L'endive

 

La semaine prochaine je passe mes rattrapages. Non pas que je ne sois pas confiant, ils devraient bien se passer (à priori) mais plutôt que j'en suis amer. Le plus dur en fait est de voir tout le monde (ok j'exagère) ou presque en vacances et pas toi. Et pour la 2ème année de suite. Et c'est bien mérité. Le plus dur c'est de se dire que tu pourrais penser à autre chose que tes rattrapages, te détendre, écrire des articles, faire du sport, glander ou partir entre potes mais non ça n'est pas pour toi. 

 

Parce que toi tu bouffes le gout amer de tes rattrapages. Et c'est bien fait, c'est uniquement de ta faute si tu t'es pris cette endive et mérité tu le sais. Au diable les excuses de déménagement, d'un surmenage d'activité, les faits sont là, cruels (pour le S1 tout du moins), 3/4H de boulot en plus, 3 ou 4 QCM bien répondu auraient pu tout changer à tes 39 et 38/80 en dermato et hormono/repro respectivement. 3 semaines de vacances méritées auraient pu être récoltées. Mais c'est un autre légume que tu tiens dans la main plutôt que les fruits du travail d'une année bien chargée.

 

Comme dirait Aviscène : " la vie est une chienne et moi je suis sa croquette "

 

Bientôt on va en rire, je l'espère et promis Birthy si tu lis, c'est mon dernier billet d'humeur morose vu que mon moral sera surement bien plus optimiste après la semaine et les épreuves qui arrivent...
 

En fait c'est plus une question de lassitude de voir et revoir les même cours sans cesse, d'arreter de travailler pour profiter un peu avec l'épée de Damocles des rattrapages sur la tête t'empechant de vraiment profiter puis de t'y remettre à fond pour ces 3 derniers jours. En fait j'en ai juste maaarreee et j'ai pas l'impression d'avancer mais de rester scotché et bloqué à re relire une enième fois le même cours. Je m'ennuie quoi et je déprime (enfin ça va quand même hein ^^) à l'idée de manquer de bons moments entre amis ou famille ou même de bon moment tout courts relevé de la pression psychologique de rattrapages même si ces derniers ne poseront pas problème ça n'en reste pas moins pénible (tout comme cette phrase paragraphe à rallonge. Mouhahah c'est ma façon de me venger sur le lecteur innocent).

 

Alors bon voilà pendant que certains croquent la vie à pleines dents, toi tu croques l'endive des rattrapages. C'est amer.*

 

* pourvu qu'on ajoute vite un peu de béchamelle, de gruyère rapé et de jambon ! Le tout au four, ça sera déjà un peu meilleur et doux au gout ! C'est pas pour tout de suite mais c'est pour bientôt ! Et pourquoi je parle de cuisine ? Bah je sais pas mais j'avais envie et c'est pas la première fois :-P Et pourquoi j'écris ce Post Scriptum en tout petit ? Parce que c'est pour le plaisir de finir le billet sur une note triste et amère vu que personne ne lit les petits caractères et que je voulais être un peu plus optimiste par ici ^^

Et pour finir je vous laisse sur les paroles d'une chanson paillarde bien sympathique dont j'ai le début du refrain dans la tête ^^ (bah oui faut bien que je vous mette un peu d'humour carabin sympatoche non ?)

Ils ont des chapeaux ronds,
Vive la Bretagne !
Ils ont des chapeaux ronds,
Vive les Bretons !
Dans tous les coins de Bretagne,
Dans les fêtes et les pardons,
Tous les gars de la campagne
Fredonnent cette chanson :
 
Suite des paroles ici (on attaque la partie " paillarde " de la chanson) et la vidéo par ici

découragement épreuve travail

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.