Les derniers jours de tranquillité

  • Par docjunior
  • Le 14/10/2017
  • Commentaires (0)

 

Le 11 septembre (= la catastrophe) approche. A vrai dire le 4 est encore plus prêt et c’est à partir du 4 que je vais commencer à réviser. Tranquillement puis de plus en plus pour essayer d’atteindre 7H par jour le 11 au moins et ensuite continuer à augmenter.

Mais pour pouvoir travailler en toute sérénité, il faut déjà d’une bien s’organiser. C’est ce que j’ai fait ces deux derniers jours. Avant-hier, j’ai commencé par regarder le planning en détail. On a l’UE8 A et l’UE8B au programme pour ce premier semestre. L’examen final sera le 21 décembre. En plein milieu d’un stage qui commence début novembre et durera 7 semaines. Et oui, fini les petits stages de 1 mois uniquement le matin. Place aux vrais stages de 8H à 18H (ou même 19 si pas de chance) quotidiens auxquels se rajoutent les gardes. Puis derrière il faudra travailler encore en rentrant chez soi en plongeant le nez dans les bouquins après avoir fait les courses, préparé à manger et toutes les infinissables corvées quotidiennes interminablement chronophages et horriblement chiantes. Bon je dis ça avec mon style lourds de mots interminables mais c’est pour bien souligner que ça doit être crevant de bosser la journée entière pour ensuite s’y remettre le soir dans les livres.

 

En fait on commence les cours le 11 septembre. Ceux-ci se terminent fin/mi octobre et autant vous dire que j’ai regardé le planning et que le rythme est chargé ! Puis on a rien jusqu’à début novembre (même si dans les faits il va falloir trimer durement donc dire qu’on a rien, bon on s’est compris) et le stage commence après jusqu’à début janvier. Ce qui veut dire que notre examen étant le 21 décembre, il va falloir enchainer révisions de dernière minutes et stage. Autrement dit, impossible si on a pas tout déjà apprit avant. A ce moment, il ne faudra plus apprendre mais réviser. D’ailleurs même pas réviser mais réviser ce qu’on a déjà bien révisé dans les révisions. Car autrement on risque de finir enseveli sous une masse, enfin une montagne épaisse de lourdes connaissances qui doivent s’accumuler dans notre cerveau ! Enfin, on va essayer de se l’engloutir hein cette montagne !

 

Ça y est le cadre est planté dans cet article tel les semis dans le potager. Arrosons nous avec la suite de la plante, euuh du billet (oui comme d’hab je sais jsuis pas drôle mais bon, faudra vous y faire et compatir mentalement avec la honte que vous avez tous ressenti en lisant. Mais au moins comme ça vous êtes tous solidaires entre vous les lecteurs non ? Bon ok j’arrête là. Pour l’instant hein !)

 

Donc après avoir regardé mon emploi du temps, la date des stages (car il y aura 3 de 6 ou 7 semaines durant l’année plus un d’été de 5 semaine. Et les vacances ? Hé bien on a en pas pendant l’année. Hormis dix pauvres jours qu’on ne peut prévoir à l’avance puisqu’il faut s’arranger avec les autres externes (que tout le monde ne parte pas en même temps) ainsi qu’avec le chef du service et que ces jours ne peuvent être pris la première semaine du stage. Le plus souvent (voire tout le temps en fait), ces jours de « vacances » sont pris pour récupérer un peu de la dureté des stages et réviser. Surement pas pour se prélasser au soleil ou partir dans les caraïbes. D’autant plus que c’est dur d’obtenir beaucoup de jours consécutifs. Moi je pense que j’essayerai d’en prendre entre début et mi-décembre pour pouvoir réviser un peu avant l’examen).

Donc je disais (parce qu’après un paragraphe de parenthèse ou j’ai complètement parlé d’un sujet en entier vous avez du oublier de quoi on parlait ^^) qu’après avoir un peu tout regardé, je me suis réinscris à la fac, j’ai fourni les pièces justificatives demandées puis je suis allé apporter mon certificat de scolarité aux affaires médicales (un bureau administratif dans le CHU). Plus tard dans l’année, comme je change de statut vu qu’on est salariés par le CHU (enfin, bon au vu du salaire, surtout en 1ère année d’externat, laissez-moi sourire), il faudra que j’aille le déclarer avec un bulletin de salaire et d’autres documents à la caisse d’assurance maladie (je crois oui). J’ai reçu aujourd’hui un courrier de la smeno pour me réinscrire mais du coup je suis pas sur si je dois le faire ou pas. Enfin bon je vais me renseigner.

 

Après avoir réglé l’administratif (enfin juste une partie), direction la fac. J’arrive pour apporter les documents du stage en Espagne que la fac m’avait donné avant de partir avec mon évaluation de stage. Puis ensuite direction la bibliothèque pour emprunter des collèges et des KB (qui sont les livres dans lesquels on apprend nos fameux items). Je fais bien d’arriver avant la rentrée des externes car les rayons sont bien fournis. Surtout que ma marraine avant commencé l’année avec une semaine de retard n’ayant pas tous les livres puisqu’en rupture de stock dans les librairies ou déjà tous empruntés à la fac. Sauf que bon, les bouquins de la fac sont pas tous forcément très à jour. Ça dépend. Je suis tombé sur des éditions de 2010 ! Et d’autres plus récentes. Sachant que de nouvelles éditions arrivent très régulièrement !

 

On a le droit d’emprunter pendant 15 jours 6 livres (ça passe à 8 à la rentrée). J’en ai pris 5. Et la veille je m’étais acheté le collège de cardiologie (40 euros tout de même sans réduction). En me renseignant sur les modalités d’emprunt, vu que je n’avais jamais emprunté auparavant et que j’avais pas l’air très au courant (bien sûr), je me suis entendu dire « vous êtes en P1 c’est ça ? ». Gros moment de gêne intérieure. « Euh non en D2 mais faut croire que je fais jeune haha »

Et oui gros scoop, en P2-D1 on a pas forcément besoin d’emprunter beaucoup (je n’ai pas touché à un seul bouquin de la BU en 2 ans haha) et pour ma part en P1, sois je consultais sur place ce qui était assez rare soit je m’achetais le livre dont j’avais besoin (et j’en ai pas acheté tant que ça donc bon…)

 

Une fois tout ceci fait, je suis allé jeter un œil à la pré rentrée du tuto, j’arrive trop tard pour faire visiter la fac mais je reste regarder comment tout se passe et discuter avec les tuteurs que j’avais déjà vu à la soirée tuto de la veille (rassurez-vous j’ai été sage et je suis rentré avant minuit pour ne pas commencer à prendre un mauvais rythme de vie haha). Alors j’ai un peu parlé aux nouveaux pour faire connaissance et j’ai retrouvé avec plaisir les anciens qui gèrent à présent le tuto. Et oui moi, je vais m’y impliquer de moins en moins (et je vais revenir sur ces 2 ans passés au tuto dans un billet) même si je reste dans le groupe facebook de l’année, que je suis trésorier (titre honorifique en fait) membre du bureau des anciens et que je vais continuer à suivre tout ça. (J’avoue que je suis très tenté de parler du tuto là j’ai tellement de trucs à dire mais bon, je préfère en faire un billet entier pour ce sujet qui le mérite !).

 

Hier soir, je suis allé manger un morceau avec des amis externes. Qui ne m’ont pas rassuré sur l’externat. A quoi bon se mentir de toute façon. Et puis à leur avis, on part déjà avc du retard chez nous. L’organisation du planning et des stages, la main d’œuvre pas cher, les facs parisiennes dont les professeurs qui font les sujets d’ECNi qui discrètement orientent leurs étudiants. Eux qui déjà en P2/D1 n’ont pas vécu comme chez nous des jours heureux avec des taux de redoublements effarants. Selon eux, pour quelqu’un qui bosse en faisant ce qu’il a à faire, c’est-à-dire de bonnes journées bien pleines à la BU n’arrivera que 6500 à l’ECNi. Parcequ’il y en aurait 1500 qui ne bossent pas vraiment, mais le reste, ce sont des gens qui ont passé la P1 ! Pas n’importe qui, n’importe quoi. Alors bon. Discours un peu défaitiste qu’il va falloir ne pas ressacer sans cesse. Bien qu’il soit malheureusement fondé et que j’en comprenne les tenants et les aboutissants, on va essayer de ne pas y penser. Partir battu avant même de commencer le combat serait idiot non ? Et puis la preuve, j’ai rencontré quelqu’un qui est arrivé 274 et quelques à l’ECN. Ah oui ça me fait y penser j’ai oublié de vous parler d’un truc !

 

Avant d’aller voir la pré rentrée du tuto j’avais rdv avec un tout nouveau promu interne qui avait tout juste passé les ECN pour lui acheter des livres. Bah oui, à 40 euros l’unité en même temps autant prendre des occasions même avec une ou deux (bon si possible une voire zéros) éditions de retard pour s’acheter tout à jour l’année de son ECN. Donc il y a groupe facebook de revente de livre pour 5, 10 euros. Et forcément je m’y suis inscrit et j’en ai acheté quelque uns.

 

Et là aujourd’hui, on est le 3 septembre et je recommence à bosser demain ! Je réalise toujours pas à vrai dire. Tout est passé si vite mais au moins là c’est bon j’ai fait ce qu’il fallait j’ai tout ce dont j’ai besoin pour bien attaquer la rentrée, à moi de jouer !

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire