Des semaines tutoresques 1/2

  • Par docjunior
  • Le 10/02/2016
  • Commentaires (2)

Est-ce que tout le monde a un sujet ? Je répète, est-ce que tout le monde a un sujet ? Dans ce cas l’épreuve peut commencer ! Vous avez 40 minutes !

Et c’est sur ces mots prononcés que la première épreuve du concours blanc a commencé. UE1, chimie organique et atomistique. Un programme à atomiser n’importe quelles papilles. Sauf que cette année, je suis de l’autre côté. Et je regarde les étudiants se mettre à plancher sur leur sujet. Ils sont plus d’un millier à être venu participer à cette grande fête collective. Dispatchés à travers les amphis. Comme des petites cartes d’un immense jeu dont le vainqueur connaîtra les joies et peines de la P2 ! Bienvenue au concours blanc de mon tutorat !

Le stress, la tension est palpable. Il ne faut pas se rater, c’est le 1er grand test ! Grandeur nature ! Et là, j’y repense. Je me revois. Il y a un an à leur place. Pris dans la tourmente de la paces et peinant à m’en extirper. Noircissant des grilles, cochant les cases comme si ma vie en dépendait. Mais cette année, c’est terminé. Je suis enfin de l’autre côté ! Car ces mots, c'est moi qui les ai prononcés.

Et d'ailleurs ce concours blanc, j’ai participé à l’organiser. 2 épreuves aujourd’hui et deux autres (dont l’optique) vendredi. Ce concours blanc venant clore 3 semaine épouvantablement tutoresque. Et le tableau n’est pas si pitoresque. Enfin presque. Retour sur 3 semaines intensives et engagées pour mon tutorat !

Il y a 3 semaines a eu lieu la colle 4 d’UE3 (physique) comportant enfin de l’optique ! Amoureusement préparée. Vous n’imaginez pas l'éternité de temps de préparation, de mise en page puis de relecture. Quelle fierté de se dire que des centaines de P1 sont en train de travailler sur le sujet que tu t’es donné tant de mal à préparer.

Alors, quand je me suis aperçu que j’avais oublié dans 1 des multiples exercices d’enlever le c du cm car l’énoncé était en m. Je me suis effondré intérieurement. J’ai hurlé ma frustration à mon subconscient. Comment avais-je pu laisser passer une faute pareille ? En fait je l’ai appris juste avant de partir faire un foot entre P2 par un mail d’un paces étonné.
"Pourquoi dans le QCM 27 on ne convertit pas en cm ?" 

Du coup je suis même arrivé en retard à ce rdv de sport de haute voltige le temps de calmer ma frustration. J’étais en mode « non ce n’est pas possible, j’ai pas pu faire ça quand même » en relisant une Xème fois le sujet esperant que le P1 s’était trompé. Mais c’était moi qui m’étais gouré. Ah l’étourderie…

Bref, ce fut un petit petage de plomb interne. Je m’étais donné tant de mal pour cette colle qui avait pris du plomb dans l’aile. Ma joie d’être un tuteur parfait s'était un peu envolée. Il allait falloir rester plus terre à terre à l'avenir...

Heureusement, il s’agissait d’un exercice (entre plusieurs) que je comptais de toute façon annuler car le cours dessus n’avait pas eu lieu. Sauf que voilà, moi je dois rendre les qcm au moins 10J à l’avance et je ne suis pas Mme Irma à lire dans le marc de café l’avancée du prof dans son diapo.
Bref, je fais de mon mieux mais l’erreur est humaine. En attendant ça fait un errata ! Et bim pour ta gueule Doc Junior !

Que ça me serve de leçon. La pilule fut dure à avaler tant j’avais à cœur de bien faire. Ça m’a un peu écœuré. Enfin, pour relativiser ce n’était qu’un exercice sur les 5 de la colle. C’était donc acceptable. Mais pas pour mon amour propre d'un travail irréprochable.
J’ai donc décidé de relire le weekend suivant la prochaine colle. Même en fait de la refaire chronometré comme un P1 devant le sujet. Et heureusement ! Car j’avais encore laissé passer quelques détails sans lequels certains de mes QCM auraient été soit impossibles soit très difficiles à résoudre. Correction faîte sauf que les sujets sont déjà envoyés et en train d’être imprimé. Pas de panique, on projettera les données supplémentaires au rétro !

Et après ces 2 colles, il fallait corriger ! 6 séances de corrections orale donc. Du mercredi au vendredi, sur l’heure du midi, on a une petite salle d’une 50aine de place pour pouvoir tout réexpliquer. Certes on fournit une correction détaillée mais il y a quand même des P1 pour nous l’entendre expliquer oralement. Et me voici à parler au tableau, craie à la main (et ça salit), à dessiner moult schémas, formules et rappels de cours. Images réelles ? Virtuelles ? Dioptre, lentilles minces ou épaisses, microscopes, fibres optiques et j’en passe n’ont aucun secret pour moi. Depuis la P1 j’ai toujours adoré cette matière. Alors si j’étais un peu stressé et un peu long sur les premières séances j’ai bien progressé et j’arrive à tout synthétiser.

Petit coup de gueule en passant pour la fois où on s’est fait déloger par un cours de master de notre salle soit disant réservée alors qu’elle était sensée nous être attribuée (ainsi que la fois à la séance d’exercice où la scola nous avait donné le feu vert pour nous demander de partir avec les 150 P1 de la séance puisqu’il y avait en fait un cours. Je ne dis pas bravo).

Mais comme j’ai souvent plein de choses à dire, je déborde pas mal de fois après 14H. Or nos cours commencent régulièrement à cette heure même si cette semaine de début décembre est bien plus chargée (cours matin et soir). J’arrive donc régulièrement en retard. Je me souviendrai toujours de la fois où le prof m’a interpellé devant tout le monde :

« dites, le cours commence à 14H, pas à et quart ! Un peu de ponctualité ne vous ferait pas de mal jeune homme »

« Oui, mais je viens de finir de corriger la colle des P1 pour le tutorat de la faculté de notre université »

Affirmation d’autant plus crédible (surtout qu’elle était vraie hein) que j’arborais mon pull au logo du tuto ! Et là, aucune réponse, un petit instant de flottement comme s’il cherchait de quoi critiquer sans trouver. « C’est bon vous pouvez vous assoir ». Ha ha !

On a aussi fait une réunion entre membre du tuto pour réfléchir sur comment améliorer le tuto et faire le point sur nos résultats et objectifs. Hé bien c'est une vraie organisation tout de même. On aura par exemple décidé de ne plus mettre les corrections en ligne sur la plateforme pour contraindre les gens à venir en colle. Car ils sont nombreux à la télécharger pour la faire tranquillement chez soi. Sauf que la fac demande des résultats et puis pour faire des classements représentatifs ce n'est pas génial non plus. Alors on fait en sorte qu'il y ait le maximum de monde présent en amphi ! On a parlé des résultats (nombre d'inscrit, satifaction etc...), de la communication, des vidéos du tuto, de la qualité (erratas en baisse), des séances d'exercices, des fiches qu'on nous encourage à préparer et mille autres sujets !

Enfin, c’est prenant tout ça ! Et comme si ça ne suffisait pas, le prof d’optique à changé tout comme son cours. Ce qui me force à y assister (non mais ! Moi qui ne vais déjà plus trop en cours de P2, me voici obligé de revenir en P1)… Et voilà, avant l’optique ne consistait qu’en une longue et ennuyante et inutile démonstration des formules. Sauf que voilà, maintenant, il y a une vrai leçon avec plein de choses à savoir en plus des formules. Argh…

Quand je l’ai appris en début d’année, j’ai cru me tirer une balle dans le sphénoïde (os crânien) ! Il a donc fallu que je fasse des QCM bonus de cours sur la plateforme. 3 malheureuses fucking colles qui m’ont pris des siècles de temps. Temps imprévu à la base quand je m’étais engagé pour tutorer. Mais quand je m’investis, je vais jusqu’au bout ! Sauf que voilà, ces 46 QCM bonus m’auront pris un temps de dingue jusqu’à en attraper la malaria !


La suite (déjà écrite) sera publiée lundi car je me suis dit que si jamais des paces de ma ville venaient me lire et comme je vous ai mis le sujet de ma partie à télécharger, il vallait mieux attendre que le CCB soit passé. Et d'ici là j'ai prévu vendredi soir vers 21H juste à la fin des épreuves un autre billet. Vous êtes gattés hein ^^
 

fatigue travail études tutorat

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

docjunior
Oui ça en fait du bien. Beaucoup. Peut être même trop. Car c'est un plaisir coupable. Et j'en parlerai vendredi dans un court billet. Justement c'est ton commentaire qui a réveillé au fond de moi une sonnerie que j'avais voulu enterrer. Merci.
Nina ATTE
Alors, ça fait du bien de se retrouver l'autre côté du tableau? De dire aux élèves, vous avez 40 minutes? Je comprends tout à fait. Pas toujours les mêmes, hein?
J'aime trop comment tu as raclaqué le prof avec tact. Bravo! Il y a toujours des profs qui font leur intéressant et ça , ça m'énerve. Au lieu de chercher à savoir pourquoi on se trouve dans telle situation, ils te cassent devant tout le monde. Cela me tue. On voit qu'il y a du vécu derrière lol. En tout cas, j'espère que tu seras récompensé par ton investissement dans la préparation de ce concours blanc. Bonne continuation!

Ajouter un commentaire

×