Le témoignage de RED en PACES 2/2

  • Par docjunior
  • Le 03/09/2016
  • Commentaires (2)

Vous vous souvenez de RED qui redouble à Bordeau cette année. Elle vous avait déjà parlé un peu de son ressenti et son expérience de la P1 dans ce premier billet. Ici encore ce sera pour elle l'occasion de vous donner des conseils mais aussi de faire le point. Tout comme Birth, je lui souhaite tout le meilleur pour cette année éprouvante mais passage obbligé pour tout étudiant qui veut entrer en étude de santé ! 

Je ferai un jour un billet pour donner mon avis sur la P1, et plus le temps évolue, plus je discute avec des amis, des externes ou des internes et plus mon avis change à son propos, mais c'est une autre hisoire et un autre billet. Red à toi la parole !

-Quel état d’esprit doit- on adopter ? :

 

Quand vous rentrez en PACES, vous faites abstractions de tout ce qu’on aura pu vous dire sur cette année ! Même si vous avez parlé à votre kiné, votre podologue ou votre généraliste ou autres chacun son chemin tout le monde est différent. Vous pouvez très bien réussir du premier coup ou du 2ième coup.

 

Ensuite il faut être altruiste avec mes amis ( y a des amitiés qui se brisent en PACES ça dépend des gens ) .

 Si médecine est votre vocation adopter le bon état d’esprit dès la première année soyez généreux, simple pas hautain ou autres restez vous-mêmes. Ce n’est pas en étant méchant avec les autres que vous arriverez à avoir ce concours.

 

Ensuite ayez confiance en vous c’est le plus important.

 Il n’y aura personnes derrière vous pour vous dire de bosser h24. C’est vous le maitre du jeu. Si vous n’avez pas confiance en vos capacités ça se passera pas bien. Dites-vous je suis MESSI et je vais tout défoncer.

 

De mon côté, j’avais très peu de confiance en moi en PACES. Je me disais que j’étais nulle etc… J’avais besoin qu’on me rassure souvent. Puis j’ai grandi. Je me suis prise en main et ça va mieux. Les déclics sont arrivés et hop.

 

La confiance est ULTRA importante en PACES et aussi pour tout le cursus de santé.

 

Imaginons que vous soyez en 7ieme année de médecine (1iere année d’internat à l’hosto) et que vous soupçonnez chez votre patient une méningite (infection du liquide céphalo-rachidien = infection du liquide cérébral).

Le patient est souffrant et votre chef de service vous a déjà appris comment prélever ce liquide céphalo-rachidien.  Misère le chef est pas dispo que faire ?

 

Réponse 1 : vous faites souffrir le patient et vous attendez comme un abruti que votre chef revienne. C’est un peu sadique quand même hihi.

 

Réponse 2 : vous avez confiance en vous . Pas de doute vous lui poser par intraveineuse des antalgiques et vous prélevez ensuite ce fameux liquide. 

 

Alors vu que vous avez une confiance en vous vous me répondrez la réponse 2.

Alors en PACES garder toujours confiance !!

J’avais peur de la concurrence aussi. Sur 2900 personnes je me disais  « c’est impossible de passer, y a des doublants ils sont forts , les annales je comprends queudale ! ca me saoule vraiment qu’est-ce que je fou là !! ».

 Alors raisonner comme ça ça n’aide pas.

 

Puis ma tutrice du semestre 1 n’a pas arrangé les choses. On a discuté et elle me répondit en octobre : « Tes notes correspondent a peu près aux miennes en primante et je suis arrivée 30ième en doublante . Après dans ta tête tu dois te dire c’est une honte de doubler, mais tes bases seront plus solide , et tu seras plus à l’aise. Continue de bosser lâche rien !

Ensuite à bordeaux faudrait que tu saches y a 5% de primants qui passent et le reste c’est 95% de doublant. Alors tu vois faut pas que tu t’inquiètes. 

De plus, la différence entre doublants et primants c’est que le doublant est surentrainé contrairement aux primants c’est ça qui fait la différence .Donc refais les concours blancs et regard bien ou tu fais des erreurs et ça ira ».

 

Ma tutrice avait raison sur certains points. Mais avec du recul : ce n’est pas parce que vous prenez une taule à un concours blanc que vous êtes nul et que vous doublerez.

Vous rentrez chez vous vous essuyez vos larmes si ça coule dur. Vous mangez des cochonneries et vous repartez de plus belle. Analyser vos erreurs. Reprenez votre cour ou vous avez fais l’erreur en question. Consolidez vos points faibles. C’est ça qui fera la différence le jour J.

Sachez un truc, si vous etes classé 300/350 en prépa ça fait pas du bien.Mais dites vous bien que les profs de la prépa ne rigole pas.Le niveau demandé au concours est plus bas que celui qu’on nous demande en prépa. Alors si vous arrivez a refaire sans soucis vos Tds de la prépa.Vous êtes prêts pour le concours.

De plus , comme je disais plus haut.N’ecoutez personne croyez en votre chance donnez vous à fond !! Et les statistiques qu’on pourrait vous donnez sur le pourcentage de doublants et primants qui passent faut pas faire gaffe. ON S’EN FOU !! J

 

-Comment gérer son stress ? :

 

Qui dit CONCOURS dit STRESS

 

Ce stress en PACES c’était un vrai poison pour moi au semestre 1. Et au semestre 2 j’ai appris à le gérer du coup ça allait beaucoup mieux.

Ce stress faut apprendre à le gérer.

Le sport très efficace contre le stress même si je n’en faisais pas. Mon stress a diminué au fur et à mesure du temps.

 

-Quelles matières en PACES ?

 

Au semestre 1 on a eu 7 UEs (unité d’enseignement) :

 

  • UE 1A (chimie, chimie orga) : la chimie organique c’est des réactions à apprendre par cœur c’est du hard. Faut essayer de bien les comprendre.Un p2 m’a dit : « pour bien faire, il faut bien commencer » et il faut toujours avoir en tête  « l’électrophile et le neutrophile ».J’essaierais cette méthode. La chimie orga est vite délaissé mais au concours si vous répondez tout juste vous montez rapidos dans le classement alors AU TAQUET !!!

 

  • UE 2A (Biologie de la reproduction, embryologie, et biologie cellulaire) = un des module les plus conséquent ne pas avoir de retard dans cette matière.

La biologie cellulaire c’est le plus hard en détails et masse de cours.

L’embryologie c’est l’étape de développement d’un embryon jusqu’au stade fœtus et autres. C’est intéressant mais la prof a Bordeaux parlait en mode TGV donc à lire au calme chez soi et à maitriser par ♥.

 

  • UE 3A (biophysique) : matière détester par beaucoup de personnes donc si vous la bosser bien un ptit 15 ça vous rehausse dans le classement .Il faut maitriser son cour  et son tas de formule et il faut aussi être surentrainé aux exos car des exos similaires retombent le jour du concours.

 

  • UE 4 (statistiques et épidémiologie) = pas beaucoup de formules ,pas vraiment de cour a connaitre sur le bout des doigts il faut juste refaire et refaire des exos !! alors on y gooo !!

 

 

  • UE 5 (Anatomie) = matière utile ça aide à comprendre des phrases techniques de grey’s anathomy . C’est une matière complexe à apprendre tous les jours. C’est du gros bourrage de crâne. Donc on essaye de comprendre un max.

 

  • UE 6 (initiation à la connaissance du médicament) = intéressant c’est une matière qui parle du développement du médicament. C’est des cours portés vraiment sur du detail mais en comprenant bien vous pouvez avoir des points faciles dans cette matière.A apprendre par cœur aussi.

 

  • UE 7A (sociologie, psychologie et anthropologie) = socio et psycho très intéressant si on écoute bien en cour vous aurez de bonnes notes.

Anthropologie : ça ressemble à de la philosophie, je n’aime pas je pense qu’il faut être un peu perché sur 4 étages pour comprendre.

Ecouter au max et relisez encore et encore ces cours.

 

UE 1A, UE 3A et UE 4 : faut bouffer les annales sans modération !!

 

-Semaine de révisions :

 

A Bordeaux au Semestre 1 on avait 2 semaines de révisions c’était ultra chaud pour un primant vu qu’on avait 7 matières. Apparemment à Paris ils ont beaucoup moins de cours au Semestre 1. Donc à Bordeaux on s’accroche.

Les semaines de revisions on en voit jamais la fin on est dans sa chambre c’est treees chaud.

On est comme un lapin enfermé dans sa cage beuurk.:/

 

La journée type c’est : on DORT, on MANGE , on REVISE, on RESPIRE, ainsi dessuite pas très fuun L.Les journées s’enchainent encore et toujours.

Des journées qui commencent a 7h et finissent a 23h on s’accroche.

Il faut penser Qualité et pas Quantité !!!

Perso a 22h je me sentais déjà fatigué et je bossais quand meme ça n’a servi strictement a rien.Alors en revisions quand on est fatigué on dort !! On ne se préoccupe pas des autres qui bossent jusqu’à 2h du mat on s’en fou ! ^^

 

De plus, le stress sera bien présent faudra le gérer.

Faudra sortir une fois de votre casa au moins par semaine.

Faire des pauses. Regarder 2 petites séries dans la semaine ça libère l’esprit je vous le garantiii !!

 

Mes revisions du semestre  c’était pas organisé c’était un BAZARD !!

Si vous êtes dans la mouise mieux vaut connaitre 80% du programme à fond que 100% du programme en freestyle.

Il faut penser stratégie en Primant et en doublant faut tout connaitre on déchire touuut !!

 

Au semestre 2 j’ai fait plus de pause, la fatigue s’est accumulé on est à bouuuut L. Je me levais parfois vers 8h ça me faisait du bien mais ça me faisait culpabiliser.

Mais au moins j’étais efficace dans mon travail J.  

 

 

-Le jour du concours :

 

En décembre :

 

On se prépare sans chichi un jean et des baskets et hop !

Je pris le tram qui était rempli comme Jamais. Dans le tram je parlais avec ma mère , j’étais tendue …

- « Arrivé au terminus parc des expos descente de tous les voyageurs » je sors du tram et je respire à nouveau ! ouffff

Je marche jusqu’au portail du parc expo avec ma maman.

Elle me dit « merde ma fille », je reçois un ptit message de ma p2 préférée qui m’encourage (2ième année de médecine) et des messages d’autres personnes aussi.

Je suis boosté à bloc !! malgré tout ce retard.

Ma maman me laissa, je marchai. Arrivé devant la grille y avait pleins de vigiles qui nous fouillaient. Normal plan Vigipirate oblige ! :(

Je rentre avec mes 2 compatriotes. C’est parti on se dirige jusqu’aux toilettes et ensuite dans une grande salle pour déposer nos sacs relire vite fais nos fiches.

C’est bientôt le début de la PREMIERE épreuve on avait avec nous une chemise en plastique qui contenait des stylos et une carte d’identité.

On marche et on arrive devant la porte de la salle de la mort.

J’ai eu comme une envie de gerber, de pleurer et de me barrer aussi.

Ouverture des portes : on rentre dans la salle les chaises alignées au millimètre.Les allées étaients gigantesques.  

 

On marche, marche, marche et ça raisonne enfin je trouve ma place.

Une personne de l’organisation me nota présente et me distribua ma grille optique.

Maintenant j’attends un peu l’air angoissé…

Je regardais autour de moi 2900 personnes c’est énorme. Je n’avais jamais vu ça. (Le stade de foot est énorme mais l’ambiance est pas du tout la même … )

Pour que 2900 s’asseyent il faut compter 20 mins environ voire plus on n’est pas sortie de l’auberge.

Tout le monde est assis.

Un biiiig silence s’installe !! whaouuu

Y a une dame avec sa voix au micro c’est horrible.

Elle commence avec : « Est-ce que tout le monde à sa grille optique ? » = elle répète ça 3 fois rholala pfff. (Tout le monde a envie de lui dire de se taire mais on a pas le droit dommage …)

Puis ça continue avec « les membres de l’organisation sont priés de venir a l’estrade dont ils dépendent ».

Elle enchaine avec : « Veuillez-vous levez La distribution des sujets peut commencer SUJET face contre table ».

Tout le monde se lève ça fait un bruit bien strident mouhaha.

Elle annonce le début de l’épreuve tout le monde s’assis et c’est partie.

Vers la fin elle rajoute « il reste plus que 5 mins !! »

Puis « veuillez-vous levez l’épreuve est terminé grille face contre table ».

Chaque membre de l’organisation récupère les grilles optiques de tout le monde.

Ça met énormément de temps.

C’est parti le foutoir commence avec les chansons mélodieuses de nos amis les doublants.

Les chansons sont synchronisées car tous les doublants tapent sur les tables. Ca detend bien.

Je vous laisse découvrir. J

 

En Mai : C’était la même organisation aussi ;)

 

 

Conclusion :

 

La PACES est une année très difficile tant sur le plan MENTAL et PHYSIQUE.

C’est une année ou 2 dans sa vie ou on fait beaucoup de sacrifices car on n’a pas le choix.

C’est un CONCOURS on doit être le meilleur ! Ces sacrifices on les fait car on sait qu’on est vraiment fait pour ce métier.

Faudrait savoir aussi que la PACES ce n’est pas une année de médecine mais de santé c’est 2 choses différentes.

 

En PACES, on apprend bêtement des choses qui ne serviront pas toutes pour la P2(2ieme année). Les matières sont très sélectives on vous interroge sur des micros détails ce sont des matières a CONCOURS. Rien d’autres !! Ça servira de base dans votre cursus. Faut pas s’attendre à apprendre les traitements de base pour une gastro, une rhinopharyngite ou autres. Ca ça sera plus tard. J

 

En PACES, Il n’y a pas de contact humain avec les patients et de tests psychologiques pour voir si vous serez apte à être un très bon médecin plus tard.

Un très bon médecin il lui faut 6 ans de sa vie pour grandir et ce n’est pas en 1 an qu’on va déceler le RONALDO de la médecine.

Step by step !

 

Ensuite les exigences  MENTALES qu’on vous demande en PACES seront essentiel pour la suite de ces longues études. P’tit exemple qui illustre bien :

Le 1ier jour le directeur de la prépa (qui est dentiste ^^) nous fit un speech :

 « Durand cette année de PACES, vous devriez être capable d’enchainer des journées de boulot de 8h tous les jours, vous devriez être capable de gérer la pression, le stress à l’extrême. Imaginons que votre patient est une jambe sectionnée en arrivant aux urgences  vous n’allez pas aller vous cacher dans un placard !! ».

Sa dernière phrase nous a bien fait rire. Mais c’est la réalité des choses. Voir une jambe sectionnée c’est mignon à voir (non je rigole ^^) et prendre en charge le patient faudra le faire sans pression. Tout ça on l’apprendra.

Et la PACES est un bon début pour apprendre à gérer ce type de stress.

 

Je trouve aussi que les SACRIFICES faits en PACES permettent de se préparer à ce qui nous attend après.

Déjà, quand vous serez en 7ieme année de médecine (1iere année d’internat), vous connaitrez les gardes qui durent 24H cool une nuit blanche pour faire la fiesta (c’est pas vrai Xd).Plutôt une garde à enchainer les patients à travailler comme des acharnés avec peu de pauses dans la journée…

En faisant des gardes vous délaisserez vos amis, vos parents , vos proches. Mais quand on aime on ne compte pas. Puis y des temps de repos obligatoire vous en faites pas. Un médecin a une vie un peu déréglé mais il en a une quand même.

Alors pour être un bon médecin il faut faire des CONSESSIONS !

 

Pour finir, la PACES m’a apprise :

 

- à connaitre mes vraies amies ce qui est très important dans la vie (j’en ai viré quelques un), - à voir que mes proches me soutenaient a fond ça fait très plaisir et que d’autres ne comprenaient rien ,

- à me faire confiance ,

- à repousser mes limites quand ça n’allait pas.

- à devenir plus forte MENTALEMENT, à avoir la rage de vaincre de gagner.

 

Je vous recommande pour ceux qui veulent des émissions que j’adore et qui sont très intéressantes : « medecin de demain », « vocation medecin » et une emission qui m’a beaucoup ému « https://www.youtube.com/watch?v=O_wRL7maot4 ».

 

Futurs Bizuth (primants) ou Futurs CARREES (doublants) : CROYEZ EN VOUS , NE VOUS LAISSEZ JAMAIS ABBATRE! ,TROUVER VOTRE METHODE GARDER LA ! VOTRE TRAVAIL FINIRA PAR PAYER ,  SORTEZ SI ça VA PAS ET SURTOUT NE VOUS PREOCCUPER PAS DES AUTRES !!!

 

LA DEVISE DU P1 : FORCE ET HONNEUR !!! J

PS : ALLEZ LA FRAAAANCE !!!!!!! 

PACES espace participatif témoignage

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

RED
  • 1. RED | 04/09/2016

Coucou Doc Junior ! :)

Derien avec plaisir :)

En PACES, plusieurs facteurs m'ont couté mon année.
*AVERTISSEMENT TRES LONG MESSAGE ! :) *

De 1 : J'ai trouvé les 2 premières semaines de cour très soutenu tout fraichement sorti du lycée tu te prends une gifle comme tous les autres. La difficulté en PACES c'est de rester a jour. Clairement je n’y arrivais pas au S1... Le problème à Bordeaux c'est que t'as des cours à 60 diapos ou à 100 diapos. Quand tu sors du lycée tu te dis "je vais lire mon cour seulement et ça finira par rentrée ?"EN FAIT il faut pas faire ça, soucis de méthode... Pour 1 cour tu le lis ça va marcher mais pour 100 cours ça marche que pour une minorité de personne eh oui y'en a qui sont chanceux. Donc après au S2, je n’ai pas chipoté j'ai appris et recraché le cour et ça a payé. :) J'apprenais par cœur + compréhension et voilà. (une méthode que tu m’as conseillé, c’est aussi comme ça que j’apprenais mes cours en général depuis le collège mais avec la masse de cour je me suis dis au début que ma méthode serait pas assez rapide mauvaise analyse … ).
LA COMPREHENSION = la base si tu es contraint par le temps comprend ton cour ça tu auras 0.5/1 au qcm c’est mieux que rien ! 
Sans bonne méthode de travail et organisation on ne peut pas réussir ://.
Il faut bouffer des qcms chose que je ne fesais pas non plus par manque de temps :/.Alors que c’est la clef !!

Il faut apprendre à connaitre les matières :

UE 1/UE 3/UE 4 = matière de réflexion
UE 2/UE 6/UE 7/UE 5 = matière pure par cœur. Pendant les vacs on est frais et j’ai remarqué tout ça.
Si pour les matières de pure réflexion tu fais pas de qcms = mauvaises notes. Au concours on te sort pas des questions qui sortent de nulle part ,tout se répète ! ( paro le d’un D1) C’est juste qu’a force d’etudier on ne sait plus lire (lol). (Je suis devenue myope du coup merci la PACES ^^).
Serieux faut insister auprès de tes PACES les TDS c’est a preparer et a refaire. Car dans les annales les mêmes méthode de résolution sont demandés. Le primant le voit pas, le primant au S2 comprend tout ça enfin j’espère ! . Du coup, je fesais un blocage avec les qcms et après j’ai compris comment fallait procéder.

De 2 :

Pour rester à jour il faut des supports de cour qui sont des gains de temps si possible ! Vu que j'étais en prépa les cours arrivaient 10-15 jours après du coup c'était pas un gain de temps. Ca me mettait au max dans la panade... (la prépa ne peut pas faire autrement ^^). Alors le primant doit se procurer les cours de l'année d'avant pour apprendre les cours du jour meme le jour même !! Et le doublant qui a ses cours les apprends aussi le jour meme comme ça pas de retard !! :).
Si l’etudiant est au tuto il demande a son tuteur des le debut toutes ses fiches et ses cours de l’année d’avant.
Mais bon l'avantage ensuite c'est que dans le poly le superflu etait sorti contrairement aux gens qui apprennent sur les diapos ils perdent du temps a apprendre des choses inutiles pour rien.
A bordeaux l’an dernier nous etions en année de reforme du coup on s’est retrouvé avec pleins de profs d’anat (aussi timbré les uns que les autres sauf le plus vieux ). Pour le SNC : on a eu un cour à 100 diapos. La prof nous prenait pour des chir neuro tellement y avait de précisions. J’ai attendu le poly de la prépa il y avait 35 pages. Cour imbuvable qui arrive en fin de semestre t’essaie de limiter la casse ! d’en connaitre un max. Finalement les questions étaient faciles.
Etre en prépa était plus avantageux que d’apprendre la diapo de la fac. (Cette prof ne sera plus là cette année ouff^^)

De 3 :

Mon hygiène de vie catastrophique. Je dormais peu très peu(6h) car un docteur que je connais me disait qu’en paces elle dormait pas beaucoup. Un docteur tu l’ecoutes tjrs là en general j’ai fais pareil et ce n’est pas un exemple à prendre. Pour etre productif faut déjà se connaitre je sais que j’ai besoin de 7h30-8h de sommeil minimum et + si je sens que je retiens plus rien.
Alors ne pas dormir assez c’est comme si tu bossais pour rien = pas productif du tout. J’ai appris a ecouter mon corps et voilà tout beigne ensuite.
Concernant le sport j’en ai pas fais en PACES (meme si tu me l’as conseillé no time quoi ^^). Et il faut en faire pour décompresser je vais me prendre 1h par semaine pour de la natation. C’est pas du temps perdu . A ne pas negliger !!
Je m’accordais pas assez de temps de loisirs aussi à ne pas faire… La famille et les potes c’est important : 3h avec eux ou 4h c’est pas mal ! Ca recharge les batteries .Meme faire un resto t’y vas a 19h tu rentres a 23h tu discutes de pleins de trucs autre que la paces et ca fait du bien. 

De 4 :

qui dit paces dis concours dit competition…
Eh what ??!! serieux ,j’allais à la fac avec une pote et une connaissance.
Le soucis c’est que cette connaissance me courait sur le haricot c’était la meuf genre : « je me couche a 2h du mat je me leve a 10h, je me prends jamais de soirée pour me poser oklm, je bosse soit disant efficace avec un volume de 14h par jour !, les eleves du tuto ont très peu de chance de passer ! blabla ». Quand tu sors du lycée tu traines avec ce type de personne t’as pas assez de recul si je puis dire. Tu te compares sans arret. Tu te dis je bosse moins qu’elle donc je suis nulle etc …

Conclusion : en paces j’ai appris a ne plus l’écouter a faire ma vie. Il faut penser qualité et non quantité !! C’est la base. Une personne qui bosse 11h/jour sera bcp + efficace qu’une personne qui bosse 14h /jour. Le but c’est d’être régulier coucher a heure fixe sauf le week-end minuit max.
Le livre reussir ma paces est top je l’avais lu avant ma premiere paces mais j’y pretais pas attention. Et je l’ai refeuilleté et tout est vrai ! Tous les p1 devraient le lire ça donne un sacré avantage ! 

En novembre elles etaient deprimés elle se voyait déjà doubler etc … Alors je pense que ce qu’elle disait détégné sur mon travail … Si tu veux pendant toute l’année (des octobre) elle pensait que quand tu doubles c’est plus facile. Elle se voyait doublante donc defaitiste d’emblée !
Pour moi quand t’as un statut doublant il faut se prendre en main. Bcps de gens doubleront c’est pas une honte, mais c’est pas parce que les doublants ont derrière eux 1 an de p1 qu’ils réussiront. Et je l’ai compris elles le comprennent à moitié il ne faut pas se reposer sur ses lauriers si je puis dire !!

A l’heure actuel ma pote est dans l’optique : « j espere que je reussirais ! » j ai repondu : « t’es pas bizuth là dans ta tete c’est tu vas reussir point barre !!! ».J’espere qu’elle va partir dans l’optique de tout peter !!

Si cela se reproduit cette année je leur dirais aurevoir gentilement bien sur !!

Ce qui compte en paces c’est le travail EFFICACE !!! Ne pas se comparer aux autres !! etre avec des gens motivé qui lacheront rien du début a la fin !!!

Ce concours est accessible pour tous a condition de le vouloir , je visais 10 partout et non des notes de fou. Quand j’ai vu que dans des matières on pouvait avoir 18 en fesant pleins de qcms je me suis dis des le debut tu te prends bien en main et après ça ira !!

De 5 :

je me mettais trop de pression, ca se voyait ! je dormais très mal. Et au S2 ca allait vu que je prenais de l’homeopathie que je conseille ou des vitamines bion ! La pression ca me fesait des burn out horrible. Il faut bosser mais faire attention a sa santé aussi !

De 6 :

la prepa fait des minis interros de 15 mins avant chaque TD. Vu que je fesais rarement des qcms je me prenais des notes beurk. Ces interros sont encore plus dure que le vrai concours. Faut se dire tu prends 2/5 tanpis tu revois ton cours a fond pas pleurer etc . Faut etre perseverant c’est comme les athletes de haut niveau !! Finalement les interros ne sont pas très representatifs du concours donc faut pas se mettre trop la pression ! les ccbs sont representatifs ca depend des matières !
Donc si j’arrive a faire les annales les yeux fermes au concours tout se passera bien.

De 7 :

Je voulais connaitre tous mes cours.
Résultats je les connaissais tous superficiellement ! mauvaise idée ! Au S1 on avait 100 cours mieux vaut connaitre 85 cours a fond que 100 de manière superficielle. Le bon primant a compris ça.Il fait des choix. Tout ses cours de par cœur sont maitrisé et les cours de reflexion sont moins maitrisé mais s’il fait bcp d’exos il reussira ses epreuves ! La qualité est très importante +++.

J’ai épluché bcp de témoignages (ceux de PARIS car c’est des facs des plus exigeantes ) et les gens qui passent primant en général c’est 10h de taf perso tous les jours c’est un rythme soutenu mais régulier.
Ce sont des primants qui vont pas en cour généralement soit ils bossent chez eux ou soit a la BU. Ca sera un de mes choix pour cette année. Si je pète un plomb chez moi ca sera BU. ;)
J’ai donc mon rythme en tete (10-12h de taf hebdomadaire).

De 8 :

les révisions du S1 se sont très mal passé j’étais pas organisé je suis arrivée au concours avec des cours que j’avais même pas appris !:/ c’est pas bien !
Pour les revisions j’apprennais des nouveaux cours au lieu de reconsolider des cours déjà vu X fois . Mauvaise option:/. En revisions on revise point !
Dans le semestre faut faire des fiches formules qui seront utiles en semaine de revisions.Des fiches recaps des minds maps aussi. Plus tu comprends plus tu retiens + c’est efficace !!
Clairement ouvrir chaque cour et faire tous les qcms en 2 semaines c’est quasi impossible.Donc faut optimiser son temps. Faire des qcms du debut a la fin comme ça t’es pas dans la merde !

Pour faire des fiches efficaces le livre « reussir ma paces » est top !!
Des fiches bien faites c’est le bon allié en revisions ! Cependant le cour reste l’unique reference ! .

De 9 :

Les taches ménagères moins t’en fais mieux tu te portes. Passer l’aspi ok faire à manger ok (pas tous les jours ^^). Nettoyer tout le tralala je le fesais mes parents ne comprenaient pas que j’avais d’autres chats a fouetter, ma sœur est penible dans le sens j’en fais plus que toi tralala ^^. Pour pas avoir a l’entendre je fesais pas mal de trucs.(Aspi+linge+salle de bain qui comprends les W.C+gazinière parfois ).
Et j’ai prévenu que pour moi ca s’arrete a faire l’aspi vous etes pas contents tanpis ! faut etre ferme un peu ! Et au fur et a mesure de l’année ils ont compris que fallait que je limite les taches menagères. C’est compliqué de vivre avec la famille je trouve, les p2 nous avaient prevenues j’ai été servi lol.
Bref, j’ai posé mes conditions donc aspi 1 fois par semaine point barre !
Quand a ma ptite sœur qui est pas autonome je lui expliquais des exos de maths etc … = perte de temps +++. Je lui ai dis cette année a 21h je reponds a tes questions pas avant !

De 10 :

Mon plus grand souci ça a été mon manque de confiance en moi !
De base j’ai pas confiance en mes capacités et la si tu n’as pas confiance a 4000% en toi tu peux pas réussir ! C’est impossible ! Voilà pendant 1 an j’ai appris à travailler cette confiance et dès demain je carbure a fond ! 
Pour avoir ce concours je pensais que ça tenait de la chance , de la loterie si je puis dire vu que le NC est ridicule ! j’avais ces aprioris a cause de personnes qui avaient déjà passé le concours. (cf témoignage). Et finalement ce qui est a retenir c’est que c’est le travail qui paye ! Le travail EFFICACE ! Il faut viser la lune et pas se contenter de 12 enfin ca dépend des filières ! 12 pour les pharmas ca passe et pour le paramed mais 12 en médecine c’est ciao !! .

Ma tutrice du S2 c’était pas une eleve proprement dis intello bac mention AB et elle m’a carrement dis la mention on s’en tape. Faut apprendre par cœur et se baser sur la comprehension et ensuite tout beigne. Donc c’est un exemple a suivre ^^.

Le réussite en paces c’est : détermination +++, confiance +++, travail +++, mental +++, persévérance +++ , hygiene de vie impecc = passage en p2 !! ;).

Ps : big roman mais si des doublants lisent mes coms j espere que ca les aidera .

Doc Junior

Merci pour ton témoignage RED qui est très instructif. J'aurai aussi aimé savoir ce qui a fait selon toi que tu n'as pas réussi plus précisément, qu'elles erreurs tu as faite et tu essayera de ne pas recommencer cette année.
En tout cas bonne chance pour cette année !

Ajouter un commentaire

×