Je sais que je ne sais rien

Hier, TP sur l'appareil respiratoire. Je n'ai pas encore appris les cours (à causes de ma paresse de l'examen des bases mol qui arrive lundi). On est une trentaine, chacun repartis par tables et on doit répondre en refléchissant ensemble à des questions, des problèmes. Ce n'est pas la première fois que l'on fait cela. On a déjà eu des TP similaires sur les cours de nutrition, la sémiologie de la nutrition, l'uro néphro (sémio et physio). Et à chaque fois quand je regarde les autres (enfin certains) bien meilleurs que moi, je me dis : Doc Junior tu as encore tant de choses à apprendre. Et cette fois c'est autant médicalement que physiologiquement parlant et pas que humainement... 

 

Bien sûr je ne suis pas totalement dépourvu de connaissances (et heureusement). 
Bien sûr il y a moins bon que moi (et heureusement). 
Bien sûr ce n'est encore que la P2 (et heureusement).

 

Et malgré cette (provisoire) impuissance que j'ai eu la malchance de ressentir, je pense, en tout cas j'espère y remédier et apporter toute ma persévérance pour que ça ne soit plus le cas à l'avenir. 

Je sais certaines choses mais il y a tant d'autres choses que je ne sais pas. Que j'ignore dans mon ignare ignorance. Ou dont je ne suis pas sûr. Connaissances qui me restent à apprendre en abondance. Mais, si une chose est certaine, " c'est que je sais que je ne sais rien ". Tout du moins, pour l'instant...

connaissances courage difficultés études persévérance

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

docjunior

C'est tout à fait vrai, pour reparler du billet sur l'ascension, je me souviens du commentaire qui ajoutait àla métaphore que la montagne était glissante mais s'élevait au fur et à mesure que l'on grimpait. C'est exactement ça !

Embryon médical
  • 2. Embryon médical (site web) | 19/03/2016

On ne sait rien toute sa carrière de médecin je crois bien car au bout de cinq ans toutes tes connaissances seront "périmées" avec l'avancée de la science ^^

Ajouter un commentaire

×