Le récap #22

  • Par docjunior
  • Le 13/09/2019
  • Commentaires (0)

Le récap #22
25 au 29 aout

Recap 1


La semaine des tous les dangers

 

Nous y voici enfin. La semaine où tout va se jouer. Enfin surtout mardi puisque mes vrais rattrapages se déroulent à ce moment-là. Mais j’ai décidé de tous les passer pour me jauger et voir où j’en suis.

J’ai peu révisé (voir pas du tout) ces matières là mais j’espère que je ne vais pas regretter le peu de temps que j’y aurai passé (ainsi que le temps pendant l’épreuve où j’aurai pu être en train de bosser) dans le cas où ça se jouerait d’un fil.

La pression monte peu à peu. Je joue quand même toute mon année sur 2 épreuves ! Une année que j’ai bien mieux réussi que l’année précédente même si tout n’était pas parfait, loin de là.

J’aimerai tant pouvoir passer en 5ème année. On efface tout et on recommence. Tableau blanc. Vierge. Pas de retard, pas de rattrapages. Du temps pour m’organiser. Et travailler sérieusement pour continuer ma progression. J’ai vraiment l’ambition de pouvoir enfin montrer ce que je suis capable de faire et continuer sur la pente ascendante que je gravis depuis avril dernier.

Je suis motivé, je pense que j’ai vraiment les moyens de prendre un bon rythme tout en ayant une vie équilibrée, sportive, saine et heureuse. Et qui sait peut-être même faire des rencontres ou sortir un peu. J’ai pas tellement de temps libre à y consacrer mais j’en ai et à condition de bien m’organiser je n’y vois pas d’inconvénients.

Enfin bon, on commence à partir loin là. Déjà je me dois de réussir mes 2 rattrapages ! Et si en plus j’arrive à obtenir des notes correctes (disons au moins la moyenne) aux autres rattrapages que je n’ai pas (ou très peu) révisé ça serait la cerise sur la forêt noire (un gâteau allemand) !

Depuis que je suis rentré en France je n’ai fait que m’entrainer sur des QCM de cours et des dossiers de cas cliniques.

Mes notes sont assez satisfaisantes (je tourne à environ 13/14 ce qui est très honnête, si je fais ça en UE6 et UE7 je saute de joie, surtout sachant que ma meilleure note était en UE8a et UE8b où j’ai eu 11,5 alors que j’étais légèrement au-dessus du 10 pour l’examen terminal et l’UE11b)

Je passe donc lundi l’épreuve d’UE8a et UE8b sans trop de pression (contrairement aux autres qui devaient réussir). Pour gagner du temps la fac nous a regroupé avec les D3 (5ème année) qui passent aussi leurs rattrapages pour une autre matière.

Il me semble que je m’en tire correctement. J’espère dépasser le 10 pour les 2 épreuves.

Je rentre chez moi et je me jette sur mes bouquins pour refaire un dernier tour en catastrophe. Je vais faire de l’UE6. Je fais presque tout le livre du pilly puis vers minuit épuisé je décide de zapper le dernier item sur les diarrhées infectieuses.

Le lendemain matin arrive l’épreuve de maladie infectieuse. Je stresse sérieusement là. Y’a quand même mon année en jeu et puis ça fait un mois que je prépare cet examen (sans compter que pour l’examen terminal fin juin j’avais beaucoup plus révisé l’UE6 et l’UE7 vu que je n’étais pas au point ayant raté les examens d’avril).

Mauvaise surprise n°1 : il n’y a qu’un dossier de cas clinique et 20 QI. Seulement ! Autrement dit l’épreuve est très courte et risque d’être très concentrée donc si ça tombe sur des notions que je maîtrise moins bien ou sur des subtilités je vais avoir du mal.

Mauvaise surprise n°2 : le dossier est sur les diarrhées infectieuses. Bien sûuuuur, le seul item que je n’avais pas eu le temps de me remettre en mémoire hier soir. Et en plus il balaye presque uniquement cet item avec quelques questions transversales quand même et de la médecine du travail. Dur.

Mais au final comme je maitrise bien le reste j’arrive plus ou moins à me dépatouiller. Je devrai avoir la moyenne mais pfiou c’était vraiment dur. Et puis un dossier de 15 QCM et 20 QI de cours c’est vraiment ridicule les ¾ du pilly ne servaient à rien, on pouvait pas se rattraper ailleurs si on avait du mal. Sauf que voilà la scola me dit que c’est dans le contrat pédagogique donc rien à dire. Même s’ils sont d’accord que c’est vache de faire ça


Maintenant du côté des bonnes nouvelles j’ai compté et recompté mes points dans les 2 épreuves et je suis quasi sûr d’avoir la moyenne avec même une bonne marge de sécurité. Certes je n’ai pas le barème mais je théorise que 50% de la note viennent des QI isolées de cours et 50% des dossiers progressifs cliniques.

En comptant un point par bonne réponse, 0,5 points avec une faute et 0,2 points pour 2 fautes (0 au-delà) j’arrive à me faire un petit étalonnage de ma note entre le pire du pire des cas (en rabaissant systématiquement à chaque fois ou je suis pas sûr, par exemple au QCM 10 je pense avoir bon mais j’ai un petit doute sur l’item E, dans mon scénario négatif, je vais me mettre 0,5 points et dans celui positif 1 point)

Puis je fais la moyenne des 2 notes et j’obtiens un résultat plausible avec un intervalle de confiance (la probabilité que ma note soit plus basse ou plus élevée que cet intervalle est faible car connaissant correctement mon cours et sachant que j’estime à peu près correctement si ma réponse est bonne ou avec 1, 2 ou plus de 2 fautes).

Si mon intervalle de confiance est au dessus de 10 pour la valeur minimale je peux m’estimer relativement tranquille et pour ce qui est de cet examen j’estime pour l’UE 6 être entre 10,5 et 13,5 et pour l’UE 7 entre 12,5 et 15,5.

Donc je souffle en sortant. Pfiou ça devrait passer (mais bon on ne peut jamais en être sûr tant qu’on a pas les résultats alors prudence, pas d’excès de confiance !)

Viens ensuite le lendemain où je repasse l’examen d’urgences (UE11B) puis la LCA et l’examen terminal. Je ne brille pas mais tout ça me semble satisfaisant.

On va aller fêter ça avec un petit footing d’une dizaine de km et un verre au bar avec des amis.
D’ailleurs à cette occasion je croise une connaissance qui est en D4 cette année (de mon ancienne promo puisque j’ai redoublé la 4ème année) qui veut une spécialité très prestigieuse (je sais plus laquelle déjà mdr, neurochir je crois) et qui nécessite un rang de fou aux ECNi pour l’avoir (ça partait dans les 800 premiers voire plus bas encore).

En D2 et D3 il avait 17 de moyenne, il bossait tous les jours de 6h à 22H et faisait 2 tours avant de faire toutes les questions sur la banque de donnée interfac ! Ouaw ! Je. Suis. Très. Très. Loin. De faire ça !

Je remet un peu en question ma méthode de travail et cette fois ci contrairement à l’année dernière je vais continuer ma montée en puissance et intégrer beaucoup d’entrainement dossiers et QI de cours car en D2, j’en ai fait très peu et uniquement avant les examens en prenant les annales de Rouen. Du coup malheureusement j’ai du retard, je ne connais pas aussi bien mes cours de D2 ni me suis assez entraîné alors que si j’avais pu commencer l’année dans mon état d’esprit actuel je sais que j’aurai eu les moyens de cartonner (bon peut être pas au point de faire du 6H 22H en période de cours et avoir 17 de moyenne mais un beau 14 de moyenne minimum était faisable)

Mais ne nous lamentons pas il y avait des raisons qui m’empêchaient d’être à fond et ces obstacles ont été balayés donc je vais pouvoir mieux m’organiser et plus travailler cette année ! Cependant le programme de D3 est au moins 30% plus chargé que celui de D2 (voire même encore un peu plus que ça, surtout au 2ème semestre). Mais j’en reparlerai !

Et enfin jeudi et vendredi, je me repose et fait du sport, après tout je l’ai bien mérité !

le récap

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire