Le Scandale du Tirage Au Sort à l'entrée de l'Université refait surface

  • Par docjunior
  • Le 28/04/2017
  • Commentaires (2)

Moi dans mes mauvais jours...

 

Salut les lecteurs, oui ça faisait longtemps et j'avoue que je n'avais pas prévu de reprendre la parole (enfin l'écriture quoi) de si tôt. La faute à mon stage en Rhumatologie de pré externat qui me prend la matinée, puis aux examens qui arrivent et à la flemme (comme d'hab quoi). Même si j'ai mon petit word avec des idées de billet qui commence à prendre de plus en plus de place sur mon pc, non je n'avais pas prévu de m'exprimer.

 

Mais l'heure est trop grave ce soir, après avoir lancé une réforme contre les internes visant à brader une année de formation avec des internes se retrouvant en pratique formés une année de moins mais avec autant de responsabilités (juridiquement en plus) qu'un médecin, le tout pour une augmentation de salaire à environ 5 pourcent (vont t-ils atteindre le smic horaire ?) dont ils se fichent éperdument au vu des enjeux, de spécialités qui demandaient 1 an de formation en plus se retrouvant avec 1 an de formation en moins que ce qu'ils considéraient nécessaire (au point que de grand chefs de services le dénoncent sur twitter), de responsabilités non définies sur certains points, de points pas clairs et compliqués que je ne vais pas passer 500 pages à vous expliquer vu que je n'ai pas toujours tout moi même compris. Pour un peu plus d'infos sur le sujet, vous pouvez aller lire rapidement quelques articles de presse sur le sujet ici et ici ou bien

 

Je voulais aussi au passage partager avec vous un moment que j'ai vécu il y a peu en stage de rhumatologie en assistant à une consultation. Le médecin étant légèrement en retard, j'attendais dans le couloir avec une patiente, une ancienne préparatrice en pharmacie aujourd'hui à la retraite. Celle ci a de l'arthrose et un des traitements possibles sont des infiltrations au niveau de l'arthrose. Il s'agit de piqures que le médecin va injecter après que la patiente l'ait acheté en pharmacie. Ces piqures qui ne sont pourtant pas des soins de conforts, de la bobologie mais essentielles à la vie d'une personne sans qu'elle souffre en permanence (et encore ça ne soulage pas tout loin de là) qui a mal dès qu'elle se penche, s'accroupi, monte des escaliers, porte des choses, met trop de poids sur son arthorse en se déplaçant, cespiqures sont déremboursées à compter du 1er juin et elles coutent 100 euros chacunes ! Un traitement honereux mais si important. J'en faisais part au médecin après la consultation, c'est bientôt (ou déjà le cas) une médecine à 2 vitesses avec du renoncement au soin. Réponse : bienvenue en 2017 !

Quand à la patiente, elle me dira qu'elle a assisté au déremboursement progressif de presque tous les médicaments. Et petit à petit à la disparition de la Sécurité Sociale. Il faut dire que les progrès de la Médecine, les nouveaux traitements plus efficaces, ça coute cher. Mais la santé n'a pas de prix. Ou pas...

Et bien sûr, le tout à à peine quelques jours d'un changement de gouvernement ! 

 

@Vie de Carabin

 

Coincidence ? Je ne crois pas !

@Vie de Carabin (CAD THE référence ultime, comme quoi ce dessin qui date du 31 décembre 2015 m'a marqué sije suis allé le rechercher ^^)

Et de quoi vais-je vous parler à votre avis ? Et bien ni de l'un de l'autre ! D'un troisième sujet (encoooore ?) qui tombe lui aussi juste avant le changement de gouvernement !

Le Tirage au sort pour entrer à l'Université (donc en PACES entre autre) ! Comment ? Que je l'ai déjà fait il y a un an de cela ? Et que si j'avais écrit cet article c'était parcequ'il fallait rester vigilant sur le sujet, sur le fait que les engagements pris par le gouvernement soient respectés ?

 

Mais bien sûr, on est habitué aux fourberies hollandaisesqui n'a cessé de renier sa parole durant 5 longues années néfastes pour notre pays. Ahh je regrette que ce ne soit pas un blog politique car des choses sur lui, son équipe, ses ministres (dont Madame Touraine qui a fait tant de bien à la santé, ou Madame Belkacem qui de part sa réforme du collège a détruit pour de nombreuses raisons les quelques filières et options d'excellence pour nous conduire à l'égalitarisme à défaut d'égalité mais bref, stop là on va s'éloigner du sujet et si je me suis permi de les citer c'est bien parce que ces 2 ministres concernent l'éducation et la santé). Je regrette aussi de ne pas parler de la présidentielle, de la vie politique mais là n'est pas le sujet.

 

Le sujet c'est que le gouvernement va faire passer coup sur coup à la toute fin de son mandat des mesures absurdes qui vont détruire notre formation à la fin du cycle c'est à dire à l'internat et au début des études en brisant des vocations par le tirage au sort.
Je tiens à le dire ici, je trouve cela minable et scandaleux, lâche et déshonorant. Ils n'ont pas été capable d'engager la discussion avec les principaux concernés (comme d'habitude et pas que sur la santé rapelez vous de certaines lois bien plus médiatisées) pour le faire passer dans un 49.3 antidémocratique de fin de mandat.

 

Agir ainsi et de manière unilatérale ne résoudra rien et ne fera que reporter le problème, n'est pas courageux, et (encore une fois) contraire à toutes les promesses faites qu'ils prenent plaisir à renier sans cesse et que le prochain gouvernement de M. Macron sera heureux d'appliquer sans revenir dessus puisque ça l'arrangera. Cela explique que les étudiants en médecine sont pour beaucoup non pas contre la réforme de l'internat nécessaire mais pour un report de celle-ci avec des discussions à engager auprès du prochain gouvernement. Mais pas pour un forçage en catimini sur un coin de table.

Quand au tirage au sort on est tout simplement contre et on se désole de ce passage en force brutal, unilatéral et obstiné. Le pire étant qu'on en avait déjà parlé l'année dernière et que j'avais fait un article et une vidéo pour analyser ce sujet qui n'est pas aussi simple que certains auraient voulu le faire croire.

 

Le souci est que si tout passe de la sorte à ce moment là de la vie politique alors que les enjeux sont si important, il est évident que le prochain gouvernement ne s'embetera pas à rouvrir des dossiers vite entérrés dans les poubelles hollandiennes et s'appliquera à poursuivre les réformes dans la continuité et l'agravation du hollandisme. Et cela vous concerne, car des internes moins bien formés, moins longtemps, écrasés de responsabilités plus tôt et plus lourdement, ça ne sera pas bon pour votre qualité des soins.

 

Si vous êtes sensible à cet avenir et aussi révolté que je le suis par ces méthodes face à cet enjeu, alors partagez le billet ! Voici aussi une pétition qui appelle à ne pas " sacrifier la formation des médecins et la santé des français " Sur ce je retourne travailler pour bien me former (et accessoirement ne pas me planter à mon examen de vendredi face au sujet ^^).

 

Le gouvernement de François Hollande nous aura valu décidement bien des surprises, de bien mauvaises surprises...

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

docjunior
Malheureusement le gouvernement n'a pas l'air de reculer... Ce mépris est juste incroyable !
Petite-Cuillère
  • 2. Petite-Cuillère | 29/04/2017
Quel scandale ! Allons tous vivre dans une grotte et recréer une société indépendante où les grandes décisions ne seront pas prises pas des gens qui n'ont même pas pris la peine de s'informer sur le terrain. Non, très sincèrement, c'est révoltant ! Aussi révoltant que les chères réformes de Mme Vallaud Belkacem qui n'a jamais mis les pieds dans une salle de classe mais qui sait ce qui est bon pour les élèves mieux que personne. On se demande qui est à l'origine de ces projets, qui ne sont jamais réfléchis sérieusement, alors que les décisions impactent des milliers de personnes qui essaient de faire leur travail le mieux possible : des milliers d'internes qui ont déjà suffisamment la pression pour apprendre très vite la pratique et prendre vite de nouvelles responsabilités, des milliers de P1 qui rêvent d'être médecins depuis leur enfance et qui veulent gagner leur rêve au mérite et pas se voir voler la place par d'autres dont on ne connaît même pas le s'ils ont le niveau et la capacité de travail et de gestion du stress nécessaire.
C'est tellement triste, tellement révoltant de voir que certaines personnes ont une immense responsabilité entre les mains et ne prennent même pas la peine de se poser la question sur comment la remplir le mieux possible quand ceux dont le quotidien dépendent de ces gens sont capables de se démener par conscience et par volonté de bien faire.
Incohérence totale entre ceux qui gouvernent et ceux qui exécutent. Trop souvent, la politique me met en colère car nous sommes impuissants. Même le vote ne nous permet plus réellement de choisir. Dans la campagne électorale, qui a mentionné le tirage au sort pour la P1, ou le nombre d'années pour les internes, ou encore les programmes scolaires ou la question des écrans à l'école ? Ce sont des questions concrètes et qui soulèvent pourtant des problèmes de fond. Mais on reste parfois trop superficiels, à s'interroger sur est-ce qu'il faut augmenter le nombre de postes de fonctionnaires ou non alors que sous Hollande, des postes de profs ont été rajoutés mais il n'y a pas plus de profs car plus personne ne veut devenir prof par exemple. J'attends avec espoir les politiques qui mettront les mains de le cambouis pour chercher réellement où se situe la panne avant de blablater sur la direction que la voiture doit prendre.

Petite lueur d'espoir : les mentalités changent, les citoyens ne sont pas idiots et ont déjà presque tous remarqué ces incohérences, les nouveaux partis semblent remettre en cause le système actuel, il y a des prises de conscience... On avance doucement je crois, ou j'ose croire. Le changement ne sera pas immédiat, mais peut-être que dans cinq ans...

Ajouter un commentaire

×