Le trajet

  • Par docjunior
  • Le 17/09/2018
  • Commentaires (1)

Afficher l’image source

Des clés. Un flash. Orange.

La portière s'ouvre. Le conducteur s'installe. Un bruit de moteur. Frein à main, embrayage, 1ère et accélerateur.

Et voici que la voiture s'élance. Au début lentement puis elle prend de la vitesse. Enfin pas trop non plus hein. Et la voiture roule au  diesel. Elle met du temps à démarrer et encore plus longtemps pour gagner en vélocité. Le moteur doit chauffer, la pression des pneus doit augmenter bien qu'il ne faudrait pas aller jusqu'à les faire éclater.

Une première rue est avalée. Mais apparemment pas très bien digérée puisque la voiture vient de caler. Et arrive le panneau stop pour marquer la fin de cette première épopée. C'est le coup d'arrêt. Mais provisoire.


On repart !

 

Cette fois ci plus d'obstacle sur la route, une deuxième rue de passée et à bonne allure s'il vous plait !

Nous voici à présent sur le grand boulevard. Oui il y a des feux, du monde. Oui on le sait. On doit se décaler, ralentir, freiner puis ré-accélerer. On passe au vert, parfois à l'orange mais on a évité tous les rouges avec majesté. La seconde est activée, la troisième vient tout juste d'être enclenchée.

On peut être fier de soi mais ce n'est qu'un tout petit bout du trajet. La grande aventure ne fait que commencer.

 

On se dirige désormais vers la nationale, le boitier se met en 4ème vitesse, pardi que le temps passe vite ! On est parti il y a déjà bien longtemps et on a pourtant le sentiment que tout n'a duré qu'un instant.

Mais ? Mais ?!!!

Que se passe t-il ?

La 4ème ne veut pas s'enclencher ! Le moteur n'apprécie pas. Il hurle. Il surchauffe. C'est l'accident assuré alors qu'on a pas d'assurance !

Freinage d'urgence sur la bande d'arrêt d'urgence ! Sortie des airbags ! Ceinture de sécurité sous tension !

Ouf on est stoppé. L'accident tragique est évité.

Le moteur peut refroidir. Tranquillement.

Se préparer à redémarrer. Lentement.

Rien ne presse on a tout notre temps.

On va pouvoir y aller.

Contact, redémarrez !


Mais voici que se présente un passager. Charmante compagnie, portière numéro deux, allez y, ouvrez. 
Salut à toi qui veut bien m'accompagner. Mais sache que la route est encore longue on est loin d'être arrivé. On risque d'avoir un bon bout de chemin à partager.

Je redémarre (oui c'est moi au volant). Je prends les commandes et la voiture prend de la vitesse. Elle est là il suffit de l'attraper ! L'énergie bouillonne autour de nous, il n'y a plus qu'à la transformer en carburant ! La 4ème est enclenchée, on est sur une bonne lancée ! 

Direction l'autoroute, je sens qu'on va pouvoir encore bientôt accélerer !

Plus de détour, plus d'arrêt, les soucis techniques sont passés. 

J'avance. On veille sur moi depuis le ciel, rien ne peut m'arriver puisque je suis accompagné. Et moi je roule vers mon avenir, un grand sourire aux lèvres. Je sens qu'on va bien s'amuser !



 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Petite Cuillère
  • 1. Petite Cuillère | 30/09/2018
Ce texte est tellement chouette ! Bon courage pour la route. Les covoits, c'est toujours plus sympa ! et puis, ça limite les accidents aussi.

Ajouter un commentaire

×