Mon récit de "L'hommage spectaculaire des étudiants en médecine"

  • Par docjunior
  • Le 10/02/2016
  • Commentaires (0)

Soutien

Quand à notre initiative ? Elle est relayée partout sur la toile, dans les médias, sur les pages facebook, tweetée et retweetée. Jamais je n'aurai cru que ça prendrai de telles proportions. On s'y attendait mais pas à ce point ! Le but n'était pas de créer le buzz en soi mais un magnifique hommage pour les victimes et les blessés du 13 novembre. Pour porter nos valeurs universelles. Tous s'unir contre la barbarie. Où qu'elle soit. D'où quelle vienne. En France. Dans le Monde. Sous toutes ses formes insidueuses. Couper la queue du serpent...

L'idée m'est venue comme ça. Spontanément. L'année dernière en cours, un projet du sidaction avait fait quelquechose de similaire et un P2 en avait reparlé. Ils avaient déposé des feuilles dans l'amphi qui créaient le motif du sidaction quand on les brandissait. Je me suis dit : pourquoi pas le refaire avec les couleurs de la France ? Pourquoi pas brandir haut et fièrement nos couleurs, nos valeurs ? Montrer notre engagement et notre tristesse face à ces tragiques évènements. Rendre un bel hommage collectif aux victimes des attentats. Tous ensemble. Tous solidaires.

Dans un premier temps j'avais pensé au symbole avec la tour Eiffel.

                                                                                

J'ai crée l'évènement, puis un groupe de discussion (le voici dans sa version finale après toutes les modifications que j'y ait apporté après en avoir parlé avec tous les P2 motivés).

J'ai contacté des amis que je saurai motivés. Et on a décidé de faire le drapeau tricolore. Plus simple techniquement. Et portant un message encore plus fort. Liberté, égalité, fraternité. Partout dans le monde, en France mais aussi ailleurs. Pour ne pas oublier qu'au delà de Paris, il y a des attaques, des attentats ailleurs. Pour porter nos valeurs, nos couleurs ! Nous sommes fiers d'être français ! Nous sommes profondéments émus par ce coup porté à nos valeurs. Il fallait le montrer. Je ne pouvais pas rester les bras croisés devant ma télé sans rien faire, s'en m'engager. Il fallait que j'agisse ! Et plusieurs autres P2 étaient de mon avis !

On a alors débattu sur les horaires de l'action, sa logistique (comment, où, quand acheter les feuilles colorées), se donner rdv. Et on a réfléchit à la conception d'une banderole. Tout est allé très vite. De nombreuses personnes motivées m'ont rejoint dans cette action et ensemble on s'est occupé de l'organisation. Prévenir la fac, etc . Un P2 à proposé de faire une immense affiche. On a alors débatu de ce que l'on mettrai dessus. Du message. Puis il a fallut la fabriquer cette banderole (on a même fait chauffer au bain marie de la peinture bleue pour la ramollir ^^). Trouver une personne avec un appareil de qualité pour rendre cet hommage inoubliable et inoublié ! (merci à toi xxxxxx pour avoir joué le rôle de photographe, on aurait rien pu faire d'aussi beau sans toi) 

Aller acheter le lendemain des feuilles de couleurs. A 10H (ouverture des papeteries) pour un évènement à 11H, il fallait se dépêcher. On était un peu angoissé de ne rien trouver bien que tout se soit bien passé. Tout le monde apportera par la suite sa contribution en nous remboursant. Nous avons tous participé. Pendant ce temps, d'autres P2 prévenaient la fac, le prof. On le sentait déjà, ce serait quelquechose de magnifique...

Tout le monde est arrivé à la cafet et on a commencé à s'organiser. Vérifier le nombre de places par rangées. Puis faire des paquets de 8 et 10 feuilles pour la distribution. Des tas bleus, blancs, rouges. On s'est ensuite réparti les rôles. Qui distribuait et où !

En allant au cours de PACES, j'ai alors pris le micro expliquant notre projet, indiquant que ce n'était absolument pas obligatoire d'y participer. Absolument tout le monde est resté ! Tout le monde ! Cela nous a beaucoup touché... 

Puis on a distribué les feuilles aux paces, tous ensemble. Pour former notre drapeau. Certains sont même descendu des autres amphis pour se joindre à l'hommage. J'ai quand à moi aidé à déployer la banderole que l'on avait crée la veille (3H de travail). Et on a photographié la salle par nos images. Un instant symbolique et magnifique. Complètement opposé à l'idéologie terroriste. Une mitraille de photos pour s'opposer à la mitraille de plomb. Pendant 30 secondes, le temps s'est figé. Une courte éternité. Un moment gravé à tout jamais. 

Après avoir posté la photo sur les réseaux sociaux, la twitosphère s'est emballée. Facebook aussi. Les quotidiens ont repris l'image d'hommage. Des pages connues l'ont relayée. Des journalistes nous ont contacté. Impressionant. Ahurissant. Abbasourdissant. Mais ce projet, on l'a tous fait ensemble pour montrer notre attachement à nos valeurs, nos convictions, notre émotion et notre tristesse mais aussi notre combativité. Certains (très très rares, même pas 1 pour 1000) ont critiqué parlant d'hypocrisie mais là n'est pas le but. On peut rester assis chez soi à ne rien faire. Ou on peut s'engager ! D'autre parlaient de l'inutilité de la photo, qu'on devrait s'engager plutôt dans l'armée. Je pense au contraire que c'est tout aussi important, ne serait-ce que symboliquement d'avoir fait cet hommage.

Mais je ne veux pas me mettre en avant car c'est notre projet à NOUS tous. A tous les étudiants. A toute la jeunesse même ! Le rempart face à la barbarie et la haine. Le futur... 

On s'est ensuite mis d'accord pour apporter une réponse commune aux différents médias souhaitant nous contacter.

" La démarche est le fruit d’une initiative spontanée d’étudiants en 2e année. L’idée a été lancée hier soir, dimanche. Nous recherchions une façon de rendre hommage aux victimes. Puis, tout s’est fait très vite. Des étudiants ont acheté des feuilles bleu, blanc, rouge, se partageant les frais. Ensuite, nous avons décidé d’aller dans le plus grand amphi, 600 places, où se trouvaient des élèves de première année. Nous avons distribué des feuilles et bien que personne n’était obligé de participer, l’adhésion a été remarquable, et les retours très bons. La formation du drapeau a été suivi d’applaudissements. Plusieurs personnes ont pris des photos de l’ensemble, et les ont relayées sur les réseaux sociaux. L’impact a été immédiat, nous ne nous y attendions pas. Cela fait très plaisir ! "

"Nous avons tous été touchés par les attentats de ce vendredi 13 novembre. En discutant ensemble des événements, il nous est venu cette idée qui permet d’impliquer un maximum de personnes. C’est donc une initiative spontanée d’un groupe d’étudiants qui a suscité l’intérêt de toute la faculté. C’est en hommage aux victimes et à leurs familles que nous avons décidé de montrer que nous sommes tous unis"


On a pu avoir certaines critiques. Voilà ce qu'on a pu répondre :

Il aurait fallu dessiner la carte du monde

--> "notre but c'était de montrer que nous aussi on essaie d'agir à notre échelle mais on oublie en aucun cas les autres pays d'où le slogan "TOUS UNIS" et non "PRAY FOR PARIS" 

--> "Je crois que s'engager est essentiel. On ne peut pas rester assis devant sa telé dans son canapé. C'est là toute la symbolique de l'image. Le drapeau tricolore, liberté, égalité, fraternité : ce sont des valeurs universelles. C'est l'Humanité. C'est aussi pour rappeler les actes terribles partout dans le monde..."

Quel hypocrisie de vouloir ainsi créer le buzz et profiter d'un acte aussi terrible pour se faire de la pub dans les médias

--> "Nous n'avons jamais voulu faire cette photo pour le buzz, nous avez pas fait ça pour nous et les autres, nous nous sommes investis pour rendre hommage aux victimes, moi je trouve ça beau et le fait que ça soit partagé ça prouve la beauté du geste.. Et rien d'autre"

--> "Au pire c'est fait donc voila l'acte compte plus que la diffusion, on le fait pour les victimes mais aussi pour nous un petit peu, on montre notre opinion face à tous ses événements et notre soutien
Je me moque de ce que pense quelqu'un de la photo, juste j'adhère au message qu'elle renvoie
Le plus fort des actes est celui qui est fait avec le coeur et peut importe que ça soit connue mais c'est l'intention qui compte exemple je trouve que la minute de silence national est particulèrement émouvante comme action​"

--> C'est fou comment ça se répend, mais moi je trouve que c'est pas de la pub, ça montre juste qu'on se sent concerné, quand les pays étranger on illuminés leur monuments en bleu blanc rouge personne à dit "oh ils font de la pub pour le world trade center ou la mairie de melbourne ou je ne sais quoi" ... C'est juste une belle image de plus qui montre que les terroriste ne gagneront jamais cette guerre car chaque attaque nous rend plus unis !!!

D'autres commentaires et avis de P2

--> Non, ça veut dire comme on le voit avec cette photo qu'on peut s'engager. Faire nous même des actions de soutien. Des dessins, des montages, aller déposer ses bougies à l'hôtel de ville, donner son sang, participer à la minute de silence, à la marche de vendredi. Prier est capital. Dans un premier temps. Vient ensuite le temps de l'engagement.

--> Je suis fière que l'on ait réussi à répandre ce beau message de solidarité !

-->Pouaahhh mais c'est un truc de fou comme ça va vite !​ (on a tous été surpris de l'emballement imédiat des réseaux sociaux )


Je tiens à remercier tous les participants et mes co-organisateurs sans qui rien aurait été possible. J'insiste, je n'ai fait que libérer les vagues d'un barrage. J'ai ouvert les vannes mais les flots étaient déjà là. L'émotion, le soutien, l'envie de s'investir aussi. Je n'aurais jamais rien pu faire sans eux. C'est pourquoi la dernière phrase est à modifier : " Nous n'aurions rien pu faire sans chacun d'entre nous. Nous avons tous contribué. Tous ensemble.Tous unis. C'est une initiative collective. Un hommage collectif. Je suis très touché. Très ému. Sincèrement.

Je suis heureux d'avoir participé à un tel évènement et de montrer qu'on s'engage pour nos valeurs ! Le président et le doyen (qui m'a d'ailleur reçu à son bureau pour féliciter à travers moi tous les étudiants ayant participé a cette magnifique action) de l'université l'ont également transmis à tous les enseignants par email saluant cette initiative et indiquant sa fierté vis à vis des étudiants (je le sais car un de mes amis est le fils d'une prof). La photo a même été mise sur la page de notre université...

Des médias ont repris notre photo mais d'autres vont suivre. J'ai pu témoigner dans d'autres journaux comme dans cet article du Figaro. On ne s'attendait pas à un tel partage. C'est impressionant et extrèmement touchant.

Sur la discussion et bien qu'elle ne soit pas terminée chacun informant les autres des nouveaux articles de journaux j'ai conclu ainsi

"Comme il (un P2 plus haut qui a beaucoup participé à l'organisation) l'avait dit, l'emballement médiatique est secondaire. L'émotion suscitée nous a fait plaisir mais ce n'était pas le but premier. Des gens sont morts. Tués par des fanatiques. Des pantins dont on tirait les ficelles de la haine.
Cette action, c'était pour nous, pour les autres. Pour montrer qu'on avait été touchés. Tous ensemble. Toute la faculté. Toute la jeunesse même.

Quand j'ai eu cette idée j'étais atteré par ces évènements. Choqué. Bouleversé. Abasourdi par cette lacheté.
Je suis sûr que vous aussi. Je ne pouvais pas rester assis les bras croisés. Il fallait absolument faire quelquechose..
Quoi ? Je n'en avait pas la moindre idée. Puis on a reparlé du projet sidaction et j'ai aussitôt porté le projet. Vous avez été nombreux a me rejoindre pour faire de ce projet notre projet. Je vous remercie sincèrement de votre engagement. L'acte est symbolique, magnifique. Universel. Car oui une des raison de porter nos couleurs a été de rappeler des valeurs. Valeurs d'humanité que porte la France à travers la planète. C'est aussi pourquoi on a pas écrit pray for Paris mais tous unis. En France mais dans tout le monde. Partout.
Bravo et merci a tous pour avoir porté ce merveilleux projet
"


Liberté, égalité, fraternité 

Soutien

PACES obstacles persévérance résistance

11 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

×