Nuit ou jour

  • Par docjunior
  • Le 10/02/2016
  • Commentaires (15)
  • Dans P1

Paces copie 1

Récit d’une journée type de ma paces, entre peines, joies et découragements 1/3

 

5h45 : Debout ! Il faut se dépêcher ! Pas une seule seconde à perdre, comme toujours pendant cette maudite année. J’ai mes places à réserver ! Et il est hors de question que qui que ce soit me les pique ! J’enfile le jean et le polo qui traine au pied de mon lit. Dans l’urgence, pas de temps à perdre !
Et mon ptit déjeuner ? Tant pis pour lui, il sera pris dans l’amphi tout en bossant…

6H : …. … … Je reprends à peine mon souffle. J’ai couru comme un dératé jusqu’à la fac. Une des rares fois dans la semaine où je fais encore du sport… Comme d’habitude les portes étaient fermées et j’ai escaladé la barrière sur le petit côté. Tout en évitant de tomber dans le ruisseau 4m plus bas. On est mi-novembre. Il fait froid, c’est humide et verglacé, ça glisse. Mais je ne tomberai pas, je passerai, coute que coute ! Heureusement que je ne le fais qu’une fois par semaine. Le lundi histoire d’avoir eu le weekend pour me reposer. Car la décharge d’adrénaline et de fatigue pour réserver les places nous vide de toute énergie. Pendant la journée on est complètement épuisé, la batterie à plat, plus de jus dans le compteur. Alors il faut se caféiner pour tenir. Autrement c’est le coupe circuit assuré. On risquerait de disjoncter dans cette année déjà si risquée…

Nous, on va dans l’amphithéâtre du prof pour tutoyer les dieux. Il faut donc être héroïque pour mériter cet honneur. Mais beaucoup choisissent les « petites » salles de 100 places ou l’amphi 500 en visioconférence. Où l’on voit les diapos défiler une à une sur l’écran. Où l’on entend l’illustre enseignant sans jamais le voir. Ni pouvoir lui poser des questions une fois la messe dite… Ce n’est pas ma religion !

6H20 : Mince il se met à pleuvoir et je n’ai pas de parapluie. Inutile de demander aux autres, il faudra patienter avec ma frêle capuche comme seule protection face aux morsures des éléments… J’ai froid très froid et je suis trempé. Faudra que j’y pense la prochaine fois je prendrai un vrai blouson, des gants, un bonnet et une écharpe. Se faire lacérer la peau par la bise nordique n’est pas une sensation que je qualifierai d’agréable…

De toute façon qu’on soit dans le sud ou dans le nord, à cette époque et à cette heure, le vent est toujours nordique. Il transperce les mailles de nos vêtements et se fraye un chemin pour aller lacérer notre chaleur (= force vitale). Et nous la dérobe. Sans aucune autre façon, sans autre forme de procès. Dans cette année prenant la forme de jugement ultime…

L’attente est longue parmi mes camarades P1. Nous formons la garde de la nuit à l’entrée de l’amphi… Le lundi ce sont souvent les même personnes qui réservent alors à la fin on finit par se connaitre, un peu…

6H45 : La lumière s’allume et sort des zombies de leur léthargie. Les muscles ankylosés se tendent prêt pour une course vitale, la chasse aux places. Entre temps il en est arrivé du monde. Qui se presse aux portes et s’agglutine comme des abeilles sur du miel. Mais moi j’étais ici parmi les tout premiers arrivés. Et mes places jamais vous ne les aurez ! Ça y est l’employé débarque pour ouvrir la porte et libérer l'essaim. Chacun essaye de se mettre en position, de se placer pour le sprint royal en direction de la ruche. Comme les coureurs du tour de France pour l’arrivée de l’étape. Mais chez nous il n’y a pas d’équipes. Chez nous, il n’y a que des concurrents. Des concurrents prêts à tout pour passer en premier la ligne d’arrivée. C’est une course, enfin non c’est un marathon. Marathon que je compte bien remporter !!!
La porte s’ouvre. Le torrent se déchaîne. Mais je surf par-dessus et j’ai mes places. Comme d’habitude j’ai envie de dire. Ou presque. Et les quelques dérouillantes verbales que j’ai pu me prendre de mes camarades les rares fois où j’avais échoué ont été mémorables. Je ne prendrai plus de risques à présent…

Je dépose mes feuilles sur les tables et je reste vigilant pour qu’on ne me les pique pas. Je les défendrai bec et ongles s’il le faut… Heureusement il est rare d’avoir trop de problèmes une fois qu’on a placé ses feuilles. Mais quand ça arrive il ne faut pas se laisser impressionner. Toi tu t’es levé aux aurores pour les avoir ces places dans l’amphi du prof. Hors de question que celui qui se l’est coulée douce arrive tranquillement pour te prendre ce qui t’appartient de droit ! Quoi qu’on ne peut plus appeler la paces un état de droit. C’est une année injuste, un combat, une lutte. Permanente. Contre les autres mais aussi et surtout contre soi ! "N'oublie pas qui est l'ennemi"

7H-8H30 : Un bon ptit déj acheté à la fac et un café. En fait souvent un paquet de biscuit ou des napolitains. Et pour les faire passer, un bon petit cours est toujours agréable. A vrai dire si j’ai choisi le lundi c’est car il y a toujours anatomie (UE5). Et comme ça ne dure qu’une heure et demie on commence 30 minutes plus tard que les autres jours (sauf le Jeudi où il y a aussi UE5). Et je peux travailler un peu plus du coup.

8H30 : Le dieu prof arrive enfin. C’est un vrai chirurgien (oui un vrai de vrai), une pointe du CHU (et il fait des conférences partout dans le monde, souvent même il va à Tokyo pour rencontrer d’éminents Japonais, ouah).

Mes camarades aussi sont arrivés il y a peu. Le silence se fait. Le cours peut commencer. Les doigts martèlent le clavier, les stylos grattent le papier. On est tous concentrés, monstrueusement attentifs. Un mot raté = 1 place enlevée. Une phrase oubliée = 10 places à rattraper. Enfin non mais si jamais le QCM portait sur la partie oubliée ? On aurait appris tout le cours pour rien…

1 cours raté, paces manquée. Bon j’exagère un peu là mais on ne peut pas se permettre d’avoir des trous. Surtout que quand on commence à prendre du retard, c’est incroyablement ardu de rattraper le wagon en route. Et on reste sur le quai tout le long du cours à courir après les sacrées paroles du prof. Divines bribes de connaissances lancées à plus de 200 km/h sur les rails du cours menant au concours...

Parfois, par chance on peut croiser une petite navette de secours. On peut enfin croiser quelqu’un. A bord, nos (rares) amis ou le podcast (quand il y en a un).

10H00 : Je me précipite au tableau prendre les photos des schémas. Telles d’anciennes et précieuses reliques, elles sont indispensables sur les voies obscures et impénétrables de la réussite. Là encore c’est la cohue, la bousculade. Je ne suis qu’un insignifiant P1 dans la masse. Je me sens écrasé. Mais oui, oui, je compte bien m’extirper de cette mélasse gluante et uniformisante !

Vite vite avant que le prof (dieu) parte il faut que je lui demande si le muscle pectiné fait partie des pelvis trochantériens ou pas ! Ah mince il y a déjà par ma barbe malheur une quinzaine de personnes qui le monopolise. Je devrai me contenter de la réponse des tuteurs. Ah ces tuteurs je les prends pour des êtres supérieurs eux aussi. Ils ont réussi la P1, ils savent tout sur leur matière. Vraiment je les admire tellement et ils ont l’air si sérieux et prêt à nous aider. Chapeau à ces demi-dieux !

[Remarque d'une amie : Tu as vu tu es devenu un demi dieux pour les paces (tuteurs) même si plusieurs t'ont assimilé à Hades plutôt qu'à Hercule suite à tes merveilleuses colles x)]

10H15 : Fin de la pause. Début du second cours. C’est de la génétique. Ah super on a un polycopié pour celui-là, ça devrait être plus tranquille. Sauf que non y’a que des schémas sur ce poly de merde !!! Vite changement de plan avant que l’opération ne soit ratée. On rallume son ordi de survie et on essaye de recopier le plus vite possible les diapos. Qui défilent à toute allure sous les grognements d’énervement ou les râles d’agonie cérébrale de ceux qui ont été trop lents. Tant pis pour eux. C’est triste mais c’est un concours. C’est comme ça. C’est dur. C’est inhumain. Mais c’est ainsi.

Marche ou crève, travail ou abandonne, fond toi dans le moule du bon petit P1 ou échoue. Il n’y a pas de place pour la pitié dans ce nouveau monde. Comme les conquistadores devant les indiens d’Amérique, c’est la loi du plus fort qui prime. Pas de pitié dans cet océan de requins donc, les faibles se font dévorer… Par la pression, par le stress, par le rythme et la quantité de travail, par la fatigue, par le manque de vie sociale, par l’ampleur de la tâche qu’ils ont à accomplir.

Bienvenue en PACES !
Puisse le sort vous être favorable !*

Paces copie 1

* Il n'y a pas de sort, pas de hasard en PACES. Que du mérite. Ceux qui passent se sont battus pour leur survie et ont survécu à l'arène. Tout simplement.

découragement fatigue difficultés PACES souffrance persévérance obstacles travail études épreuve

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (15)

Cao Quynh
  • 1. Cao Quynh | 19/10/2017
Salut salut je m'appelle quynh ( surnom une déprimée de la vie à cause de la paces), je suis actuellement en paces en tant que primante, et à chaque cours, j'ai l'impression de bien le connaitre mais au finalement quand je suis devant les qcm, je ne connais plus rien, et ça me décourage un peu, parce que je me dis que j'ai gaspillé mon temps, ces cours là je les ai appris mais sans vraiment les connaitre, est ce que tu as des conseillés à me donner? J'ai aussi des problèmes avec des calculs comme par exemple en UE1 en thermo, comment on peut faire des calculs et réfléchir pour moins d'UNE minute ? Enfin , voilà voilà, et pour finir, comment tu faisais pour te motiver? Parce que là pour moi c'est vraiment URGENT !
docjunior
Bon courage alors !
Néomi
  • 3. Néomi | 23/01/2016
D'accord ! Merci ! Je vais bosser dur et je te tiendrai au courant ;-)
docjunior
Euh pour les autres QCM en fait je faisais et prépa et tutorat donc 2 séances de 2 colles (4 colles) la semaine ce qui me semblait pas mal. Après y'en a qui avant la colle refaisaient la colle de l'année dernière pour se préparer déjà, why not. S'entrainer aux QCM le dimanche pourquoi pas ! Dimanche toute la matinée détente puis l'aprem qq cours rapidement (genre le J3 par exemple et un peu de retard a rattraper) puis de la " détente" via les qcm et les exercices ça me semble très bien tout ça :)

Et aussi quand je disais de ne pas écouter les P2 c'est plutôt de les écouter et de savoir faire le tri en gardant les conseils utiles et adaptés à toi :-)
Néomi
  • 5. Néomi | 23/01/2016
D'accord oui je ferais gaffe à toutes impressions que j'ai pu avoir !
Oui c est vraiment vaste et laborieux comme programme !
D'accord merci de m'avoir conseillé pour les pauses je n'ai pas vu de potes pendant le S1. Je suis sortie une fois avec ma mère faire les magasins un matin car c était après les résultats d'un CCB qui était laborieux ! Du coup c'était pour m'aérer !

Bon après la piscine je peux en faire ! Y en une a côté de chez moi !
Je crois même je vais y aller aujourd'hui pourquoi pas ce matin ! Pour évacuer les mauvaises ondes !
D'accord pour la graaaaande pause !
D'accord ne pas ecouter les p2 aaah ! Mais en tout cas j'écoute tes conseils et je vais les mettre en forme ! Ils sont niquels !
D'accord sa marche et oui ne pas se laisser deborder et faire pleiiiiiins de qcms !!!
Ah non nous c'est en avril ! Le 25,26,27,28. Aaah y a juste 1 jour ou on passe 2 matières et voilà. Du coup c est mieux! L an prochain les partiels seront après les vacs de noël et en juin aussi donc oublions les fêtes. Ma famille je l ai vire mais pas mes parents ni ma soeur ! xD sa va tester notre résistance physique la ! Et toutes ces pauses vont être essentiels ! Car une doublante nous disait en primant on a eu le droit à un jour de repos entre les 2 semestres ! Mdrr comment dire c est un foutage de gueulle !!

D'accord pour les vacances j'ai bien compris tout sa !
Comme tu dis faut bien se reposer 1 mois en mai ! Je pense que je vais faire sa !
Oui effectivement 2 semaines apres le concours retravailler ses cours sa risque d être chaud je serais pas très en forme. Mais sa voudrait dire travailler en rythme croisière sans pression en fait ! 4-5h / jour. Après là sa sera suivant mon corps qu'il soit exténué ou non :/
Concernant le job d'été c'est ma première expérience du coup je sais pas si ils me prendront ! En tout cas en juin place à la detente mais au travail aussi ! Mais bon travail sera minimum par exemple reviser 2 chapitres par jour par exemple les plus difficiles comme tu dis. Faire mes 1h30 de physique tous les jours comme tu le dis dans tes vidéos !
D'accord je retiens tout sa alors pour les 2 à 3 semaines pendant la rentrée.

Et d'accord pour ce que tu dis concernant la famille !
Ah d'accord ah ben je savais pas pour l adresse mail écoute désolé hier j avais pas de cerveau xD
D'accord et oui sa diffère d'une fac a l autre et oui je leur demanderais
Conseils !
Oui je reviendrais ! Et je partagerais ce blog avec mes amies !
Je pense que t'a très bien répondu à mes questions !! merciiiiiiii !!
Et oui pas de soucis sa me derange pas que tu mettes sa sur le net !!!!

Et je voulais savoir un truc les qcms tu en fesais tous les jours en physique mais ceux des autres matières tu les fesaient quand ?
Je me dis niveau organisation je pense faire des qcms tous les dimanches ! Comme sa je prépa mes séances de td et voilà t'en penses quoi ??

Le problème étant d'apprendre les anciens et nouveaux cours...

Merci encore et bisous !!!
docjunior
Aaah d'accord, je comprends mieux pour le S1. Quand tu redoubleras,n'oublie surtout pas les impressions que tu as pu avoir sur ce 1er semestre, tout ce que tu as pu faire de bien et moins bien toute ton expérience que tu as acquise pour t'améliorer. Fais attention à ne pas te perdre dans toutes ces matières, ça a l'air extrêmement vaste comme programme et laborieux.

Encore plus pour cette raison là, il faudra ne rien laisser place au hasard dans l'organisation, la méthode et la structure.. Pour la pause, je me faisais une grasse matinée (réveil à 10H) le samedi et le dimanche et le samedi soir, un film en famille + une séance de sport. Mais décider de passer tout un dimanche matin à ne pas travailler et se reposer, faire du sport, lire se détendre, voir des amis etc.. moi je dis pourquoi pas mais dans ce cas bien sûr pas besoin de faire une deuxième pause prolongée (bien que tu puisses tout de même aller courir un peu par exemple un footing c'est génial car en 30/40 minutes tu as de quoi vraiment faire du sport et en plus ça commence une fois que tu es dehors immédiatement, pas besoin de perdre du temps en transport pour se rendre au tennis, piscine etc). Donc voilà pas de graaande pause le dimanche matin pour moi mais tu peux parfaitement le faire :-)

C'est pas idiot la méthode de roulement tant que ça marche. En fait c'est le cas pour beaucoup de gens. Dans la vidéo je dis que lire ne suffit pas, il faut faire un effort. Et bien voilà ! On lit pour découvrir le cours, se le mettre en tête dans sa forme, qu'il nous soit familier puis ensuite on l'apprend par cœur. D'ailleurs, ne prends pas les conseils des P2 (ou de moi en P2 aussi) comme des paroles saintes car chacun est différent. Ce qui marche chez l'un ne marchera pas forcément chez l'autre. Donc le plus important est de se faire sa propre opinion.

L'année prochaine tu peux tout à fait faire prépa + tutorat ce qui automatiquement augmentera ta quantité d'entrainement aux QCM et aux exercices (même s'il faudra toujours en faire à côté et réussir à ne pas se faire déborder comme ça a pu être le cas là.)

Petite question quand est le second concours ? (nous c'est environ le 20 et 22 mai).

Pour les révisions voilà mon avis, encore une fois ce n'est que mon avis. Tu ne prends pas de vraies vacances et en doublant tu en auras vraiment vraiment marre. Les vacances c'est fait pour te reposer. Te ressourcer après ta paces. Et prendre des forces pour la seconde paces. Sinon inévitablement tu craqueras. Tu te rends compte 2 ans comme ça ? Chaud... Et pour moi ça va te tuer de ne pas récupérer de ta P1 puis reprendre des forces pour la seconde qui arrivera. Non.
Car 2 semaines de repos, puis 2 jobs d'été avec des révisions (là tu ne profiteras pas du tout car entre ton job + les révisions y'a plus énorme comme place à la détente).
Ton père oublie justement que tu ne profitera pas des vacances et que tu sera crevée avant même d'avoir commencé. Et puis sur les vacances y'a plein de trucs que tu apprendras et oubliera (genre les petits détails à la con). Donc non repose toi vraiment sur ces vacances.

Attention, je ne dis pas de ne pas travailler. Non je vais t'expliquer après. Juste qu'il suffit de travailler correctement sans se tuer à la tâche non plus puis en travaillant bien en cours d'année ça le fera. Je pense que tu devrais prendre plus que 2 semaines de vacances après le concours. Après sur ton premier job d'été pas trop fatiguant, pareil repos soldat ! Puis sur le second en juin, travailles tranquillement très tranquillement. Par exemple consacre le à refaire des exercices, tu en fais tous les jours mais là encore garde une plage de repos importante sinon je l'ai dit tu n'en pourras plus. Puis là en juillet jusqu'à mi aout tu as 1 mois et demi ou là tu peux mettre le paquet et travailler dur vraiment dur. Augmenter un peu plus la cadence. Va voir ma fiche sur le blog sur le mois de révision, imagine que c'est un mois de révision avant le concours et applique là. Rebosse en priorité tout ce que tu ne sait pas bien, ou tu as eu du mal pendant l'année, fais des exercices plein d'exercices puis quand tu as fait tout ça va sur des cours de difficulté moyenne (les faciles c'est pas la peine tu pourras le faire pdt l'année). Puis refais un, deux tour, trois tours de ça.
Et enfin en tu te reprends comme récompense les 2 semaines avant la rentrée le voyage avec tes parents bien mérité (c'est ta motivation, tu bosses et tu prends ce voyage sans culpabiliser car t'as bien bossé, c'est mérité).

Pour ma part, le CC était fin mai, j'ai rien fait jusqu'en août. Et en 1 mois je m'y suis remit progressivement pour terminer la fin du mois à fond en ayant refais toute l'anatomie, quelques autres cours difficiles et tous les exercices mais pas tout le programme car je savais que j'allai pouvoir le faire pendant le S1). Ah oui ne révise pas les cours du S2 pdt l'été car tu vas les oublier. Que du S1.
J'espère que tu comprends ce que je veux dire pour les vacances. Et en septembre normalement tu as encore 2/3 semaines plus ou moins tranquilles ou tu peux continuer à prendre de l'avance par rapport aux primants !

Ma famille je rentrait chaque weekend la voir, j'avais un appart dans la ville de ma fac.
Pour l'adresse t'inquiete, je parlais de l'adresse que tu as mis dans ton message que j'ai caché. Dans le formulaire, ça n’apparaît pas sur le site (et ce n'est pas obligatoire d'ailleurs ^^ même si pour que je t'envoie un mail c'est mieux).

Pour les conseils matières par matières je n'ai pas vu tes cours qui sont différents de ce que j'ai pu avoir (souviens toi ce que je dis dans la vidéo, le cours de untel à Bordeaux et celui de untel ailleurs, bien que sur le même sujet pourra différer. Je ne connais pas tes profs, leur manière de penser, leurs pièges. Mais les tuteurs du tutorat ou de ta prépa oui donc demande leur ce qu'ils te conseillent matière par matière.

J'espère avoir répondu en détail à tes questions. Et hésite pas à partager le blog et les vidéos à tes amis via facebook s'il t'a plu et revenir de temps en temps par ici (lors de ta pause lecture par exemple ^^)

Qu'est ce que tu penses de tout ça ?
Néomi
  • 7. Néomi | 23/01/2016
Salut !
Merci beaucoup de m'avoir répondu ! Oui j'ai déjà vu tes vidéos ! Et j ai adoré! Merci bcp j ai pris note
Non j'ai travaillé mais bêtement je pense comme tu dis le travail doit être intelligent !
Je t explique les problèmes que j'ai rencontré !
A Bordeaux on a au S1 : ue 1a chimie orga et chimie physique
Ue 2a : biocell ,bdr.
Ue 3a : biophysique
Ue 4 : stats et epidemio
Ue 5 : anatomie
Ue 6 : pharmaco !
Ue 7à : anthropologie,sociologie et psycho.
Bon c'est enorme apparemment je savais pas une doublante de paris qui a un blog m 'a dit que c était enorme tout sa. Donc ue 1a j arrivais pas à cerner la méthode de résolutions comment resoudre sa vite et efficacement ...
Ue 2a : les details sa c est dur :/. Je sais pas comment faire et on avait 22 chapitres autant dire que j en ai morphlé mdrr
Ue 3a : ah les chapitres je l ai connaissais juste mais j ai pas eu le temps de faire des exos.
Maths : sa allait, les exos je comprenais après y a des trucs que j ai pas eu le temps de revoir en revisions !
Ue 5 : bon là tout ce qui est angle sa m' embrouillait fortement !
Ue 6 : c est bcp de détails aussi mais c était compréhensible et y a eu bcp de nouveautés !
Ue 7à : c'était chaud l anthropologie ! :/
Du coup au s2 : on a la spé médecine puis biochimie,bio moléculaire,sciences humaines, biophysique et histologie.
Donc 5 matières du coup sa va mieux ! Du coup niveau pause tu en fesais une grande le dimanche matin ?
C est a dire de quelle heure à quelle heure ??
Je vais respecter le fait de faire 1h30 d exos de physique par jour car j ai pas eu l'occasion d'en faire bcp je ne trouvais pas le temps ! ://.
Ensuite j'essaie d être mieux organisé c'est à dire si je vois j ai du retard en biochimie je l etale sur la semaine et je fais des roulements car pour moi lire et apprendre c est 2 choses différentes quand je lis je retiens pas et quand j apprends par coeur je retiens . Je suis bizarre aaah.
Je voulais te demander. Je suis dans une prépa que je compte garder l an pro car ils actualisent les cours tous les ans. Et à chaque td avec eux on a des minis interros a chaque séance et 2 ccb au S1 et 3 au S2.
Mais je me dis est ce suffisant n'est ce pas mieux que je prenne en plus le tutorat pour que je fasse des colles toutes les semaines ??
Ensuite si je double. Je compte m'organisé comme ceci. C'Est à dire mai je me repose 2 semaines et après 2 semaines je reprends les révisions en parallèle avec un job d'été pas trop fatiguant .Ensuite juin je travaille mes cours et aussi avec un job d été. Juillet révisions , aout aussi mais je pars 2 semaines avec mes parents !
Ma mère sait pas trop quoi me conseillé. Mon père me dit si tu pars en aout 2 semaines sa va te casser le rythme ! Et j'ai dis je sais pas.
Apres il m'a dit prend un mois pleins en mai de repos total ! Toi t en penses quoi plutôt 1 mois en mai ou 2 semaines et 2 semaines en aout hors maison ?
Ah dernière question même si t était en chambre solo ta famille t essayais de les voir tous les combien ?
Et quelles sont les conseils généraux que tu as sur ces différentes matières la façon de les traiter ?
Ah d'accord désolé pour l'adresse !
Il fallait que je l entre pour que sa soit valide merci de ton aide bisous !
docjunior
Salut !
Je vais t'envoyer par email le lien d'une vidéo ou j'explique de A à Z ma méthode de travail sur la PACES.
C'est sûr que ce résultat est décevant surtout si tu as eu le sentiment de travailler dur. C'est donc une question de méthodologie et non de motivation. Je pense que ma vidéo répondra à beaucoup de tes questions.

Surtout malgré ton classement abandonne pas et continue à bosser dur mais plus intelligemment. C'est peut être assez compliqué de remonter toutes les places pour finir dans le numérus clausus cette année mais d'une tu dois te prouver à toi même que oui tu vas y arriver que tu es capable de finir bien classée et de deux ça t'aidera énormement par la suite d'avoir continué à bien bosser.

Je pense qu'il ne faut pas se démoraliser et repartir de l'avant (plus facile à dire qu'à faire). Je te laisse dans un premier temps regarder les 2 vidéos, noter les conseils dessus puis si tu as plus de questions sur la méthodologie générale (je ne pourrai pas entrer dans les détails car je ne connais pas comment ça se passe exactement à Bordeaux) n'hésite pas.
Néomi
  • 9. Néomi | 22/01/2016
Salut je m'appelle neomi je suis primante en paces a bordeaux
J'ai besoin d'aides de conseils.
Je t'informe de mes résultats c est de la merde complet je suis arrivée 2500/2900.Bon je trouve sa bizarre et je suis pas la seule quand nous sommes arrivée au parc expo y avait 3500^places donc ou les autres personnes sont elles passées ? Personne ne sait !

Bon je t'avoue la j'ai le moral en berne !! je sais pas quoi faire.

J'ai bcp ecouté de p2 dans ma prepa qui disait que fallait pas connaître le cour par cœur que si tu sais l'expliquer c est bon mais ces profs là c'est des vicieux.

Du coup je garde ma methode d'apprendre par cœur que j'ai toujours utilisé depuis le college. Et je me fais confiance sur ma façon de bosser .J'etais pas sur de moi sa m' a fait défaut.Maintenant je sais comment je retiens ! medecine est dur car tout se passe dans la tête.Le mental c'est dur !! il faut savoir se sacrifier !! Beaucoup beaucoup !!

j'ai meme une pote a moi qui a eu mention assez bien au bac mais cela ne signifie rien elle m'a dit j'ai juste bien reviser l'ue 6.J'etais trop submergé par le retard.

Donc ce soir je dors tot et me leve tot .Je prepare bien mes séances de prépa je sais deja qu'en les préparant j'ai une semaine de retard mais je garde un certain rythme.Mais cette semaine tout le retard de cette semaine sera partie.Je vais travaillé sur le diapo de la fac.

Je parlerais par msg a mes potes tres rarement dans le tram sa sera une vie de casanier mais mon prochain concours blanc je veux le reussir.

J'en ai 3 dans le semestre donc a fond !!!!
qu'en penses tu ?
Je te tiens au courant !!! si tu peux m'envoyez un msg sur mon mail sa serait cool : c est XXXXXXXXXX
Merci de tes conseils
docjunior
Ta remarque est tout à fait pertinente. Comme je l'ai dit à Petite-Cuillère c'est vrai que ce que j'écrit sur la P1 n'est pas forcément très drôle mais réaliste. QUand j'étais plongé en plein dedans je suffoquais vraiment. Mais avec le recul je commence à réfléchir différemment et également à prendre conscience que tout n'étais pas aussi noir que ce que j'ai pu décrire.
Alors si je pense que pendant un moment le ton restera assez triste (morbide comme tu dis), on verra petit à petit ce point de vue évoluer. Et ceux qui liront le blog dans plusieurs année auront quand à eux un vrai point de vue plus complet et surtout plus nuancé. C'est aussi mon défaut qui m'a pénalisé en P1, en faire le centre de ma vie et ne plus voir le jour et oublier d’apprécier pleinement les instants, quoi que fugaces de plaisir. C'est ce qu'on retrouve finalement dans ces articles. Mon vécu. Mais ce dernier évoluera, pas de tout de suite, même dans un bon bout de temps mais il évoluera...
PatientPsychiatre
  • 11. PatientPsychiatre (site web) | 06/01/2016
Voilà un article riche en détails morbides !

Une chose que j'ai remarquée, c'est que tout ce que l'on lit sur la PACES est souvent bien plus horrible vu extérieurement qu'en réalité. Parce que oui, il s'agit d'une année horrible, non ce n'est pas un moment où l'on peut dire aller bien, oui c'est une année qui nous change, réellement. Et oui, tout ce que tu dis dans ton billet est vrai, car tu l'as vécu.
Mais ce qu'il faut comprendre, c'est qu'une fois dedans, tout ceci ne paraît pas si insupportable. Insupportable, oui, mais pas SI insupportable ! Parce qu'il y a du positif, il y en a toujours. Il y a les séances de tutorat qui sont somme toute bonne ambiance, il y a les rares moments de vraie détente qui ont un goût encore plus délicieux, il y a la pause midi qui est un havre de plaisir à condition de se l'être bien préparée, il y a la sensation de s'arrêter de travailler, le soir.

Je pense qu'en PACES, il faut se créer soi-même ces instants de plaisirs, qui peuvent être de réelles bouées de sauvetage dans l'océan morne du quotidien. Et je pense qu'il ne faut surtout pas oublier que ce sont ces moments qui rendent le tout vivable. Car oui, la PACES est vivable !
docjunior
Oh ça oui on aura l'occasion de poursuivre ces discussions dans les prochains billets sur la P1 ou j'apporte mon point de vue et certaines critiques à ce sujet. Discussions que je trouve moi aussi passionnantes surtout que la P1 ça reste encore assez frais pour moi, ce serait pas pareil si j'étais externe par exemple ! ;-)
Et ceci dit je suis très bien en P2 pour le moment et je te souhaite de pouvoir dire de même l'année prochaine ;-)
Petite-cuillère
  • 13. Petite-cuillère | 05/01/2016
Oui, il est certain que ceux qui ont eu le concours se sont épuisés à la tâche pour l'obtenir, je suis tout-à-fait d'accord sur ce point-là.
Hâte de lire les nouveaux articles alors ! On pourrait disserter pendant des heures sur la Paces, d'un point de vue psycho-sociologique. Je trouve ça vraiment hyper intéressant.
Je comprends que ce soit chronophage, surtout vu le nombre d'articles que tu publies !
docjunior
Ouaw merci pour ton commentaire et ton ressenti perso !
En fait pour le hasard ce que je veux surtout dire c'est que ceux qui sont passés l'ont mérité. Certes le programme est très vaste et parfois c'est un peu de la chance car le QCM peut porter sur une partie non ou mal apprise mais ceux qui sont les meilleurs et qui en apprennent le plus vont forcément mieux réussir. Donc il n'y a pas vraiment de hasard dans l'aléatoire (c'est beau comme formule non).
De même pour les QCM parfois la différence se fait sur le fait que la personne a pu faire quelques annales de plus pas grand chose donc. Alors oui, il y a certainement comme tu le dis une limite ou la chance peut jouer mais rétrospectivement je pense quand même que c'est en grande partie la qualité du travail et de l'entrainement tout au long de l'année qui prime.

Je suis tout a fait d'accord pour ce qui est de la comparaison avec d'autres études très dures comme les prépas. C'est très éprouvant, c'est un concours également mais il y a beaucoup plus d'encadrement. Cette sensation d'être livré à soi même, perdu méthodologiquement au milieu de la masse des cours et de la somme des connaissances, c'est vraiment ça la PACES.

C'est vrai que ce qui ressort dans mes articles est plus le dégoût de la P1, le j'en ai marre car je me concentre sur mon ressenti pendant la P1 qui a forcément un peu évolué depuis mais on verra mon point de vue changer au fil et à mesure des articles. Par contre ces 3 là sont un vrai mix de tout ce que j'ai pu vivre en P1 que ce soit au niveau des classements, du moral et autres donc c'est vraiment une coupure par rapport aux articles précédents sur la P1. En fait j'ai tellement de choses à dire et c'est tellement chronophage d'écrire surtout en romançant selon mon style (hors de question de résumer rapidement toute ma P1 platement) que je vais mettre très très longtemps à tout raconter surtout que je ne parle pas que de ça sur le blog.

Mais avec le recul je pourrai dire qu'il s'agit d'une année oh combien éprouvante mais tellement enrichissante sur le plan personnel. Donc je ne regrette rien.

Après pour ton point de vue de doublante, c'est sûr que se revoir tout frais un an auparavant peut être comico-dramatiquement drôle. Ils savent ce qui les attendent contrairement aux primant qui en ont surement entendu parler mais ne le comprendront vraiment qu'en plein dedans !

En tout cas merci pour avoir donné ton point de vue. La tout de suite j'aurai envie de poster les 2 autres mais je risquerait de faire fondre ma réserve d'articles qui sont déjà tellement longs à écrire. Du coup j'ai pas encore décidé si je postai la suite la semaine prochaine ou un peu plus tard mais je suis sûr que tu t'y reconnaîtras comme beaucoup de monde dans le prochain billet !
Petite-cuillère
  • 15. Petite-cuillère | 04/01/2016
Article très sympa ! ça doit faire bizarre de se replonger dans les souvenirs ! Je ne suis pas trop d'accord sur le fait qu'il n'y a pas de hasard en Paces. Les QCMs sont quand mêmes assez aléatoires... Peut-être que pour les premiers du classement qui connaissent vraiment tout tout tout (en admettant que ce soit possible), il n'y en a pas, mais entre celui qui est dans le NC de justesse et celui qui n'y est pas, on peut penser que Madame la Chance est passée par là quand même.

Ce qui ressort surtout dans ton article, c'est la façon dont on s'habitue à des conditions inconfortables en Paces. C'est amusant d'ailleurs, de constater qu'on a l'esprit tellement pris par le concours qu'on ne pense plus au parapluie, qu'on accepte d'être englué dans un immense troupeau impersonnel... Il n'y a pas que la P1 dans le classement des études difficiles intellectuellement et moralement, mais je crois que nous sommes les plus "ensauvagés". En prépa ou dans les grandes écoles, les conditions peuvent être extrêmement difficiles avec un stress intense H24, mais on leur offre des cours soignés, dans un cadre plus humain, en plus petits effectifs, avec plus de moyens.

Je crois que c'est dans ton blog que j'ai lu cette phrase que je me remémorais il n'y a pas longtemps tellement je la trouve vraie :"On en sort vivant, mais pas indemne." (Bon, je ne peux qu'à moitié commenter puisque je n'en suis pas encore sortie, mais je me fie à mon ressenti au cours de celle de l'an dernier- d'ailleurs, avec pluripass, les choses sont un peu différentes).
Oui la Paces par certains aspects est inhumaine, destructurante, hostile. Quand on sort du lycée avec de belles valeurs sur le plaisir d'apprendre et l'importance de donner du sens à ce qu'on fait, quelle déception/stupeur/effroi de se retrouver dans ce système qui paraît si incohérent ! Pour moi, le choc a été violent, je dois dire. Parfois, j'ai l'impression que mon cerveau lui-même proteste :"Eh, je n'en peux plus de tes connaissances ! J'ai envie de vomir ! Pourquoi tu me maltraites comme ça ? C'est bizarre, j'ai l'impression de me transformer en machine à travailler ! Au secours !"
Forcément, ça laisse des traces. Et d'ailleurs, pour moi, la relation si étrange (peut-être humoristique mais avec une pointe de sadisme quand même) entre les Carrés et les Bizuts provient de là. La rupture entre l'avant et l'après. Entre l'impétrant et l'initié, pour reprendre le cours de socio. En tout début d'année, quand on voit ces visages frais arriver, on se remémore quand nous-mêmes sommes arrivés et à quel point nous étions différents à ce moment-là, parce que nous n'avions jamais vécu une année comme celle-ci. Et nous savons que ça va être dur. Bien-sûr, eux le savent aussi la plupart du temps, mais ils ne l'ont pas vécu encore. Et c'est ce vécu qui fait toute la différence.
Il est certain que la Paces nous change (en bien ou en mal, d'ailleurs, sûrement un peu des deux, tout dépend de ce qu'on en fait et de la façon dont on analyse les choses). Et malgré tout le mal que j'en pense, malgré la rancune, l'injustice, la quête de sens souvent inassouvie, je pense qu'il y a des choses à en tirer d'un point de vue psychologique. Peut-être que les obstacles nous font mûrir, que le fait d'être confronté à l'inhumanité nous fait reprendre conscience de la valeur de notre humanité, que les pièges stupides des QCMs nous apprennent à accepter que ce qu'on exige de nous soit différent de ce vers quoi on tend dans nos convictions les plus profondes... C'est un jonglage un peu difficile, je trouve. Il faut suffisamment y adhérer pour avoir le concours, tout en gardant du recul pour éviter de devenir complétement chtarbé ^^

Ajouter un commentaire

×