Créer un site internet

Stage de cardiologie #3

  • Par docjunior
  • Le 22/01/2020
  • Commentaires (0)

Suite et fin de ma 3ème et dernière semaine en hospit traditionnelle de cardio !

Et au menu on a quoi ? Et bien une semaine surtout remplie de garde à n'en plus finir : 2 dans la semaine le mardi et le vendredi et je vous assure que physiquement je l'ai senti alors même que je n'ai pas eu des gardes affreuses sans dormir !

J'y reviens après ^^

Donc quoi de neuf en cardio ? Rien de particulier en fait, la visite tous les matins avec la nouvelle chef ultra carré et systématique (mais ça je vous en ai déjà parlé alors zou on passe) et des missions l'après midi.

- Récupérer des comptes rendus,

- faire des fiches d'antécédents : fouiller dans le dossier pour les trouver, récupérer des comptes rendu, appeler des hopitaux périphérique pour se faire faxer les examens ou hospitalisations et enfin bien sûr voir le patient et lui poser directement les questions pour corroborer ce qu'on a trouvé, si on est pas passé à côté de quelquechose etc,

- appeler des pharmacies pour les ordonnances,

-prendre des rdv, parfois descendre directement en radiologie si ça ne répond pas au téléphone,

- demander des avis : neuro, gériatriques, pneumo ou autre en faisant un bon relu par l'interne puis scanné et appel au service. Après cette semaine il y en a eu plein plein, les patients étaient assez lourd à gérer on se serait crus en médecine polyvalente et pas en cardio ^^

- être concerné et actif pendant la visite et réactif pour donner les infos demandées par le médecin que ce soit les constantes, la biologie ou une précision sur le dossier du patient vu qu'à force on finit par les connaitre jour après jour vu que je passe des heures dans leurs dossiers à chercher des infos, les compléter ou de visite en visite

- faire des petits examens cliniques par ci par là, des recherches d'hypotension orthostatique au passage allongé/debout
- apprendre à faire les gaz du sang

- aider voire faire l'entrée des nouveaux patients : quand ils viennent des soins intensifs ou de l'hospitalisation de semaine en général tout est fait ouf, on doit juste vérifier que tout est bon complet et refaire un rapide tchek up clinique mais niveau boulot on est light, c'est de la tarte ! (0% bien sûr ^^) mais s'ils viennent des urgences ou d'une consultation c'est une autre histoire ! Il faut reprendre toute l'histoire du patient de A à Z pour faire une belle anamnèse précise et claire, récupérer ce qui a été fait aux urgences, noter les résultats de la biologie d'entrée/radio thoracique d'entrée, ecg d'entrée (sachant qu'il n'y a que l'ecg qui est fait systématiquement, par exemple pas d'intérêt de refaire une bio immédiatement si le matin il y en a une des urgences, sauf si on veut surveiller un paramètre très précisément, bref tout est au cas par cas hein)

Globalement voilà ma vie d'externe en hospitalisation cardio.

Pour ce qui est des gardes aux urgences on est en secteur ambu avec interne.

Que voit on ?

Principalement des entorses, des fractures, des plaies qui sont parfois à suturer, des fois non, des sciatiques, mal de dos, quelques toux, des accidents du travail, des chutes de personnes agées, des accidents de la voie publique pas trop grave (pour ceux vraiment ultra lourd c'est en AUV accueil urgence vitale ou en AMC accueil médico chirurgical, pas en ambu, ambu c'est pour ambulatoire donc en gros on sait que les patients ne resteront pas hospitalisés), parfois des otites et on a grosso modo fait le tour.

Vraiment rien de très palpitant, en début d'externat voire même avant P2 D1 ou stage infirmier je dis pas oui là c'est passionnant on découvre mais là avec plus d'expérience c'est franchement chiant pas très stimulant en général. Quand je tombe sur une plaie à suturer, une otite à regarder à l'otoscope là c'est déjà un peu plus stimulant mais en général c'est pas fou fou par rapport au reste des urgences (mais les externes n'y font pas de garde pour ce stage périphérique).

C'est pas très compliqué donc en général ce sont des internes de chirurgie avec qui on fait les gardes. Il y a malheureusement quand même pas mal de gens qui auraient pu aller chez leur généraliste ou le médecin généraliste de garde pour des petits bobo, des petites douleurs qui trainent et parfois des motifs plus ou moins loufoque ou plus ou moins jouant la comédie, ou des mini angines virales, celui qui dit s'être un peu cogné la tête hier soir mais qui n'a vraiment rien mais il préférait venir au cas où, ceux qui veulent des arrêts de travail etc...

J'étais avec une interne d'ortho super cool qui m'a refait un topo sur l'examen traumato que je vais intégrer à mon petit carnet de stage

(j'ai 3 carnets :

- 1 pour les trucs supers importants à garder, je mets de la couleur, je présente bien,

- un pour les trucs que j'apprends au jour le jour que je reprendrai éventuellement plus tard au calme (ou pas) si je juge que c'est vraiment super important, j'y note aussi les staffs de cardio, les présentations de cas cliniques, les cours, les topos d'internes qui m'apprennent des trucs gentiment,

- et enfin un carnet de stage pour noter des trucs pour le stage, des numéros de tels, des patients lors des transmissions, leur motif d'hospit, leur nom, chambre, les missions qui les concernent pour la journée etc)

Même en m'étant couché en moyenne à 1h et 2h pour les 2 fois (donc 6h30 à 7h30 de bon sommeil, c'est pas mal franchement), le lendemain j'étais claqué, mercredi j'ai dormi les 2/3 de la journée et rebelotte pour samedi et même dimanche matin jusqu'à midi.

Physiquement ça me claque et je pense que la fatigue du stage et tout m'a un peu assommé mais dimanche aprèm ça allait mieux !

Là on est le mardi de la semaine qui suit, je suis à l'USIC soins intensifs de cardio et ma journée était à mort remplie (mais comme il est minuit trente et j'en peux plus je vous résumerai demain mes 3 premiers jours en usic) : en gros réveil à 7h, départ à 7H50, arrivée à 8H30 à l'hopital, visite à 9h et missions dans la matinée, pause déjeuner, je suis descendu voir 2/3 consultations puis suis remonté faire l'entrée à 17H (je la fais bien, enfin j'essaye et ça prend une bonne heure surtout qu'au début on est pas tout seul avec le patient y'a l'infirmière, l'aide soignante qui ont leurs papiers d'entrée aussi à faire de leur côté) puis à 18H contre visite et moi je finissais mon entrée

Bon franchement finir à 18h30 ça faisait vraiment tard car après je rentre, 19h15, je fais 1H de sport, je mange, je me mets au boulot vers 22h (et juste avant j'écris un petit mots pour râler dans mon blog car j'adooore ça ^^ #raleur professionnel), puis vers 23H15 je prépare un petit topo sur la pneumopathie sous cardarone qu'un des chefs qui faisait la visite m'a demandé de faire pendant l'aprèm (mais j'ai pas eu le temps bien sûr entre consult, missions et entrée donc je le fais le soir).

Puis à minuit je viens vous taper mon article de la journée et là il est minuit 40 et j'en peux plus, faudrait pas que ça recommence tout les jours aussi intensif et tard parce que je vais pas tenir haha ^^ Mais l'autre externe m'a expliqué comment elle s'y prenait pour faire ses missions, anticiper, et surtout terminer à une heure correcte vers 16h, 16H30 en ayant fait toutes ses missions.

Déjà le soucis c'est qu'on a des FFI des médecins étrangers qui sont Faisant Fonction d'Interne, en gros des médecins qui viennent se former chez nous en France mais en échange ils doivent bosser comme un interne et apprendre comme ça sur le tas c'est un peu un deal, je te forme et en échange tu fais tourner mes hopitaux.

Sauf qu'eux ne connaissent pas le système français, que les externes ont un ECN à passer (concours de fin de 6ème année décidant de la spé), du boulot à mort et que si on veut partir tôt c'est pas car on est fainéants et qu'on veut rien faire mais que derrière on doit bosser !!! D'ailleurs j'ai eu un petit déclic mais j'en reparle après dans un autre billet demain ou plus tard.

Breeef, je disais donc que je vais essayer de finir plus tôt tout en remplissant mon taff d'externe et pas me faire marcher sur les pieds à faire des entrées à pas d'heure, ou faire le boulot de l'interne à dicter ses comptes rendus et tout (et puis je sais pas faire ça et c'est un coup à rester jusqu'à 20h dans le service ça ^^). Bon consolation, l'entrée vers 17H15 était très intéressante et j'ai appris plein de trucs sur les blocs de branche et puis c'est en faisant des entrées qu'on apprend, qu'on voit des cas cliniques dans la vie réelle, des noms de médicaments, d'examens, leurs résultats, les prises en charge et tout, ça nous forme. Comme les internes qui se forment tout en faisant tourner le serrvice.


Entre l'interne et l'externe ya un peu un deal non dit : c'est tu m'aides pour la paperasse, les missions, tu me décharge un peu du boulot, tu fais des entrées et en échange moi je t'apprends des trucs et en même temps tu apprends par toi même en voyant plein de situations médicales de la vie réelle et pas justes des cas cliniques froids et sans âmes mais de vrais patients en chair et en os.

Sauf que là bon je veux pas finir trop tard non plus car je dois bosser et j'ai un peu le sentiment que si j'avais pu finir à 20H je serai parti à 20h. Pour la plupart des FFI si on leur explique ils ont un peu du mal à comprendre mais ça passe sauf que ce n'est pas le cas de tout le monde mais heureusement il y a aussi plusieurs internes français dont un qui a 18H30 m'a dit d'y aller (et il avait dit à 16H30 ok pour ma coexterne qui est passée en hospit traditionnelle) mais sans ça on m'avait pas dit de partir et faudra à l'avenir que j'essaye de moins me faire marcher sur les pieds. Dans l'idéal faudrait que les entrées arrivent tôt et sinon tant pis je les fais pas ou alors je les fais plus rapidement en 15 minutes (c'est possible aussi mais j'aime pas le travail baclé mais bon).

Faut que je trouve le bon équilibre entre faire le taff d'externe, apprendre des trucs, m'investir en stage mais d'un autre côté pas  l'extrême, pas sortir tous les soirs à pas d'heure, faire des choses qui ne sont pas de ma compétence parce qu'on veut me les faire faire pour gagner du temps ou autre, c'est un équilibre à trouver en fait.

Après bien sûr l'affectif joue aussi et comme je m'entend super bien avec des internes forcément j'ai envie de plus les aider, encore plus plus surtout qu'en échange ils m'apprennent plein de trucs et sont cool et si j'ai bien avancé le boulot pour eux dans la journée, ils n'ont pas de soucis à me laisser partir plus tôt (pas à 15h hein là c'est de l'abus mais entre 16H et 17H par exemple c'est bien, 17H30 de temps en temps si le survice est surchargé et qu'il faut mettre la main à la pâte mais pas après).

D'ailleurs dans notre contrat pédagogique c'est 17H30 max, donc après ça je suis en droit de partir bosser normalement.

Sauf que je vous ai déjà expliqué le petit soucis culturel selon la personne avec qui, son origine et s'il est compréhensif ou non et c'est pas toujours simple, comme je vous disais là pour le coup aujourd'hui si j'avais du sortir à 21H je serai sorti à 21H et heureusement qu'un interne m'a dit de filer à 18H30 ^^ (d'ailleurs nos internes je les adore ^^ ne l'ai je pas déjà dit ^^ ? ; et même les FFI du service sont sympa et nous apprennent des trucs bien que j'ai été moins souvent avec eux ^^)

Enfin bref voilà voilà vous savez tout de mes problèmes d'externe et sur ce 1h du matin temps de dormir (et objectif ne plus se coucher après minuit pour les autres jours car la dette de sommeil je sais que je vais la payer tôt ou tard et ça veut dire 1 ou 2 matinées de perdues pour bosser ou faire du sport mais j'avais trop à coeur de laisser sortir tout ça surtout après en avoir discuté avec ma co externe qui m'a énormement tuyauté (je la kiffe <3 enfin façon de parler bien sûr hein, n'allez rien vous imaginer rooh !)

EDIT du lendemain : au final j'ai expliqué ma situation à mon FFI et tout s'est bien passé, il comprends mieux pourquoi les externes veulent filer rapidement du coup haha, et tant que j'ai bien travaillé dans la journée pas de soucis pour demander à partir à une heure raisonnable. Du coup aujourd'hui je suis parti à 17H, certes c'est pas encore 16H mais mine de rien mine de crayon 1H, 1H30 ça me change ma soirée vraiment donc si je peux partir tous les jours entre 16H30 et 17H30 grand max ça me va !

Surtout que le stage est passionnant, j'apprends beaucoup, je progresse énormement sur la cardiologie (les maladies du coeur, les différents troubles du rythme, les traitements, les posologies, les conduites à tenir, les electrocardiogrammes et leur interprétations, les interventions cardiaques type coro, rythmo) mais aussi même des trucs de base sur l'examen clinique (que je maitrise déjà très bien rassurez vous et c'est normal si on a bien travaillé en milieu de 5ème année heureusement) ou la façon de rédiger des observations, de synthétiser, mettre en valeur les trucs importants, réussir à comprendre ce qu'il se passe durant les visites, ou même juste être plus efficace comme externe, mieux faire ses missions etc etc)

Et pour le coup aujourd'hui mon FFI m'a appris pas mal de trucs (forcément moi je suis une boule à question donc bon ^^), j'avais peur avant que ça ne soit pas le cas mais si et donc même faire des missions comme faire une entrée, en essayant de comprendre, rédiger l'observation, suivant le patient entre ses différents examens forcément des questions me viennent sur le traitement, le type de trouble du rythme etc etc et je progresse avec les réponses.

Encore faut il pour ça que l'interne, ou le FFI avec qui je suis sois disposé à m'expliqué, sois compétent et pédagogue (même si ayant validé la cardiologie l'an passé je suis bien meilleur qu'avant et donc je saisi tout forcément plus vite puisque je maitrise bien mieux les bases, ce qui fait que mes questions, et je le dis sans vouloir me vanter ou quoi, me permettent d'aller oplus dans le détail, je connais les pathologies, les grandes lignes, les chapitres et même les sous chapitre et donc je vais à présent au coeur du sujet.

Forcément c'est aussi plus stimulant et intéressant pour l'interne qui m'apprend d'avoir ce genre de questions plus ciblées. Et derrière cette meilleure maitrise me permet de vous la retranscrire ici, dans mes billets quand je vous reexplique le tout (dans les grandes lignes certes mais pour expliquer à quelqu'un qui ne s'y connait pas encore, il faut déjà avoir compris et fais le tour de la question) et mine de rien, ça m'apporte aussi car ça me refait rabacher le sujet. C'est comme quand vous apprenez un cours et que vous le réexpliquez à quelqu'un.

Celui à qui on explique apprend, mais celui qui explique apprend aussi car ça le fait puiser dans ses connaissances pour les resortir tout en les réorganisants ce qui veut dire qu'il a bien intégré et mémorisé et surtout compris la leçon qu'il explique. Et bien moi quand je vous raconte mes petites aventures c'est un peu pareil ;-)

Sur ce journée bien bien chargée aussi aujourd'hui, on est mercredi soir et je file me coucher, il est minuit et mes yeux se ferment, la suite (ou plutôt la préquelle [hier et aujourdhui] au prochain épisode que je conte écrire très bientôt tant que c'est encore tout récent dans ma mémoire, peut être demain si j'ai du temps dans le train de retour des cours des UE libres (car oui j'ai pas stage jeudi aprem, on est libéré pour aller en cours). Breeeef j'avais pas dit que j'arretais de blablater moi ? ça fait toujours ça rooh j'annonce la fin du billet puis je continue pendant 10H rolalah !

Voilà stoooop et à la prochaine amis lecteurs ! :-)

stage fatigue cardiologie courage externe

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire