Créer un site internet

Vive l'angiologie !

On me demande souvent ce que je voudrais faire plus tard et pendant longtemps j'ai répondu que je ne savais pas, peut être médecin généraliste avec une mini spécialisation en ostéopathie, ou addictologie ou autre. Puis un jour je suis passé dans un stage de pédiatrie dans un hopital périphérique ou j'ai pu faire 5 stages en 1 : pédopsychiatrie, un peu d'urgences pédiatriques, oncologie pédiatrique, nourissons et grands enfant.

Ce fut un petit " déclic " : j'ai vraiment beaucoup aimé même si ce n'était pas toujours joyeux.

Puis là j'ai regardé la réforme de l'internat ou l'on passe de ECN + 4 à ECN + 5 (soit bac plus 11 sans compter que j'ai redoublé la 1ère et la 4ème année).

Et là je déchante car ça commence à faire long et si officiellement le but est d'améliorer la formation des futurs pédiatres en leur rajoutant 1 an de plus, officieusement ça fait quand même 1 an d'internat sous payé par rapport à un médecin (et je pense que ça doit pas leur déplaire, au passage ceux qui nous rabattent les oreilles avec les études payées par l'état, elles sont largement et encore plus remboursées lors de l'internat).

Puis je regarde le salaire des pédiatres et je me rends compte que c'est une des spécialités les moins rémunérées parmi toutes.

2500 euros en début de carrière, désolé mais à bac plus 10 (et maintenant 11) c'est pas la folie même si en soit c'est bien plus que le salaire médian mais il ne faut pas oublier que pendant les études on a pas gagné ( bac + 1 --> bac +3), quasiment pas (200 euros par mois de bac + 4 à bac + 6) ou peu (1500 euros plus garde de bac + 7 à bac + 11 [même si ça augmente petit à petit] en faisant bien plus que les 35H mais plus près des 60/80h selon les spécialités)


Si pour moi le salaire n'est pas le premier paramètre de choix, ça reste à prendre en considération. Disons que mon but premier c'est de faire un métier qui me plait, en me gardant une qualité de vie et du temps pour profiter de ma famille sans avoir l'oeil sur la calculette en faisant les courses et de quoi pouvoir partir en vacance sans stresser pour remplir le frigidaire.

Ensuite, j'ai vu qu'un medG pouvait devenir angiologue via un diplome (DESC : diplome d'étude spécialisé complémentaire) supplémentaire et je me suis dis : pourquoi pas. Sauf que raté, la réforme supprime les DESC. Et instaure entre autre une nouvelle spécialité : l'angiologie ou médecine vasculaire.

J'ai regardé les classements nécessaires et les derniers pris sont environ 4500ème sur 8500 donc viser en gros la première partie du tableau, soit dans les 4000 premiers ce qui sera difficile mais loin d'être infaisable.

Attention toutefois, on parle de 8500 personnes qui ont déjà réussi un concours en 1ère année : celui de la PACES autrement dit le niveau est encore plus relevé qu'en P1 !

Mais je pense que si tout se déroule sans trop de tempête mon petit navire pourrait arriver à bon port sans couler à condition que les vagues ne soient pas trop hautes et la houle forte sur le trajet. Enfin bref pas facile, même assez difficile mais tout à fait faisable quand même.


Et cette année j'ai pu pas mal étudier des maladies en UE 7 sur les vaisseaux, faire de la cardiologie ce qui me donne suffisamment de connaissance pour dire que ça peut me plaire. Je pourrai avoir mon cabinet et faire aussi des examens d'imagerie en ville (écho doppler par exemple). Pour être déjà passé en cardiologie en hopital périphérique et avoir apprécié le stage je pense que ça pourrait être intéressant de rester dans le même domaine (le cardiologue étant spécialisé sur le coeur alors que l'angiologie c'est un peu le généraliste de tous les vaisseaux sanguins).

Si je veux devenir angiologue, ça influe sur mes potentiels choix de stage.

Pour le stage d'été je pense évacuer mon stage obligatoire de chirurgie (on doit faire 1 stage en chirurgie minimum et 1 stage minimum chez le généraliste) en chirurgie thoracique et vasculaire à condition que d'autres mieux placés dans l'ordre des choix de stage ne le prennent pas avant moi.

Je me dis que le stage de chirurgie sera surement fatiguant donc autant le prendre durant l'été ou il n'y aura pas d'examen à réviser (même si je vais essayer de travailler quand même, prendre un peu d'avance pour l'an prochain en commençant le programme et préparer mes rattrapages).

Ensuite si je souhaite choisir la chirurgie thoracique et vasculaire c'est parce que je devrai surement y voir des patients que je pourrai prendre en charge sur la partie médicale. Voir le côté chirurgical pour savoir concrètement de quoi il s'agit sachant que je n'y passerai pas en tant qu'interne ne peut être qu'intéressant pour ma formation (car oui, les internes dans ces services sont de futurs chirurgiens).

Et je me dis aussi que ça pourrait être pas mal de repasser en service de cardiologie (de l'hopital périphérique). D'une car la cardiologie est assez demandée mais sur Rouen et pas en périphérie donc obtenir ce stage même moins bien placé en ordre de choix est plus simple et de deux parce qu'il était très intéressant dans mes souvenirs.

Mais à l'époque lors de ma première D2, ça n'allait vraiment pas bien comme vous le savez et y repasser en étant bien bien plus calé en cardiologie pourra être bien plus intéressant pour comprendre la prise en charge et le pourquoi du comment (et bien sur, pour vous en faire de joli billets). Et ça sera peut être pour l'année prochaine vu que mon prochain stage c'est Réanimation chirurgicale + MTC (Med Training Center) et celui d'après sera le stage d'été (que j'espère ... on croise les doigts ... en chirurgie vasculaire et thoracique)

J'ai encore 2 ans pour changer d'avis, selon mes envies, mes stages et la vie mais pour le moment je me dirige vers l'Angiologie !


Et commencer à savoir vers où on se dirige, à se donner un cap, un but, un objectif sans aide à s'ancrer dans la réalité et à se motiver même si rien est encore fait et qu'il faudra travailler dur pour cela !

Comme stage sympa que j'aimerai faire car surement utile par rapport à la Médecine Vasculaire, ça serait de passer en service d'Hématologie. Et je vais voir avec ma fac pour savoir si je pouvais trouver par moi même un stage chez un angiologue en ville pour voir comment c'est. Etant donné que c'est dans un cadre de projet professionnel, il y a peut être moyen d'obtenir une dérogation puisqu'un stage en angiologie ça n'existe pas mais si je m'en trouvais un, peut être qu'ils voudront bien...

A défaut il faudra que je passe en médecine interne (j'y étais allé en fin de D1 pour mon stage à l'étranger mais forcément j'en savais moins qu'aujourdhui et c'était un stage à l'étranger donc pas pareil qu'en France) le hic étant qu'il s'agit d'un stage assez éprouvant dans le sens ou on commence tôt 8 ou 9H et on finit tard, souvent vers 18H et que derrière il faut travailler encore ses cours et donc je préfèrerai éviter de passer dans trop de stages lourds et me ménager puisque la dernière fois, les urgences m'ont laissé complètement essoré prêt à décompenser mentalement tant c'était dur physiquement et mentalement.

Enfin bref, je me laisse porter par le courant de la vie et on verra bien ou celui-ci voudra bien me mener !


 


 

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×