus de cours que l'après-midi. Dur dur de s'auto réguler pour ne pas veiller trop tard le soir devant sa télé ou son PC. Dur dur de se remettre à bosser alors qu'on ne se sens pas le moins du monde obbligé.

Alors, on attend le dernier moment et quand l'échéance approche tel un immense mur pret à s'écrouler sur soi, on s'y met. Mais c'est trop tard. Presque trop tard. C'est le bon coup d'accélérateur au moment opportun. La décharge d'adrénaline nécessaire du stress du redoubler ou de devoir rattraper l'éppreuve échouée. Résultat ça passe, limite mais ça passe. Ou pas.

Et puis, il y a les ainés. Tous les ainés, sans aucune exception qui prononcent THE phrase. Leur devise de la secte répétée mordicus ad medicum on dirait : " profitez de votre P2 ". Alors bien sûr ça n'aide pas à se motiver. Pas du tout ! 

Prenons mon cas par exemple. Enfin non je ne suis pas un exemple hein ! J'ai glandé tout le mois de septembre puis j'ai début 15 jours avant l'examen les révisions de la radiation ionisante. Alors qu'on devrait dans l'idéal avoir un travail continu et régulier. Mais on a pas envie. N'a t-on pas déjà assez souffert. Puis est venu la sémiologie fin novembre (easy) puis 2 semaines après la CBH. L'affreuse CBH qu'on avait commencé à étudier depuis la rentrée. Mais n'en faisait qu'à ma tête ce n'est qu'à partir de ce moment que j'ai commencé à la bosser. (oui je suis un P2 de compet !)

Après le massacre de la CBH, je me suis dit "plus jamais ça". Que j'allais éviter ce calvaire pour la nutrition. J'avais prévu des vacances plus ou moins studieuses qui l'ont été plutôt moins que plus. Puis la semaine de la rentrée de janvier (la semaine dernière quoi) je m'étais dit que j'allais vraiment m'y mettre. Mais comme il vaut mieux toujours remettre au lendemain ce qu'on peut faire le jour même je me suis retrouvé à ne pas faire grand chose. Et me voici là le 12 janvier à une semaine de l'exam à n'avoir fait aucun cours d'hémato immuno, AUCUN !!! Et les 3/5 des cours de nutrition (une bonne grosse 20aine, je dirai 25 cours environ). 

En P2, il y a du travail (et des soirées ^^) mais on essaye d'en faire le moins possible. Et pourtant selon les profs ce sont des bases essentielles (même si je vois pas en quoi savoir que l'épithélium respiratoire est pseudo stratifié va m'aider mais bon) pour notre futur métier. Donc on profite (beaucoup) et on travaille (un peu, au dernier moment). Et de toute façon il n'y a que peu de gens qui redoublent en général. Mais j'aurai tendance à dire que ma paresse est devenue presque pathologique comme je le dis sur ce billet humoristique !

Après autre petite remarque, j'ai plus l'impression d'apprendre pour mes exams que pour moi plus tard. Sinon je dirai que dans la population, la croyance que la P2 c'est des soirées, des soirées et encore des soirées est un peu exagérée. C'est une réalité mais il n'y a pas que ça. On a du temps pour nous, pour nous engager en associatif (j'en ferai un billet un jour), faire des soirées mais il y a un minimum de dur labeur. Je pense honnêtement qu'en P2 on en fait autant que dans certaines filières. Car pour les médecines (et je le dis sans aucune arrogance ou quoi que ce soit) et vu ce qu'on a été habitué en charge de boulot en P1, en faire peu c'est déjà en faire pas mal en toute objectivité.

Maintenant c'est quand même vrai que la P2 est une super année vraiment qu'on a du temps pour soi, pour faire du sport, glander, s'engager dans l'associatif. Et que si c'est encore (plus ou moins) possible en D1 ça devient de plus en plus compliqué par la suite. Donc on peut quand même (globalement) souffler en P2 bien que ce ne soit pas non plus une année totalement dépourvue d'un vrai travail ;-)

[Petite parenthèse pour mes amis en PH2 (P2 en pharma) qui n'arrêtent pas eux aussi avec des TP le matin et des cours en continu. Pas si évident ! En même temps il faut qu'ils payent car la PACES est bien plus facile pour eux niveau classement (la petite blague que je leur fait souvent ce qui les fait beaucoup rire... jaune).]

Bon revenons à nos moutons !

A chaque fois je me disais que j'allais me lever à 7H pour bosser à 8H à la BU mais paresseux que je suis c'était des réveils à 10H30 (11H même) et des séries jusqu'à pas d'heure le soir. Shame Shame Shame ! Sauf que là depuis lundi je m'y suis vraiment mis (heureusement). Si on m'avais donné une semaine de plus j'aurai pu faire un massacre ! Quoique, je me serai surement mis à bosser vraiment une semaine après ^^.

Sur ces belles paroles je vais me motiver pour me lever tôt demain et j'en suis même réduit à bosser ce soir de 23h à minuit alors que j'ai travaillé toute la journée (moyennement efficacement). J'ai décidé d'arrêter de colorer tous mes cours ce qui prends un temps de fou (et que j'étais censé faire en cours, cours de nutrition que j'ai séché comme une bonne majorité de la promo pour bosser la CBH). Je vais devoir sérieusement accélérer à partir de demain. C'est donc une course contre la montre qui s'engage. Tic Tac. Tic Tac...

                                            (ok blague de merde)

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (6)

Avea
  • 1. Avea | 16/11/2017
Mince la suite de mon message est passé à la trape ^^ ! Allez, je recommence !
Ton post est tellement rassurant ^-^ ; mes révisions sont tellement au niveau zéro arghhhh ...
Y a plus qu'à travailler comme une dingue pendant 1 mois (retour du mode P1) !

Bon courage pour la D2 doc :D !!!
Avea
  • 2. Avea | 16/11/2017
Ton post est tellement rassurant
docjunior
Merciiiii :-)
Merlin
Profite de ta P2 ! ;-)

Oui je reconnais : tout le monde a un gros coup de pression avant les exams, on a tous peur ! Peur de redoubler une année que très peu de gens redoublent, une année où on a énormément glander...
Mais au final, même s'il y a beaucoup de rattrapages (oui oui, j'en ai eu aussi ^^) peu de gens redouble ;-)

Perso, je ne faisais pas grand chose toute de l'année, j'étais vraiment déscolarisé j'ai l'impression...
On se fait tous avoir en disant qu'on a le temps, qu'il faut profiter... Mais à l'approche des exams, c'est la panique ! Faut bosser comme un malade ^^

Je suis d'accord avec toi sur le fait que peu de cours te seront utiles plus tard. Seulement des notions de sémio, d'anat et de physio sont reprises pour les ECN, c'est pour moi les seules qui peuvent te dégrossir (et t'avancer) un peu, mais tu les reverras ! ;-)

Bon courage en tout cas :-)
docjunior
C'est la matière que je vais passer aux rattrapages :(
C'est " Concept Biologique de l'Homme"
Je ferai quand je pourrais un billet qui explique ce qu'on y apprends. En gros il y a de la physiologie et de l'histologie.
charline
  • 6. charline | 13/01/2016
CBH ça veut dire quoi?

Ajouter un commentaire

×