D2

Ma 4ème année de médecine et le début de l'externat. Youhouuu (ou pas, on verra !)

Mi septembre, mon année est lancée !

Salut comment vas-tu ? 

A vrai dire j'en sais rien pour toi (même si je te souhaite le meilleur) mais quant à moi tout roule !

1er semestre et 1ers défis à relever. Apprendre environ 900 pages d'écritures microscopiques pour un examen le 20 décembre avec des stages qui commencent le 5 novembre. Au menu du S1, cardio, hépato gastro, néphro, nutrition et endocrino. Cocktail indigeste pour certains mais pas pour moi. Faut dire que je suis affamé ça fait un an que j'ai rien mangé ! (oui oui c'est possible, la preuve je l'ai bien fait moi).

J'ai commencé à réviser début septembre très très tranquillement en augmentant chaque jour la quantité de travail. Actuellement je suis à un peu plus de 5 heures quotidiennes par jour (vive les pléonasmes inutiles youpidou !). Je me garde mes soirées, je revis, je fais du sport (snif les courbatures dans les biceps qui durent pratiquement 5 jours ahhhh ! Les cuisses les gluteaux, les mollets les triceps tout en a pris pour son grade puisque ça n'avait plus fait de sport depuis bien trop longtemps).

Je me cuisine de bons petits plats, je reprends tranquillement le rythme et cette année je la sens bien ! 

Jusqu'à présent j'ai déjà fait toute l'hépato gastro (un seul tour et je suis loin de tout savoir par coeur mais c'est pas mal non ;P) et je prévois de tenir ce rythme : 1 bouquin entier tous les 15 jours pour avoir terminé avant les stages et en parallèle je revois ce que j'ai déjà appris.

Par exemple dès demain je révise le matin l'hépato gastro que j'ai déjà vu une fois puis je me mets à la nutrition et l'endocrinologie l'après midi.

Objectif arc en ciel ! (Oui moi je surligne tous mes cours haha c'est un feu d'artifice coloré mes livres de médecine).

Et ainsi de suite en essayant de travailller un peu plus tous les jours ! Je vous raconterai plus tard en détail le contenu de ces bouquins que vous sachiez un peu ce que j'apprends tout de même (mais ne comptez pas sur moi pour vous recopier les 300 pages tsss :P)

J'ai plein plein d'idées d'articles également sans oublier tous ceux que je vous avais promis qui vont sortir très vite. Je brûle d'impatience de taper tout ça sur mon clavier, j'ai des fourmis dans les doigts (enfin ils attendront un peu car ça ne sera pas ce soir mais dans la semaine oui pour sûr).

Je vais reprendre les vidéos aussi, terminer le montage de ce que j'avais laissé inachevé il y a un an et en faire de nouvelles (et les idées ne manquent pas !). D'ailleurs vu que j'ai vu le film première année j'ai très envie d'en faire une rapide critique en vidéo !

Bon je suis heureux de vous retrouver, mon année est entamée, ma chaine youtube va bientôt l'être et avec cet article je déclare solennellement mon blog lancé !

Je suis dans les cordes, sur les rails, en route (comme vous voulez), la machine d'acier au coeur tendre vient d'être huilée et a été réactivée. Je me relance. Enfin. J'avance. Et qu'est ce que ça fait du bien de ne plus stagner !

A bientôt !

Le trajet

Afficher l’image source

Des clés. Un flash. Orange.

La portière s'ouvre. Le conducteur s'installe. Un bruit de moteur. Frein à main, embrayage, 1ère et accélerateur.

Et voici que la voiture s'élance. Au début lentement puis elle prend de la vitesse. Enfin pas trop non plus hein. Et la voiture roule au  diesel. Elle met du temps à démarrer et encore plus longtemps pour gagner en vélocité. Le moteur doit chauffer, la pression des pneus doit augmenter bien qu'il ne faudrait pas aller jusqu'à les faire éclater.

Une première rue est avalée. Mais apparemment pas très bien digérée puisque la voiture vient de caler. Et arrive le panneau stop pour marquer la fin de cette première épopée. C'est le coup d'arrêt. Mais provisoire.


On repart !

 

Cette fois ci plus d'obstacle sur la route, une deuxième rue de passée et à bonne allure s'il vous plait !

Nous voici à présent sur le grand boulevard. Oui il y a des feux, du monde. Oui on le sait. On doit se décaler, ralentir, freiner puis ré-accélerer. On passe au vert, parfois à l'orange mais on a évité tous les rouges avec majesté. La seconde est activée, la troisième vient tout juste d'être enclenchée.

On peut être fier de soi mais ce n'est qu'un tout petit bout du trajet. La grande aventure ne fait que commencer.

 

On se dirige désormais vers la nationale, le boitier se met en 4ème vitesse, pardi que le temps passe vite ! On est parti il y a déjà bien longtemps et on a pourtant le sentiment que tout n'a duré qu'un instant.

Mais ? Mais ?!!!

Que se passe t-il ?

La 4ème ne veut pas s'enclencher ! Le moteur n'apprécie pas. Il hurle. Il surchauffe. C'est l'accident assuré alors qu'on a pas d'assurance !

Freinage d'urgence sur la bande d'arrêt d'urgence ! Sortie des airbags ! Ceinture de sécurité sous tension !

Ouf on est stoppé. L'accident tragique est évité.

Le moteur peut refroidir. Tranquillement.

Se préparer à redémarrer. Lentement.

Rien ne presse on a tout notre temps.

On va pouvoir y aller.

Contact, redémarrez !


Mais voici que se présente un passager. Charmante compagnie, portière numéro deux, allez y, ouvrez. 
Salut à toi qui veut bien m'accompagner. Mais sache que la route est encore longue on est loin d'être arrivé. On risque d'avoir un bon bout de chemin à partager.

Je redémarre (oui c'est moi au volant). Je prends les commandes et la voiture prend de la vitesse. Elle est là il suffit de l'attraper ! L'énergie bouillonne autour de nous, il n'y a plus qu'à la transformer en carburant ! La 4ème est enclenchée, on est sur une bonne lancée ! 

Direction l'autoroute, je sens qu'on va pouvoir encore bientôt accélerer !

Plus de détour, plus d'arrêt, les soucis techniques sont passés. 

J'avance. On veille sur moi depuis le ciel, rien ne peut m'arriver puisque je suis accompagné. Et moi je roule vers mon avenir, un grand sourire aux lèvres. Je sens qu'on va bien s'amuser !



 

Une année compliquée (2)

Et on se retrouve pour la suite de ce premier billet ! 

Attention comme j'avais déjà dit : billet chargé en émotion et pas si facile à écrire ou lire 

Nan mais j'exagère, vous pouvez lire mais juste que pour moi ces 2 billets sont importants et sensibles...

Lire la suite

Une année compliquée (1)

-->

Attention, billet écrit avec les tripes, non relu. De très très nombreuses fautes de frappe et d'orthographe sont à prévoir. Ele seront corrigées ce soir ou demain matin. Update 15/06/18 tout est corrigé + je coupe en 2 l'article car il état sacrément long quand même ^^

Lire la suite

Le miroir

Le verre, la glace. Si lisse, si plat mais d'un coup si tranchant quand brisé. Illusion ou réalité ? Reflet de soi ou de son âme et humanité ?

Lire la suite

Un mois

Un mois.

 

1 mois. 30jours. 720 heures. 43 200 minutes. 2592000 secondes.

Lire la suite

2 ou 3 billets cette semaine ? This is the question

Alala je suis décidément incorrigible ! J'avais dis y'a deux semaine que j'allai publier au moins un billet toutes les semaines mais je n'ai pas publié la semaine dernière à cause des raisons que vous savez (vous commencez à me connaître hein ^^) et aussi parce que le début de l'année à été assez voire très dur pour moi. Mais pas de panique je vous raconte ça avant la fin de la semaine (promis juré craché et j'écrirai ce billet dans le train de retour chez moi !). Et puis à vrai dire ça m'arrange parc que si j'avais écris ce billet avant mercredi soir il aurait été assez voire très négatif. Si je devais l'écrire aujourd'hui, il serait plus mitigé peut être un peu porteur d'espoir et je'ai de bonnes raisons de croire (et ça ne dépends que de moi) qu'il aurait été positif demain et sera très positif vendredi dans le milieu de l'après midi dans le train (je l'ai pas déjà dit ça ? Ah oui pardon).

 

Mais pour me faire rattraper je vais vous poster un billet écrit pendant les vacances qui parle à la façon Doc Junior de la manière dont j'appréhende ce début d'externat. Un peu comme un voyage vers le nouveau monde avec quelques petites références pas trop dures à comprendre (je l'espère ^^). D'ailleurs si je poste ce billet ci en particulier ce n'est pas un hasard c'est que j'en ai autant envie que besoin. 

 

Du coup 2 billets en une semaine ça compense un peu et ça fait bien une moyenne de 1 par semaine non ? (allez je suis pardonné d'accord ? :-) *yeux du Chat Botté tout mimi qui vous font craquer* Non non ! Impossible de résister. Vous avez craqué devant tant de mignonété (mot moche non ? Il existe d'ailleurs ?). Si si ! C'est moi qui vous le dis. Vous avez craqué !

 

Et puis avec ce billet on pourrait même dire une moyenne exceptionnelle de 1,5 non ^^ (bon ok un peu de mauvaise fois là hahaha ^^ Juste un tout petit peu hein)

Les derniers jours de tranquillité

 

Le 11 septembre (= la catastrophe) approche. A vrai dire le 4 est encore plus prêt et c’est à partir du 4 que je vais commencer à réviser. Tranquillement puis de plus en plus pour essayer d’atteindre 7H par jour le 11 au moins et ensuite continuer à augmenter.

Lire la suite

Capt'ain Doc Junior

Le capt’ain Doc Jr

 

 

« Hé toi l’ectoplasme ! Oui là toi moussaillon je te parle ! Qu’est-ce que tu attends comme ça à bayer aux corneilles ? Tonnerre de Brest !!! Je te rappelle que tu as un pont à laver ! Exécution !
Et vous matelots ? Larguez les amarres, hissez la grande voile et que ça saute sinon c’est votre cervelle que je vais faire sauter  bandes de Bachi-bouzouk ! Parole de capitaine !

Lire la suite

La rentrée qui approche

La rentrée qui approche

Ça y est. Les vacances se terminent. La rentrée débute. Bientôt. Le 11 septembre pour moi. A croire que quelqu’un a décidé de maudire ce jour le lendemain de mon anniversaire. Enfin, dire que je reprends les cours le 11 septembre est plutôt faux. Je vais les reprendre au moins une semaine avant. Chez moi. Sur les bouquins. Je vois que vous êtes perdus, rassurez-vous moi aussi. Enfin, ça commence à devenir de plus en plus clair. Laissez moi vous expliquer.

Lire la suite

On poursuit l'ascension !

 

J’ai franchi la première étape vers les sommets enneigés. Ça y est, le premier col est passé. Et ce ne fut pas sans difficulté. J’ai parfois cru que j’allais glisser, tomber pour ne pas me relever. Heureusement que la pente ne fut pas trop raide ni verglacée. J’ai pu la passer sans trop d’aide. Mais ça y est, le dur commence à peine. Mais où est-ce que cette ascension mène ? La pente se raidit, l’escalade verticale va débuter. J’affute mes pics et ma cordée pour bientôt faire face au glacier.

 

Ça y est la véritable ascension peut débuter !

×