Mes démons

  • Par docjunior
  • Le 24/07/2019
  • Commentaires (0)

Mes démons

Alan Walker, K-391 & Emelie Hollow - Lily (Lyrics)

Il était une fois un petit garçon qui aimait beaucoup les histoires. Des aventures, des grandes batailles héroïques, du courage, du suspens, des rebondissements. Tout cela et bien plus encore.

Puis ce petit garçon grandit et eu lui aussi envie de se lancer dans sa propre histoire, créer son propre récit épique. Conscient des obstacles à venir sans vraiment pourtant en réaliser l’ampleur, il se lança corps et âme perdu à l’aventure et quitta le cocon familial.

Un peu comme cette petite fille de la chanson, Lily, il craignait le monde extérieur, il n’était pas très sur de lui, mais ça ne l’empêcha pas d’avancer.

Il passa les épreuves, pris des coups, et tant bien que mal il poursuivi sa route.

Sur son chemin, il croisa beaucoup de monde, s’ouvrit, sa personnalité timide, craintive et un peu renfermée changea. Oh bien sûr, il était toujours lui mais les épreuves et les gens croisés l’avaient fait progressivement évoluer. Un peu comme une pâte à modeler pétrie par le cours de la vie, c’était toujours la même composition, la même pate intrinsèquement, mais la forme donnée à celle-ci n’était plus la même.

Peut-être plus imposante, un poil plus solide.

Mais derrière cette apparence se cachaient de micro fissures. Des failles dans l’armure qu’il s’était forgée. Invisibles depuis l’extérieur mais prêtes à faire surface au pire moment.

Un peu comme la petite fille de la chanson, on le prévint. Attention, ne va pas par là, dans ces bois se cachent des créatures qui voudront s’en prendre à toi, elles sont dangereuses ! Fuis tant que tu le peux encore !

Ça faisait déjà quatre années qu’il avançait. Et durant tout ce temps-là il avait créé une petite guilde avec d’autres aventuriers téméraires et courageux, qui, comme lui s’étaient lancés dans la grande aventure, à corps et âmes perdus. D’ailleurs il avait même crée un lien encore plus solide avec un de ces intrépides.

Malheureusement, celui-ci ne tint pas et rompit juste avant l’entrée dans les bois. Ça lui fit un choc. Coup dur. Le premier d’une longue série.

Mais qu’importe ! Des coups il en avait déjà reçu et encaissé dans le passé.

Alors, ensemble, ils s’enfoncèrent dans la forêt. Mais la végétation était si dense et si épaisse qu’ils se perdirent vite de vue.

Ils ne pouvaient pas faire autrement. Chacun devant regarder ou il mettait les pieds s’il ne voulait pas trébucher.

Le petit garçon devenu grand cria « hé ho ! Vous êtes où ? Manifestez-vous ! »

Mais seul le silence lui répondit.

Il poursuivi donc son chemin, seul, trébuchant de temps à autre sur des racines, butant contre des cailloux, s’écorchant dans les fougères.

Quand tout à coup quelque chose vint vers lui, rampant et lui susurrant :

« Suis-moi partout où je vais ! Par-delà les montagnes et les collines ! Je te donnerai tout ce dont tu as rêvé ! Mais laisse-moi entrer ! »

L’aventurier, effrayé força le pas mais la chose sombre le poursuivit et lui dit

« Tout ce que tu as toujours voulu est à ta portée, ça sera comme dans l’histoire qu’on ta raconté, le conte de fée de ton enfance, je te donnerai tout ce dont tu as toujours rêvé ! Mais seulement si tu me laisse entrer ! »

Le démon tenta alors de s’infiltrer à travers les failles de l’armure du jeune homme qui s’était mise à briller. La créature revenait sans cesse à la charge, repoussée uniquement par les éclats lumineux émis par l’armure dorée.

Il courut. A en perdre haleine. Mais l’esprit démoniaque le poursuivi.

Il s’enfonça encore plus profondément dans la forêt, s’égratigna, chuta dans des fossés, roulant boulant jusqu’à se cogner contre un arbre. Il faisait encore plus noir.

Mais la chose continuait à le poursuivre, répétant inlassablement le même refrain.

« Suis-moi partout où je vais ! Par-delà les montagnes et les collines ! Je te donnerai tout ce dont tu as rêvé ! Mais laisse-moi entrer ! »

 « Tout ce que tu as toujours voulu est à ta portée, ça sera comme dans l’histoire qu’on ta raconté, le conte de fée de ton enfance, je te donnerai tout ce dont tu as toujours rêvé ! Mais seulement si tu me laisse entrer ! »

Et malheureusement, l’aventurier, épuisé, lessivé et démoralisé céda. Les lueurs émises par son armures faiblirent tout comme sa volonté. Les éclats dorés s’estompèrent.

Aussitôt le démon en profita pour s’infiltrer, se jouant des failles, tentant de pénétrer et d’infecter son hôte pour en prendre le contrôle.

Il y parvint. Presque. Car dans un dernier sursaut d’orgueil l’aventurier le repoussa. Sa cotte de maille se remis à éclairer le chemin et la créature fut expulsée.

Mais revint à la charge.

Sans cesse. Sans répit. Et répétant toujours les mêmes paroles tentatrices.

« Suis-moi partout où je vais ! Par-delà les montagnes et les collines ! Je te donnerai tout ce dont tu as rêvé ! Mais laisse-moi entrer ! »

 « Tout ce que tu as toujours voulu est à ta portée, ça sera comme dans l’histoire qu’on ta raconté, le conte de fée de ton enfance, je te donnerai tout ce dont tu as toujours rêvé ! Mais seulement si tu me laisse entrer ! »

C’est ainsi qu’un long combat commença. Tantôt le démon prenait le dessus. Tantôt, il était expulsé et renvoyé dans les ténèbres.

Ahh comme ça serait facile de céder à la tentation, de se laisser couler, de passer en pilote automatique contrôlé par la créature.

Et peut-être qu’elle dit vrai ?

Le refrain résonnant dans sa tête.

« Suis-moi partout où je vais ! Par-delà les montagnes et les collines ! Je te donnerai tout ce dont tu as rêvé ! Mais laisse-moi entrer ! »

 « Tout ce que tu as toujours voulu est à ta portée, ça sera comme dans l’histoire qu’on ta raconté, le conte de fée de ton enfance, je te donnerai tout ce dont tu as toujours rêvé ! Mais seulement si tu me laisse entrer ! »

Mais non ! Il faut continuer ! Poursuivre ! Ne pas s’arrêter !

Et le manège incessant continua alors de se répéter.

Le jeune homme aventureux lutta, contre l’extérieur, les ténèbres et la créature mais aussi contre lui-même. Ses sens étaient brouillés. Il ne savait plus ou se trouvait son adversaire. Etait-il infiltré en lui ?

Dehors ?

Dedans ?

Il pouvait toujours entendre les paroles résonner.

« Suis-moi partout où je vais ! Par-delà les montagnes et les collines ! Je te donnerai tout ce dont tu as rêvé ! Mais laisse-moi entrer ! »

« Tout ce que tu as toujours voulu est à ta portée, ça sera comme dans l’histoire qu’on ta raconté, le conte de fée de ton enfance, je te donnerai tout ce dont tu as toujours rêvé ! Mais seulement si tu me laisse entrer ! »

Il lui reste encore au moins les 2 tiers de la forêt à traverser.

Mais dans un sursaut de courage et d’orgueil, son armure lança un éclair de lumière qui repoussa le monstre qui se tapit dans les ténèbres.

Il se cache. Lèche ses plaies. Mais on le sait, il reviendra. Sans cesse. Toujours. Sans fin. Jusqu’à la sortie.

Le jeune homme le sait et ne relâche pas sa garde.

Il peut trébucher à n’importe quel moment. Le démon peut revenir n’importe quand.

Il a beau réussi à l’avoir chassé, ce dernier et peut à tout instant revenir et recommencer.

Il avance. Un pas après l’autre. Chaque enjambée étant une petite victoire qui le rapproche de la sortie et de la prochaine épreuve dans sa grande aventure.

La détermination se lit sur son visage. La fatigue aussi. Il faudra bien se reposer de temps en temps et gérer ses efforts. Car le chemin est encore long.

Et l’écho des bois murmure toujours :

« Suis-moi partout où je vais ! Par-delà les montagnes et les collines ! Je te donnerai tout ce dont tu as rêvé ! Mais laisse-moi entrer ! »

 « Tout ce que tu as toujours voulu est à ta portée, ça sera comme dans l’histoire qu’on ta raconté, le conte de fée de ton enfance, je te donnerai tout ce dont tu as toujours rêvé ! Mais seulement si tu me laisse entrer ! »

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire