Aventures et péripéties d'un carabin à l'hopital #2

  • Par docjunior
  • Le 24/07/2019
  • Commentaires (0)

Aventures et péripéties d'un carabin à l'hôpital #2

Chirurgie vasculaire#2

 

Hello !

Aujourd’hui rebelote pour un jour de stage ! Youpidou !

Arrivée à 7H30 tout essoufflé (vu que je grappille la moindre seconde de sommeil en plus) !

Le staff et la visite des malades. Rien de particulier.

Je monte voir ce qu’il se passe au bloc.

J’arrive en pleine opération. C’est une carotide !

Bon oui je pourrai expliquer un peu plus !

Le patient qui se fait opérer est un malade poly athéromateux. En gros si vous respectez pas les conseils de prévention, faire du sport, bien manger ses fruits et légumes, faire gaffe au cholestérol, à sa tension etc… vous pouvez avoir des plaques d’athérome qui vont se former… un peu partout !

ça peut être au niveau du cœur et vous faire ce qu’on appelle un angor ou angine de poitrine.

En gros dès que vous le débit cardiaque augmente (par exemple quand vous faites un effort), à cause de la plaque qui bouche la coronaire, votre cœur est moins alimenté et ça vous fait mal !

En fait votre corps vous dit, hé stop mon coco moi je peux pas suivre on se calme !

Sauf qu’avec le temps, et bien, cette plaque peut grossir et plus le temps passe et plus vous aurez mal pour un petit effort jusqu’à ce que ça soit au repos !

Dès fois il peut arriver que la plaque se rompe brutalement et les débris vont aller boucher totalement plus loin des artères plus petites et vous faire un infarctus du myocarde !

Mais comme je vous disais l’athérome ça peut être partout !

Par exemple sur les membres supérieurs, ou inférieurs !

C’est ce qu’on appelle l’AOMI : artériopathie oblitérante des membres inférieurs. Et on peut évaluer la sévérité avec le périmètre de marche. Plus l’AOMI est sévère et moins vous pourrez marcher de suite car vous serez contraint de faire une pause car des douleurs dans les jambes vont se manifester.

Et la nuit vous devrez même dormir les jambes pendantes pour faciliter la circulation (alors que si vous avez des varices veineuses c’est l’inverse, mieux vaut dormir les jambes surélevées pour faciliter le retour veineux).

Bon je m’égare moi.

Revenons à nos moutons et à notre carotide.

Le patient a une sténose carotidienne, une plaque qui bouche en partie l’artère carotide. Du coup forcément la tête est partiellement moins bien irriguée et ça peut aller jusqu’à créer un accident vasculaire ischémique cérébral !

Au départ quand c’est pas une plaque trop importante, un traitement médical peut suffire. On fluidifie le sang avec un anti-agrégant plaquettaire (par exemple l’aspire qui est un anti inflammatoire non stéréodien est aussi un anti agrégant plaquettaire mais je vais pas rentrer dans le détail des médocs ^^).

Et on surveille avec une échographie doppler qui mesure les flux sanguins pour voir à quel point votre débit est réduit.

A l’examen clinique si la sténose carotidienne est importante vous pourriez vous plaindre de maux de tête, surtout à l’effort, chroniques et qui s’accroissent depuis un certain temps. En vous auscultant on peut aussi entendre la sténose. Comme c’est un rétrécissement, on peut entendre le sang «  frotter » contre la paroi de l’artère et la sténose, ça fait frrr frrr frrrrr régulièrement en mode synchro avec votre cœur.

Du coup le traitement chirurgical c’est d’ouvrir, d’accéder à l’artère et de «  gratter » la plaque, c’est ce qu’on appelle une endartériectomie.

L’intervention a duré dans les 4h (je suis arrivé je dirai un peu après la moitié) et c’était assez impressionnant ^^ Je suis monté sur un petit tabouret pour regarder par-dessus les épaules des chirurgiens. Ou plutôt de la chirurgienne. Avec l’interne qui l’aidait. J’ai dû à un moment me replier car il y a avait de projections de sang mais j’en suis sorti sain et sauf.

Retour en service.

Avec une autre externe on « s’amuse » à regarder des scanners. Elle me montre des anévrysmes de l’aorte (on voit l’aorte grossir grossir), les intestins, le cœur, l’arc de l’aorte etc et du coup maintenant j’arrive à peu près à mieux comprendre et me repérer ce que je ne savais pas faire avant (enfin ça reste très vague encore ^^), j’ai pas eu le temps malheureusement cette année d’ouvrir les bouquins d’imagerie médicale (et je n’aurai pas non plus le temps cet été mais j’essayerai de corriger ça l’année prochaine).

Puis l’interne nous quizz en nous demandant à quel niveau on se trouve sur le scanner (à quelle hauteur quoi), il nous fait ensuite nommer des structures vasculaires avec l’artère subclavière, le tronc artériel brachio céphalique, l’artère rénale puis nous explique que pour les vaisseaux si on baisse le contraste c’est pour mieux voir les calcifications etc etc..

Bon résultat de la journée je suis plutôt content j’ai appris pas mal de trucs !

Allez retour à la maison et au boulot maintenant !

stage

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire